UA-65882359-1

05/12/2014

Lyon, la fête des Lumières sans éclairage !

Par deux fois, j'avais participé à la Fête des Lumières, non pas selon la version traditionnelle qui consiste à poser des bougies sur les rebords de fenêtres mais la  foire aux couleurs qui fait se déplacer trois millions de visiteurs sur quatre jours début décembre.lyon ,fete des lumières

Venus de loin et pas toujours contents, les piétons!  L'année passé un groupe de munichois maugréait à haute voix derrière moi. Pourquoi?

Tout simplement parce que si l'on annonce de la lumière, il faut allumer les feux, les phares  pour en jeter plein les mirettes!

Or, durant ces jours l'éclairage urbain normal est même mis en veilleuse...

La foule déambule dans les rues où des effets de couleurs sont projetés sur les murs. 

Les officiels ne cachent même plus l'erreur de casting.Voire s'en vantent !

ECLAIRER N'EST PAS COLOR-SCENARISER !

La photo de 20 minutes Grand Lyon datée de ce jour démontre parfaitement le paradoxe. Un titre racoleur " plein les yeux"et une basilique Notre Dame de Fourvière colorée de bleu au sein d'une pénombre.

L'article de la page 5 est édifiant. Il fait parler les organisateurs qui se gargarisent des économies de watts ! : "Des illuminations qui consomment comme un appart.

Une facture salée? Pas vraiment. A en croire les organisateurs de la Fête des lumières, la consommation d'électricité pendant les quatre jours de l'évènement n'est guère élevée. Pas plus importante que celle d'un appartement sur un an. "Elle ne dépasse  pas la consommation annuelle moyenne  (eau et chauffage) d'un ménage habitant dans un appartement de 120 m2"assurent-ils. Ainsi le montant de la facture s'élève aux environ de 5000 euros; Soit 0,01 % des dépenses en électricité de la ville de Lyon sur douze mois. La recette miracle?"les équipes artistiques sont incitées à choisir des systèmes d'éclairage basse consommation pour leurs installations " explique la municipalité "en dix ans on est passé de la vieille lampe incandescente à la LED. Ca a été une vraie révolution." indique le Mat 'Electrique l'un des partenaires de l'évènement" Pendant cette période on réduit également l'éclairage public du centre ville afin de mieux mettre en valeur les oeuvres proposées indique Jea-François Zurawik en charge des grands évènements de Lyon.

Je confirme, la fête des Lumières de Lyon est bien sans lumière. Problème majeur. Notamment pour ceux qui se déplacent de loin sur la base d'un programme présenté comme lumineux. Ceux qui eux, ont consommé de l'énergie pour se déplacer à Lyon en venant souvent de loin !

 

                                              Sylvie Neidinger

Les commentaires sont fermés.