UA-65882359-1

22/08/2015

Chirurgie de campagne napoléonienne...une avancée !

Lors du défilé  Berlioz/Napoléon du jeudi 20 août à la Côte-Saint-André( Isère), napoléon,chirurgie de campagne,instruments de chirurgien côte-saint-andré,isère des associations de "fous "d'histoire- au point physiquement de tenter de faire revivre le passé -exposaient dans les rues les vieux métiers.DSCN6372.JPG

Original, le stand du chirurgien de campagne napoléonienne tenu par un collectionneur individuel, certain qu'il serait aujourd'hui impossible de réunir un tel matériel du XIXème siècle devenu cher et surtout très rare.DSCN6365.JPG

Sa mise en scène est hyper réaliste, avec une  certaine dose d' hémoglobine...

DSCN6360.JPGIl assure que ces scies et outils étaient vus à l'époque comme un progrès et que les soldats blessés réclamaient eux-mêmes les amputations.

Puisqu'ils n'avaient, évidemment  aucune autre alternative. Autres temps.

Ceci dit dans nos hôpitaux modernes, les médecins ont aussi ce genre d'instruments.

Différence tout de même: hygiène et surtout anesthésie !

Sylvie Neidinger

DSCN6364.JPGDSCN6361.JPG

                                     

napoléon,chirurgie de campagne,instruments de chirurgien côte-saint-andré,isère

napoléon,chirurgie de campagne,instruments de chirurgien côte-saint-andré,isère

                                crédit images   Sylvie Neidinger

Commentaires

Et dire que certains se plaignent des HUG, CHUV et autres!! :-)))

Écrit par : grindesel | 22/08/2015

Effectivement, on oublie totalement combien la vie passée était rude. Certes encore plus pour les soldats de tous bords : quid de leur nourriture? du poids, des longues marches, du froid sans parler des soins?
Ceux qui se plaignent aujourd'hui devraient ....tourner leur langue !

Écrit par : sylvie | 22/08/2015

Autre temps, autres moeurs..oui mais la guerre est toujours aussi terrible, efroyable..hier soir j'ai revu à la TV "voyage au bout de l'enfer"... pas enviable non plus...et pourtant ce n'est pas si loin de nous.
merci Madame Neidiger pour vos excellents articles.
Bernadette


PS: "Il assure de ces scies" j'aurais mis "Il assure que ces scies"

Écrit par : Gombert Bernadette | 24/08/2015

@Bernadette Merci de vos encouragements ! Et du temps que vous prenez à me signaler une anomalie orthographique.
Je blogue très vite, relis très vite passant déjà à l'article suivant en pensée!
Merci de votre attention SN

Écrit par : sylvie neidinger | 24/08/2015

Les commentaires sont fermés.