UA-65882359-1

25/02/2015

Je suis nombreuse

Intéressant comme intitulé pour intégrer cette #Blog-Série Pulsion de Genevie: la femme

"Je suis nombreuse"DSCN4055.JPG

Cette affiche rencontrée dans le quartier Cornavin  m'a intriguée.

Femme nombreuse de quoi? De ses enfants? De toutes les femmes? De toutes ses activités dont le ..ménage?

L'illustration semble aller dans le sens d'une Shiva aux multibras.

Ou d'un personnage qui se contorsionne pour tout réussir.

Bosser, biberonner, acheter le pain frais, se maquiller . Si possible...

Celle qui en voit de toutes les couleurs et qui peut prendre les bleus de la vie. Tout simplement le blues...

Comme la couleur dominante de l'affiche !

Une "nombreuse" au singulier.

Pas de "s" du pluriel. Elle toute seule multi tâches ?

Une belle usine. A fabriquer des enfants et du quotidien qui tienne la route.

La meilleure réponse est peut-être d'aller voir ce spectacle qui se joue jusqu'au 1er mars au Théâtre Am Stram Gram  dit "Laboratoire spontané" au 56 de la route de Frontenex.

Visiblement un lieu expérimental et qui accueille les plus jeunes.

                                              Sylvie Neidinger.

 

DSCN4054.JPG

 

Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

1-Femme à Genève

2-Gen'Eve

3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

7-Madame le Sautier du Grand Conseil

8- Something Devine:  femme rock flamboyante

9-Je suis nombreuse

10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

12-Tout à fait femme

13-Où sont les femmes...en musique?

 

 

crédit photo Neidinger

22/02/2015

Something Devine: femme rock flamboyante

ROCK GENEVOIS

Premier clip video du  groupe de Genève Ciel à Vendre.

 Something Devine fut  tourné en janvier 2015 à Plainpalaissomethnig devine,ciel à vendre,geneve,plainpalais,femme aux cheveux rouges

https://www.youtube.com/watch?v=rFKovGeCpmw&feature=youtu.be

4minutes 04 à chercher le divin par tous les regards croisés.

Des solitudes qui se jaugent ?

                           Sylvie Neidinger

femme rouge.GIF

 

something devine,rock genevois,ciel à vendre,geneve,plainpalais,femme aux cheveux rouges

 

Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

1-Femme à Genève

2-Gen'Eve

3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

7-Madame le Sautier du Grand Conseil

8- Something Devine:  femme rock flamboyante

9-Je suis nombreuse

10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

12-Tout à fait femme

13-Où sont les femmes...en musique?

 

 

crédit images capture du clip

20/02/2015

Madame le Sautier du Grand Conseil

Parmi les genevoises qui comptent, Maria Anna Hutter, seconde femme à exercer la fonction demi millénaire de Sautier.maria anna hutter,sautier,geneve,grand conseil,traditon,maronnier

Une activité bien masculine s'il en est puisqu'au XVème siècle, le sautier est le chef des guets, gardien de la Maison de Ville.

Avec la mission de  veiller à la bonne exécution des ordres issus du Grand Conseil.

Depuis 1996 et Myriam Boussina Mercile le terme  se décline au féminin, avec ensuite en 1999 Madame Hutter.

"Sautière" peut être également employé pour désigner la titulaire mais le terme version femina n'a pas que des fans...

                          L'ANNONCE DU PRINTEMPS GENEVOIS

Décidément  Genève se vit toujours en autonomie sinon autarcie et ne se contente pas que d'autres lui signalent l'arrivée du printemps!

C'est bien son Marronnier officiel de la Treille qui donne le la du...printemps genevois.

Cette mission originale est dévolue au "guetteur" ou à "la guetteuse en chef" extrêmement attentive en cette fin février 2015. Maria Anna Hutter fait bien  le guet de la venue de la première  feuille: magnifique tradition vivante.

               PREPARER MINUTIEUSEMENT LES SEANCES

Mais pas seulement....

Madame le Sautier est un "rouage" institutionnel de première importance;

Elle gère en fait une équipe de 23 personnes comme secrétaire général du Grand Conseil et Directeur de Service.

