UA-65882359-1

08/05/2015

Auch: scrollitelling sur chantier urbain expérimental

En surfant sur le net au hasard des spots, j'ai découvert un reportage très intéressant dans sa forme qui m'a incitée à lire et partager le fond.

Il s'agit des nouvelles écritures  du journalisme, le scrollitelling ou récit média immersif:

www.miseajournalisme.com/scrollitelling-quel-outil-pour-vos-recits-multimedias-immersifs

art-scrollitelling-3-applications-pour-vous

Le reportage sur Auch est publié le 30 avril 2015 par Agnès Maillard.

Il est lisible au départ dans sa version web ordinaire sous le titre "au coeur des ruelles médiévales des habitants rénovent un lieu hors du commun pour vivre autrement"

Puis on peut cliquer sur la version longue. Pas simplement une question de longueur. C'est un nouveau format du  web- journalisme qui s'ouvre, celui du scrollitelling.

C'est en défilant l'article que s'ouvrent des fenêtres multimédias. Testez:

!http://www.bastamag.net/Habitat-partage-un-collectif-renove-un-lieu-hors-du-commun-pour-vivre-autrement

                                  A AUCH, EXPERIMENTATION URBANISTIQUE

La problématique décrite est celle d'un immense bâtiment à l'abandon au centre d'un périmètre médiéval et accessible uniquement à pied. L'institution qui le possédait ne pouvait le mettre aux normes. Un collectif d'habitants a relevé le défi et s'en est rendu propriétaire ....au quart de la valeur initiale. A ce prix, les  promoteurs immobiliers ont lancé un contreprojet. Mais vite jeté l'éponge. Ils sont soumis eux, à l'obligation d'accessibilité voiture. L'ascenseur à voitures, onéreux  a plombé leur contre-initiative.
auch,agnes maillard,nouvelle écriture journalistique,scrollitelling,récit édia immersif,habitat médiéval

Entre temps, le  collectif a grandi en nombre  et plusieurs particuliers ont investi.

En bonne intelligence, des architectes font même partie du projet dont un spécialisé Bâtiments Historiques.

Les travaux décrits sont inédits dans leur forme avec d'énormes problèmes techniques à résoudre qui furent  résolus (pas d'accès du chantier avec   des équipement hors la sueur du front dans certaines zones)

Jusqu'aux  amis des amis ont participé...

Le notaire a été de précieux conseils. Le collectif a signé pour une organisation expérimentale communautaire basée sur une association.

Mais si le système se délite avec le temps, si les disputes arrivent,  ce seront les tantièmes d'une co-propriété  classique qui feront force de loi. Intéressant.

On présente  cette expérience humaine urbanistique  comme moderne et  innovatrice. Dans le fond, on oublie finalement que, à la période médiévale de la construction du coeur de la ville ancienne, les habitations peu accessibles furent construites sous ce mode ...communautaire.

Et c'est l'aspect hyper intéressant que cette expérimentation urbanistique:  pour sauver un bâti médiéval et ses contraintes d'accessibilité il aura fallu retrouver le mode... social de construire de l'époque !

                                                         Sylvie Neidinger

crédit images: capture photo article web

Les commentaires sont fermés.