UA-65882359-1

09/09/2015

Rappel historique: la France a l'habitude de bombarder la Syrie

Je re-publie  cet article rédigé en septembre 2013, pile il y a deux ans lorsque François Hollande comptait bombarder Damas.

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2013/09/02/la-france-a-l-habitude-de-bombarder-la-syrie-246429.html

Cette note sur ce blog signalait que la mémoire collective française a complètement oublié ses liens historiques avec la Syrie...qu'elle a déjà bombardé à plusieurs reprises.

 En 2013, suite au "no" britannique, Barack Obama n'avait pas ouvert le feu. Hollande avait dû "ranger ses canons", à contre coeur

En 2015,  la France essaie de déloger l'Etat Islamique qui s'est immiscé dans les zones vides d'Etat en raison de la guerre "sourde" en cours par les actions du format Otan+Golfe+ rebelles intégristes (nommés"modérés" juste pour les opinions publiques.)

Actualisation de  cet article au  9/9/2015: en septembre 2015 suite à "l'arme d'émotion massive" représentée par la photo du petit naufragé, le président français compte bombarder l'Etat Islamique . Ce dernier   s'est créé en territoire syrien et irakien dans la foulée de la déstabilisation des Etats laïcs syrien et irakien. Problème: la voie aérienne n'est pas en mesure de déloger les islamistes du drapeau noir....

                                                            Sylvie Neidinger

 

 

L'article en question portait sur le mandat :

 

Titre : La France a l'habitude de bombarder Damas !

Le mandat français sur la Syrie a totalement disparu de la mémoire collective des français.

Ils se souviennent bien de l'Algérie mais pas du tout du pays de Cham, qu'ils ont pourtant colonisé et contribué à découper, réduire, diviser, éliminer en partie au final tel le sandjak d'Alexandrette, façade maritime d'Alep donné à la Turquie à l'époque déjà.

Jusqu'aux forces FFI qui lors de  la seconde guerre mondiale se battaient contre les vichystes dans le désert syrien !

Mais où -paradoxe de la colonisation- les bases d'une administration moderne avaient été posées: poste, enseignement...C'est bien les examens "français"  nommés  brevet et  baccalauréat que passent chaque année les écoliers syriens.

damas 001.jpg

La mémoire collective syrienne ne l'a pas oublié, elle.

La France a déjà procédé à des bombardements de Damas par trois fois dans l'histoire.

 

Période coloniale :mandat français,bombardement,damas

-18 octobre 1925 bombardement puis incendie. Damas insurgée est bombardée par l’artillerie de l’armée française durant trois jours sur ordre du général Sarrail. On compte près de 1.500 morts. Des monuments historiques de la vieille ville sont réduits en poussière.

-Mai 1926, la ville de Damas est de nouveau bombardée – cette fois-ci par l’aviation française – provoquant de nouvelles pertes humaines (5.000 morts) et matérielles considérables.

-29 mai 1945 le ....général De Gaulle donne l’ordre au général Fernand Olive et donc à l’aviation française de bombarder Damas pendant 36 heures d’affilée. Ce, juste après les massacres de Sétif en Algérie. On dénombre 500 morts dont 400 civils et des centaines de blessés.

Période néo-coloniale :

-septembre 2013. Engagement de François Hollande à bombarder la Syrie hors de tout mandat de l'ONU.

Vu localement  par les Damascènes: comme si aujourd'hui, le président français dans un contexte historique ultra chargé, se mettait à  bombarder... Sétif à nouveau.

Néo-colonialisme pur.

                                                                                                 Sylvie Neidinger

 

Pourquoi la Syrie met tout en oeuvre dès 1925 pour se débarrasser de l'occupant français  ( source wiki Mandat français):"L'insurrection syrienne contre le nouveau pouvoir français naît pendant l'été 1925 dans l'État des Druzes. C'est là que les premières défaites sont infligées à l'armée française. Les Druzes se plaignaient des méthodes trop brutales des Français. Le mandat était d'ailleurs considéré comme trop colonial, trop militaire et trop dépendant des méthodes d'administrations importées d'Afrique du Nord. Cette insurrection menée par Sultan el-Atrach se propagera dans toute la Syrie en quelques mois et deviendra très vite une révolte nationale. Cette révolte voit le ralliement du Parti du peuple, parti politique crée en février 1925 par Abderrahman Chahbandar, Farès al-Khoury et Jamil Mardam Bey."

En  d' octobre de cette année 2025 nait un mouvement insurgé. La France bombarde Damas en représailles.

 Crédit images Documents historiques d'illustration : "Souvenir du 18 octobre 1925"= carte postale+photo d'époque. Les deux sont  recadrées partiellement car appartenant à une  Collection particulière.

Compléments :
http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/francois-guil...

 http://www.humanite.fr/monde/anne-morelli-la-propag...

                                      RUBRIQUE PROCHE-ORIENT

Les commentaires sont fermés.