"Dans les bureaux, qui surplombent la rampe pavée en colimaçon de l'Hôtel de Ville, on enregistre et transmet les documents à l'intention du Grand Conseil, on établit l'ordre du jour du parlement et on prépare les séances de commissions. L’équipe du secrétariat général du Grand Conseil transmet aussi à la chancellerie les textes des lois adoptées par le législatif pour qu'elles soient publiées.  Nous sommes l'état-major du Grand Conseil, au même titre que la chancellerie, avec qui nous collaborons, l'est pour le Conseil d'Etat", assure Madame le sautier (site web Etat de Genève).

Maria Anna Hutter, personnage de premier plan de l'Etat de Genève garde sourire, humanité et simplicité. J'ai aimé la rencontrer.

                                                                      Sylvie Neidinger

maria anna hutter,sautier,geneve,grand conseil,traditon,maronnier

 Le printemps genevois 2015 est annoncé le 13 mars par Madame le Sautier

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/enfin-printemps-a...

 

Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

1-Femme à Genève

2-Gen'Eve

3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

7-Madame le Sautier du Grand Conseil

8- Something Devine:  femme rock flamboyante

9-Je suis nombreuse

10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

12-Tout à fait femme

13-Où sont les femmes...en musique?

 

 

 

crédit images site web du Grand Conseil

15/02/2015

Genève: 10 000 roses pour une valentine

L'anecdote est marrante. Une genevoise a reçu 10 000 roses écarlates, preuve d'Amour jusque dans son hall d'immeuble puisque l'appart ne suffisait pas à les contenir.

"IL" a fait fort ! La flamme de cet Amour pouvait difficilement rester discrète...                                       SN

saint valentin, geneve, 10 000 roses

crédit image capture d'écran

 

Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

1-Femme à Genève

2-Gen'Eve

3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

7-Madame le Sautier du Grand Conseil

8- Something Devine:  femme rock flamboyante

9-Je suis nombreuse

10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

12-Tout à fait femme

13-Où sont les femmes...en musique?

14/02/2015

Robert Montgomery pour la Saint-Valentin de Barbara

Analix Forever Geneva, la galerie d'art de Barbara Polla inaugure pile à cette heure ci,  14 h sonnantes son expo dédiée à un artiste des lettres néon ou flamme. Vernissage.

Robert Montgomery fait dans le happening. Il produit dans les endroits les plus surprenants ses messages lumineux.

Conseiller culturel: Paul Ardenne.

 

LOVE IS THE REVOLUTIONARY ENERGY! Message très très GPS- grand plan social pour les initiés....Un peu ...religion de l'Amour!

A suivre.

                                                       Sylvie Neidinger

Crédits image : capture d'écran

roert montgomery,néon,barbara polla,geneve,analix forever

 

Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

1-Femme à Genève

2-Gen'Eve

3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

7-Madame le Sautier du Grand Conseil

8- Something Devine:  femme rock flamboyante

9-Je suis nombreuse

10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

12-Tout à fait femme

13-Où sont les femmes...en musique?

12/02/2015

Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

 Dans cette Blog-série  intitulée "Pulsion de Genevie: la femme", il est important d’évoquer Bruno Toffano.

 L’artiste qui vit en zone lémanique –blogueur  sur TDG. - est des plus intéressants à suivre sur le thème de la représentation de la femme.

Il nomme  son site.... Aphrodite Pix Art.

 L’homme  est un mixeur de rêve pour mieux capter un instant fugace, l’indicible voire le délétère.

Style inimitable avec son grand chapeau de cuir, une matière qu’il affectionne.

Code cuir vintage.

Une histoire de peau en fait. De sens en éveil, surtout de seconde peau: celle du photographe qui « rend compte", qui externalise.photographe,geneve,bruno toffano,femme onirique

Cuir du rockeur aussi. Le mélange détonne.

L'homme est également  très proche de la scène rock underground genevoise dont Ciel à vendre groupe de pop/rock industriel et son Something Divine enregistré à Cendres-Ville Studios.

Il voyage et rapporte ses clins d'oeil, comme  son livre "Emotions sur Venise" avec son vieil appareil photo volontairement choisi et datant de ...1936!

Ou sa future  collaboration avec une romancière dont il va illustrer un ouvrage sur le thème des mondes parallèles.

Il apprécie ce qui bouge, le train, les gares (photographiées évidemment)

Il intervient localement depuis les années 80 comme sa biographie le montre (Prix de l'Escalade, Prix européen de la photo décerné à Genève etc.)

