UA-65882359-1

05/09/2015

Quand les migrants des zones jhadistes deviennent néo-allemands

NEO-ALLEMANDS EN BOOMERANG...

Des milliers de jihadistes ont afflué de partout en direction de la Syrie et de l' Irak depuis 2012: de  Tunisie, Maroc, Tchétchénie, Pakistan...

L'Europe n'est pas en reste,  représentée malgré elle par des islamistes radicaux...  "noirs" comme leurs drapeaux et leurs habits: des  belges, anglais, français, quelques suisses même...

Ces étrangers  venus occuper un pays qui n'est pas le leur, au Proche-Orient.

Ces individus dont certains ne parlent même pas la langue du pays, l'arabe  s'installant immédiatement sur place : Alep, Hassaké jusqu'à Fallouja etc..Le bon  logement est d'ailleurs  vanté dans leur propagande.

Ils ont pris  possession du pays (Irak/Syrie) installés leurs tribunaux, font exploser ou  transforment les églises en mosquées, exécutent à tout vent les populations locales, décapitent, exposent les corps découpés en places publiques, détruisent le patrimoine archéologique (ô Palmyre... et tout le reste  !) les cultures millénaires dites "patrimoine de l'humanité", ce bien commun.

Ils introduisent l'esclavage, martyrisent et vendent  les femmes. Une jeune femme yazidi vient de témoigner de ses souffrances par ceux qu'elle désigne comme étant des animaux.

Un syrien sous leur coupe doit renoncer à sa culture. Il  ne peut même plus fumer son narghilé car jusqu'au moindre geste quotidien est  contrôlé par ces "kmers" totalitaires au drapeau noir.

Des tribus sunnites de l'est du pays  à Deir Ezzor se sont révoltées de voir cette "internationale" s'emparer des sites pétroliers: elles ont été massacrées.

Des étrangers ont pris possession de vastes pans de Syrie et d'Irak dont ils détruisent les cultures locales. Par l'aide active massive financière d'états du golfe et leurs alliés occidentaux (au départ , moins aujourd'hui..)

Pour motifs de religion rigoriste et unique à installer pour les premiers et de contrôle géo-stratégique pour les seconds.

Pendant ce temps là, les syriens et irakiens (dans toute les composantes de ces populations à système communautaire dont les minoritaires yazidis, chrétiens, kurdes, turcomans mais pas seulement chiites et sunnites aussi)  sont à pied sur les routes de l'Europe, femmes et enfants.

Les jihadistes prennent le même chemin pour devenir ....allemands!

 

                                                                               Syvie Neidinger

 

Encore des départs de cette  "internationale" au dépend des populations locales syriennes http://www.lepoint.fr/monde/djihad-un-couple-bordelais-et-ses-quatre-filles-partis-en-syrie-04-09-2015-1962077_24.ph

 

Commentaires

"kmers noirs".est une appellation réservée à l'UNITA, le mouvement de "libération" de l'Angola créé par Jonas Savimbi, le chéri de l'intelligentsia lausannoise parce que ce serial killer fasciste a fait ses études à Lausanne. Le professeur Rieben est allé témoigner que les élections de 1992 n'étaient pas "fair" contre l'avis des NU, et Savimbi a repris la guerre, puisqu'il n'a pas été élu. Cette guerre a fait 50'000 morts rien qu'à Huambo, dont quelques-uns de mes amis là-bas. Le professeur Rieben a reçu la médaille de Lausanne de la part de la syndique socialiste Yvette Jaggi...

Écrit par : Géo | 05/09/2015

@Géo Il n'y a pas de marque déposée pour cette expression!
Au Rwanda, les français ont également nommé certains tutsies de "khmers noirs" http://www.acontresens.com/contrepoints/monde/20_2.html
Au Cambodge le rouge vient du drapeau communiste. Dans votre cas cité (Angola) et celui du Rwanda l'expression dit "noir" parce qu'il s'agit d'africains.
Dans mon cas je choisis de nommer "Khmers noirs" par rapport au drapeau et habits noirs ces islamistes de l'EI et leur idéologie totalitaire, les exactions; La précision est fort utile de toutes façons (Liberté aussi de nommer les choses..) Merci de l'éclairage SN

Écrit par : sylvie neidinger | 05/09/2015

"Dans votre cas cité (Angola) et celui du Rwanda l'expression dit "noir" parce qu'il s'agit d'africains." Mais Khmer en l'occurrence rappelait l'obédience communiste pro-chinoise (et non pro-occidental) de l'UNITA. Jamais entendu parler de khmers noirs au Rwanda. Cela dit, "appellation réservée" est certes excessif, j'en conviens...

Écrit par : Géo | 05/09/2015

@Géo Effectivement l'expression "khmer noir" peut prêter à confusion car déjà donnée comme exemple de totalitarisme sauvage qui commet des exactions, elle va être reprise dans d'autres contextes. Ils ont tous en commun une folie idéologique.
Concernant les islamistes de l'EI, Jinan , une jeune Yazidi vient de publier un livre sur les tortures qu'elle a subies
http://www.leparisien.fr/international/video-jinan-jeune-esclave-de-daech-ces-hommes-ne-pensent-qu-a-la-guerre-03-09-2015-5058039.php

Elle nomme ces islamistes du drapeau noir des "monstres" ou des "animaux"; Cela convient parfaitement SN

Écrit par : snk1960 | 06/09/2015

Les commentaires sont fermés.