Paralysie rédactionnelle

Imprimer

En l'état, on ne peut plus écrire. Tout sujet autre serait décalé.

Les tueurs de presse, de salles de rédaction, de policiers, de techniciens de maintenance, de passants.... sont encore  en action. Ils sont en Seine-et-Marne pour une prise d'otage.

Actuellement dans une petite entreprise de campagne.

Les distributeurs de mort n'en ont pas terminé avec leurs armes lourdes.

On espère juste une  issue heureuse pour ces employés d'une imprimerie qui ce matin partaient à leur travail, dans un entrepôt de Dammartin-en-Goële.

Partaient au travail.

Comme tout le monde. Dont un au minium semble otage pris dans la terrible nasse.

Actuellement.

                                                                  SN


La journée s'est terminée par une tuerie dans un supermarché de Vincennes. Ils, elles allaient juste faire leurs courses. Dégoût et paralysie rédactionnelle.

Lien permanent Catégories : Politis France 2 commentaires

Commentaires

  • tout mon soutien aux journalistes comme vous engagés dans leur travail,

    à 100% par leurs intentions
    dans la défense de la justesse
    de leur compréhension de ce que peut être leur rôle de médiateur dans la transmission d'informations.

    vous êtes des relais
    dont la crédibilité est en jeu
    en concurrence aux pseudo infos sur réseaux sociaux

    il en va de ce combat pour nos droits à l'information
    par les médias, l'un de nos piliers dans nos démocraties

    où leur crédibilité est en constante remise en cause

    nos médias, cette fenêtre sur nos droits démocratiques
    qui se ferme ou s'ouvre, aux gré des pressions

    courage aux journalistes de bonne volonté.

  • Lus les commentaires de @genevois déshérité.

    Pensées surtout à ceux qui tombent dans l'exercice de leur profession:policiers et journalistes qui, les 2 derniers jours ont payé un lourd tribut.

Les commentaires sont fermés.