                                  PHOTOGRAPHE DE L'INTERSTICE

 Bruno Toffano mixe le réel. Il capte des scènes  où des corps de femmes agissent dans des décors improbables qu’il a l’originalité de chercher, de « provoquer ». Des univers  riches, mystérieux souvent délétères.

Voilà sa base de travail. Ensuite, dans le mystère de son processus de création perso,  il superpose, il invente ses mondes étranges où le féminin se meut. Au final les créatures proposées sont uniques et lui appartiennent.photographe,geneve,bruno toffano,femme onirique

Ce n'est pas un hasard: suite à un récent voyage à Cadaquès, il a composé sur ...Dali, ce chantre de "l'onirique recomposé".

Univers rendus en Noir et Blanc tout comme est duelle la relation homme/femme. Car se pose sérieusement la question des gris, des ombres, du clair et du flou. Rien n'est tranché définitivement. Quelle est la part de masculin dans le féminin dans ses montages. Et vice-versa?

Les univers oniriques de Bruno Toffano  sont artistiquement  situés dans un interlude argentique, un inter-monde, parfois interlope,  des interstices dont l'artiste ouvre les portes.

Mais en silence. Il ne dit rien. Il montre.  La photo se suffit à elle-même. Lumière.

Bruno Toffano sera l'invité d'honneur de la biennale de photographie de Versonnex, du 16 au 26 avril prochain.

                                                                Sylvie Neidinger

 

 

Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

1-Femme à Genève

2-Gen'Eve

3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

7-Madame le Sautier du Grand Conseil

8- Something Devine:  femme rock flamboyante

9-Je suis nombreuse

10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

12-Tout à fait femme

13-Où sont les femmes...en musique?

 

 

 Rubrique PHOTOGRAPHES A LA UNE, célèbres ou non:

1-MARCO D'ANNA

2-DAVID DUNCAN

3-ERIC DESSERT

4-RENE BURRI

5-PIERRE VALLET

6-PETER KNAPP

7-BRUNO TOFFANO

10/02/2015

Anecdote sur les rayures de "L' Avenir de Genève"

L'Avenir de Genève n'est pas un nouveau parti politique.

Juste le titre du cliché monumental  que Peter Knapp, célèbre photographe suisse a spécifiquement produit pour Genève à l'occasion de son expo   2014  à Penthes intitulé "101 regards sur les femmes" : un mural de huit futures mères, enceintes aux derniers mois de grossesse.

Son 101 ème regard en fait, posé  sur la femme lémanique. blog-série n°10,courrèges,l'avenir de geneve,penthes,elle,femme,geneve,knapp,pulsion de genevie,rubrique genevieCar dernier hommage en date de la part de cet artiste inclassable dont la vision a accompagné le siècle: 50 ans de créations ici exposées.

Le fameux  directeur artistique de Elle dans les années 50  participa à structurer par l'image une  femme libre en gestation de modernité. Graphiste au départ, il fut proche du mouvement Bauhaus lors de ses études de design à la Kunstgewerbeschule de Zurich. Il introduisit la typographie suisse à Paris

blog-série n°10,courrèges,l'avenir de geneve,penthes,elle,femme,geneve,knapp,pulsion de genevie,rubrique genevieKnapp  a  fait entrer la "seconde moitié de l'humanité"dans son objectif sous toutes les coutures. Elle est  carrément une Femme Design-ée dans ses années Courrèges, Mugler, Cardin,  Ungaro, Alaïa...Désormais dévêtue et démaquillée.


A la question que j’eus la chance de pouvoir lui poser  directement le 11 octobre dernier " de toutes ces propositions, quel type de femme il préférait ?" sa réponse  fut directe sans un seconde d’hésitation: assurément les dernières photographiées, les  femmes naturelles, sans artifice, sans habit, dans le plus simple appareil.

Puisque pour son expo du bord du lac, il   réussit à convaincre huit genevoises au ventre déjà très bedonnant de poser ...nues !

La démarche est un même  happening artistique puisque  les prénoms des enfants-tous nés entre temps évidemment - furent affichés.

                                      PETIT CAILLOU....

Mais patatras...un petit caillou s'est glissé dans cette mécanique créative.

Elles ne sont pas toutes venues lors du vernissage, bébé dans les bras pour poser sous l'immense photo à taille humaine. Ce qui n'est pas grave du tout.

Le gros caillou, c'est le fait que trois sur huit ont refusé tout usage de cette photo en reproduction. Elles ont accepté de poser  un"one shot"  qui  leur suffisait. Leur choix absolu. On peut imaginer la difficulté du regard social suite à ce dévoilement de nudité...

Mais difficile à gérer, visiblement pour l'artiste !?

Le maître- photographe, tout content tout de même d'avoir réuni huit  représentations de corps en gestation n'avait probablement pas fait signer des contrats précis d'engagement de parutions ?

Résultat : l'Avenir de Genève est imprimé, rayé de grandes verticales noires  dans sa forme publiée dans  le catalogue d'expo (isbn 9782884746830) pour éliminer les réfractaires de la reproduction papier.101 regars sur les femmes,femme-oiseau,femme encagée,peter knapp,kunstgewerbeschule,zurich,typographie suisse,blog-série n°10,bauhaus,courrèges,l'avenir de geneve,penthes,elle,femme,geneve,knapp,pulsion de genevie,rubrique genevie
Le résultat  bizarrement ...enferme  les cinq femmes nues  et volontaires derrière de lourds barreaux  de lignes verticales qui cachent trois mères ayant refusé que leur image soit publiée.

Ceci dit, à observer plus profondément, il semble que la rayure, la griffure soit  un leitmotiv de cette oeuvre artistique. Un fondamental. Que se cache-t-il derrière ces lignes certes élégantes?

                              FEMMES OISEAUX ...ENCAGES !

blog-série n°10,courrèges,l'avenir de geneve,penthes,elle,femme,geneve,knapp,pulsion de genevie,rubrique genevieLa première réaction est de comparer les rayures si visibles de L'Avenir - si rageuses et si noires !- à la série  Knappienne dite des "femmes griffées" des années 90 baptisée les "Ex-Photos."

Exit les femmes, Peter Knapp rature les clichés: une période de sa vie.

Le seconde réaction est de dire qu'une autre solution graphique pouvait être choisie respectant le refus féminin. [Il en faut du courage social pour poser nue dans sa bonne ville !]

Point de vue de simple blogueuse: j'aurais, moi,  totalement intégré le fait que trois femmes  aient choisi de ne pas continuer l'aventure sur un mode démultiplié de papier glacé dans un livre. Et positivé.

J'aurais fait une découpe des silhouettes et choisi le blanc à la place pour marquer le choix de l'absence fait en toute liberté par ces genevoises. Leur corps leur appartient. Leur image aussi.

Mais il s'agit bien de Knapp un géant de la représentation de la Femme.

Qu'a-t-il voulu exprimer par ces sombres colonnes qui masquent  ?

blog-série n°10,courrèges,l'avenir de geneve,penthes,elle,femme,geneve,knapp,pulsion de genevie,rubrique genevieA bien regarder le catalogue de son oeuvre complète,  on constate que la thématique de la rayure noir/blanc est  omni-présente.

Voire par moments de la griffure rageuse qui efface la femme.

Dans  le passé avec  la série OpArt (1965-1969) ou autres au présent:  la  constante graphique du catalogue 2014 avec  des.... rayures à tout bout de champ.
blog-série n°10,courrèges,l'avenir de geneve,penthes,elle,femme,geneve,knapp,pulsion de genevie,rubrique genevie

En fait l'idéal de l'idéal de la femme "knappienne" ne  serait -il pas  une pluralité de femmes simples, naturelles, nues dans un cliché coloré mais rayées de noir. En d'autres termes, des genevoises libres de leur mouvement et libres de leur corps... tendance Courrèges ?

 

              REFLECHIR SUR LES RAYURES DE KNAPP

                                                               

blog-série n°10,courrèges,l'avenir de geneve,penthes,elle,femme,geneve,knapp,pulsion de genevie,rubrique genevieL'historien de l'art, dans ses futures études ne pourra faire l'impasse du lien entre la femme et la rayure chez Knapp, l'imperfectionniste perfectionniste.

Comme ici, des  femmes libres en mouvement...dans une carène de bateau !

Paradoxalement libres de mouvement mais enfermées derrière des barreaux, des griffures, des rayures.

La femme de Knapp finalement est un oiseau, colibri dans sa cage désormais libre,  légère comme l'air. Elle vole....Enfermée dans l'imaginaire de l'artiste.

Comme à Genève où  bizarrement sur le papier du livre d'expo, les ventres arrondis sont bien soit rayés soit encagés...

La femme de Peter Knapp est finalement un peu sa prisonnière !

                                         Sylvie Neidinger

 http://www.leparisien.fr/cergy-95800/cergy-les-oeuvres-de-peter-knapp-vendues-aux-encheres-19-03-2015-4618503.php

 

Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

1-Femme à Genève

2-Gen'Eve

3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

7-Madame le Sautier du Grand Conseil

8- Something Devine:  femme rock flamboyante

9-Je suis nombreuse

10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

12-Tout à fait femme

 

crédit photos/ copies de photos, extraits; Droit de  citation

 

 

 

 

08/02/2015

Gen'Eve

 Elle reste de marbre. Dispo par tous les temps.geneve,gen'eve,henri könig,sculpteur,quai gustav ador

Eve de Genève.

Vigie des quais tournée vers la Bise nordique et froide. Noire.

 Elle assume sans plainte, sous le soleil ou la glace.

Madone des intempéries.

Madone du beau temps et de la tempête.

 Par erreur, souvent  nommée  Statue de la Brise.

Même sur certains panneaux ou plans... officiels.

 Ceci dit, Gen’Eve  est assurément un brise-cœurs !

 Les genevois- c’est certain…- ont bien l’envie de lui claquer deux bises de temps en temps.

Elle reste donc une secrète amie.

 Je ne manque  jamais, en passant, de saluer cette fort Belle genevoise, gironde et dynamique qui emporte notre regard direction Jura, dans un souffle d’énergie humide  lémanique.

                                                                      Sylvie Neidinger

 

 

( Suite)                                   TROU D’AIR... INFORMATIONNEL

La Statue de la Bise, qui loge au 61 du quai Gustav Ador est née   des mains du sculpteur Alfred Henri König, professeur à l’école des Beaux-Arts dans les années 60.

geneve,gen'eve,henri könig,sculpteur,quai gustav adorBien en chair: du muscle et pas un poil de de  graisse.

Curieusement l'oeuvre lithique porte  l’optimisme des femmes solides du style ...« réalisme socialiste » Les signes ostentatoires en moins évidemment. Et beaucoup moins habillée...


 Peu d’éléments de biographie attestés sur Henri König sont disponibles. Genève est souvent  trop modeste sur elle-même, c'est-à-dire ses   personnalités. Il y a un gap ici. Un trou d’air ! En googelisant cet artiste, peu de documents pertinents. Pas même un wikipédia.Et  beaucoup de contradictions autour des dates de naissance et décès différentes, des noms d’œuvres pas exacts (bise/brise)

Si ….quelques notes tout de même dans le Répertoire des artistes et créateurs suisses:  http://www.notrehistoire.ch/group/artistes-suisses/albums/#3215

 Finalement ce #BlogNeidinger  s'ouvre, dans les commentaires infra pour recueillir tout témoignage à caractère public évidement à propos de König,  cet artiste local disparu.

Il a fait naître  cette sympathique genevoise altière qui affronte courageusement au nom de tous,  les caprices météos pour le bonheur des promeneurs.

Un joli  paratonnerre de  fantasmes de GeneVie ! SN

 

 

Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

1-Femme à Genève

2-Gen'Eve

3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

7-Madame le Sautier du Grand Conseil

8- Something Devine:  femme rock flamboyante

9-Je suis nombreuse

10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

12-Tout à fait femme

13-Où sont les femmes...en musique?

 


06/02/2015

Pulsion de GeneVie: série sur la Femme à Genève

L'air du temps est à la pulsion de mort: récession, attentats, foyers de conflits.

La modernité victorieuse de la seconde moitié du 20ème siècle- les 30 glorieuses, après deux guerres mondiales qui ont tué à millions- semble désormais  une utopie puisque le 21ème siècle est abordé dans la plus effroyable barbarie.

Aujourd'hui à quelques heures d'avion des enfants sont crucifiés, décapités, enterrés vivants en Irak/Syrie.

Une parturiante  est exécutée par les Boko Haram au Nigéria. Résultat : un cadavre d'accouchée avec un enfant  à moitié sorti.

Nausée.

Dans ce contexte le #BlogNeidinger va ouvrir une Série de blog liée à la Pulsion de GeneVie intitulée "Pulsion  de GeneVie: la femme".

Genève porte dans son étymologie... l'étymon "gen" de la  naissance.

La ville entre dans l'histoire  en 58 av. J.-C., lorsque Jules César mentionne  Genava dans son commentaire De Bello Gallico (I, 6 et 7).

Elle occupe les rives de la naissance du fleuve Rhône.

Elle est génitrice du fleuve.

A suivre...

                                                                  Sylvie Neidinger

 

 

Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

1-Femme à Genève

2-Gen'Eve

3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

7-Madame le Sautier du Grand Conseil

8- Something Devine:  femme rock flamboyante

9-Je suis nombreuse

10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

12-Tout à fait femme

13-Où sont les femmes...en musique?

 

 

 

#GeneVie est le nom d'une rubrique. J'ai aimé ranger l'actualité genevoise sous cette dénomination que j'ai imaginée.

04/02/2015

Berlin, festival Transmediale: artistes contre la surveillance numérique

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/02/04/a-berlin-des-artistes-contre-la-surveillance-numerique_4568592_4408996.html

03/02/2015

Open Cultural Data Hackathon 2015: avec les Archives de l'Etat de Genève

Les développeurs en informatique, wikipédiens et autres spécialistes du patrimoine vont s'en donner à coeur joie lors du prochain Hackathon, un workshop de deux jours sur des appli informatiques en open data.zz.GIF

Cela se passe à Berne les 27 et 28 février prochains. Les Archives d'Etat de Genève y participent.  Elles publient l'info sur leur site.

Je cite:"Le premier  Hackathon culturel suisse  est organisé par le groupe de travail  OpenGLAM en collaboration avec la Bibliothèque nationale suisse et d'autres institutions dont infoclio.ch. Il fournira  l'occasion à des chercheurs, acteurs culturels, programmeurs, wikipédiens, ainsi qu'à des institutions patrimoniales, de travailler avec des données du monde de la culture. Par le biais d'exemples concrets à inventer ensemble, les participants s'interrogeront sur l'utilisation des données culturelles en humanités numériques, sur la manière de rendre (re-)utilisables les données culturelles pour la création et  la recherche et sur l'intégration de ces données dans Wikipédia/Wikimédia.

Les AEG participent à cet événement et fournissent des jeux de données (libres de droits) en open data, téléchargeables ici:  http://make.opendata.ch/wiki/data:glam_ch

Pour réfléchir à une culture partagée libre et inventer les outils informatiques adéquats.Cliquer sur le lien supra: quel voyage dans  l'Histoire!

                                                  Sylvie Neidinger                                                                                                   

open data, wikipediens,open data hachathon 2015, berne, suisse, archives d'etat de geneve

 

02/02/2015

SNCF, la cyber-surveillance et le code Nf-kb

Il est évident qu'après les sanglants attentats parisiens, la France est sur le qui-vive. A juste titre. Mais cela dérape quelquefois.

Est évoqué ici un fait divers récent REEL qui m'est rapporté par une connaissance fiable, qui connait directement l'individu. Affaire dont les journaux évidemment n'ont pas entendu parler car il n'y a pas eu  de suite judiciaire.

Le cas est très symptomatique dans sa banalité.

Un jeune  étudiant prend le train il y a quelques jours , à Grenoble. Lequel s'arrête brusquement à une gare non prévue (non citée ici volontairement).

Monte une autorité de sécurité  (gendarmerie ou police, j'ai oublié de faire préciser ce point) Le jeune se voit brusquement plaqué à la paroi. 

Il ne comprend rien. On lui dit "pourquoi prends-tu en photo des sites sensibles?" Il montre son téléphone qui est en... panne de batterie.

Il se souvient alors qu'il avait, une demi-heure plus tôt sorti son téléphone pour le faire fonctionner, mais  en vain, car ...sans batterie. 

Sorti peut être alors que le train longeait une  installation dite  "sensible"??

En l'occurrence l'ESRF: european synchrotron radiation  facility. CEA (Grenoble)

Un site certes sensible mais  longé tous les jours par ...des dizaines de trains puisque  construit le long d'une ligne SNCF.

Egalement   longé par une nationale et une autoroute en plus de la voie ferrée.

La dite installation peut donc être photographiée des milliers de fois par jour par des milliers de gens.

Ensuite,   l'individu s'est vu demander:"c'est quoi les écrits avec des  codes".

Il hallucine.

Dans le train, le jeune, inscrit en fac de médecine étudiait ....son cours sur les lymphocytes Ng-kb.

Que conclure de cette affaire ?

Les services de sécurité,  sur les dents, font leur job, réactifs à la moindre alerte, le plan vigipirate étant évidemment en cours.

 Mais aller jusqu'à faire arrêter un train pour un cours de lymphocytes...


L'étudiant avait-il été dénoncé pour "comportement anormal " imaginaire par un passager du train ?

Problème, il ne se souvient pas de voisins de wagon hors normes ou au profil  calomniateur, ni  proches de lui au point de pouvoir lire l'intitulé du cours Ng-kb.

                                CAMERAS ACTIVES?

Doit-on conclure que les caméras qui équipent les trains ne sont pas seulement passives (visionnées a posteriori en cas de problème) mais actives au point de zoomer et de déclencher une intervention ?

C'est à la fois rassurant mais surtout signe d'un contrôle généralisé.

La France touchée par les attentats sur son sol perd-elle la tête? Non pas pour usage de caméras mais ici précisément pour dérapage ; une stigmatisation rapide  sur critères orientés. Ici un supposé "look " qui serait de facto "suspect"??

L'Hexagone  confond de facto un jeune étudiant en médecine en train de réviser paisiblement ses Nf-kb dans un train avec un ...dangereux personnage.

 Délit de "physique"??? Donc de catégorisation.

Le jeune en question s'en remettra. S'il veut exercer le difficile métier de médecin, il doit être en capacité de résistance au stress et fort mentalement.

Mais son "aventure ferroviaire" est édifiante.

                                                      Sylvie Neidinger

 

                          ******************************

 

 

            HYSTERIE COLLECTIVE SUR STEREOTYPE

 

 

             Février 2015. Plusieurs associations dénoncent actuellement une hystérie collective autour  de discours entendus la semaine dernière à propos des banlieues,  dans les médias, de la bouche de politiciens ou d'analystes qui évoquent sans complexe, sans honte bue, des "ethnies", " des "tribus", des peuplades" (cf Christophe Barbier dans C dans l'air du 19/01/15 et  Denis Jeambar à Politique Matin du 23 /01/15 etc...)

Au nom de la laicité, en plus !

Comme au bon vieux temps du colonialisme. Se rappeler que la   laïcité XIXème version Jules Ferry  évoquait les races supérieures.

        C'était au siècle passé. Ferry reflétait  son temps.

Il est sidérant d'observer  les responsables politiques se remettent aujourd'hui dans les postures idéologiques du XIXème siècle. (Se rappeler effectivement l'hommage controversé de François Hollande à Jules Ferry en mai 2012 comme premier acte de gouvernance....)


 Le Premier ministre Valls évoque lui de son côté une "politique de peuplement" rien de moins!  Cette terminologie  rappelle de  sombres moments  de l'histoire ne règle rien et provoque.

Hystérie à la TV mais aussi sur le terrain. Des agressions individuelles sont signalées. Certaines mortelles : un père de famille marocain tué récemment à son domicile de plusieurs coups de couteaux. L'affaire a été peu médiatisée puisque l'on a dit que "l'agresseur n'avait pas toute sa tête."

La justice a la main lourde suivant les standards internationaux contre des enfants de ....8 et 9 ans convoqués devant la PJ pour propos tenus dans la cour de l'école. Les parents portent plainte en retour.

Amnesty International  interpelle directement les autorités politiques de la France  pour des dérapages récents et dénonce le fait que a liberté d'expression y soit à géométrie variable. Son président le 20 janvier: La liberté d’expression ne doit pas être réservée à certains. L’heure n’est pas à l’ouverture de procédures inspirées par des réactions à chaud, mais bien plutôt à la mise en place de mesures réfléchies qui protègent des vies et respectent les droits de tous »John Dalhuisen.

 

Une grande hypocrisie , une perte de boussole règne dans tout le suivi post attentats: un Etat  qui demande à faire entendre par la  police des enfants de 8 ans ( qui racontent n'importe quoi dans la cour de l'école)   et  omet de rendre des comptes sur la politique française  en faveur des jihadistes en 2012 et 2013 au proche-orient tient effectivement d'une hypocrisie politique sans nom.

                                                                 Sylvie Neidinger