UA-65882359-1

15/09/2014

L'Etat islamique est un dommage collatéral de l'invasion US de 2003

Phase 1-Piqûre de rappel le jour de la conférence contre l'Etat islamique à Paris.

Juste....rappeler  le rôle occidental, certes indirect, dans la création de cette nébuleuse !

Les 3/4 des réserves  pétrolières mondiales se situent au moyen-orient.

Dans sa volonté de maîtriser cette ressource (projet de "reconfiguration")  les USA sous la présidence G Bush ont commis en 2003 une invasion ultra directe avec  carrément la nomination  directement coloniale ( même pas "néo-coloniale") d'un gouverneur, Jay Garner puis Paul Bremer, non musulmans et proches des israéliens.

Une direction impensable pour les mentalités locales.

Commence pour l'Irak un processus de chaos. Organisé ? (=théorie du chaos volontaire) ou non?  (=dommage collatéral involontaire )  le résultat est le même:  une lente descente dans l'enfer de la guerre civile entre communautés sunnites (qui ont alors perdu le pouvoir) et chiites au pouvoir, démographiquement plus nombreux.

Enfin en apparence. Car ce sont les nouveaux maîtres américains  non musulmans -c'est important- installés dans les palais présidentiels de la zone verte qui décident.

Le  pays "entre les deux fleuves" compte parmi les plus riches du monde. Oui l'irakien est un citoyen parmi les plus riches du monde si on divise les réserves du sous-sol par le nombre d'habitants

Mais l'état organisé une fois  disparu -  feu laic et militaire -plonge dans les affres d'une guerre communautaire en parallèle de la montée d'une voie qui n' existait pas localement et qui capitalise, maximalise la colère sunnite plus ou moins extrêmiste: les jihadistes s'organisent autour d'Abu Musab El Zahrkaoui.


http://www.marianne.net/Moyen-Orient-quand-la-deraison-du-plus-fort-fait-loi_a214857.html

On se rappelle du scandale du traitement des prisonniers irakiens dans la prison d'Abu Graib. Tellement de choses à dire....

Une autre prison fait aussi parler d'elle, Guantanamo, cette épine au pied de l'Amérique. Epine car les USA vantent l'installation du  droit démocratique pour justifier ses interventions mais maintient un système d'emprisonnement hors droit dans ses limbes.

Le peuple américain a des doutes sur l'engagement irakien qui n'a pas l'assentiment populaire.

L'armée  sous Barack Obama a depuis retiré ses troupes ( sa promesse de campagne  réalisée). Mais de nombreuses bases maillent le proche-orient.

 C'est bien cette  histoire américano-irakienne initiale qui revient en boomerang  avec Da'ech, l'état islamique.

Abu Bakr El Baghdadi, qui lance le jihadisme localement est un ancien de la prison extra-territoriale basée à Cuba. Lors des odieuses décapitations médiatisées récentes, les sujets sont habillés d'orange. La référence est très limpide.

BOOMERANGdaech,état islamique,irak,invasion 2003,us,dommage collatéral

Un excellent documentaire  montre parfaitement combien  la naissance et montée du jihadisme est totalement liée à l'intervention occidentale US en Irak de 2003 puis son passage en Syrie.

Ces groupes  prenant à chaque fois des dénominations différentes.


http://www.dailymotion.com/video/x20dsur_comprendre-la-montee-en-puissance-de-l-eiil-en-5-minutes_news

ou plus complet :

lemonde.fr/proche-orient/article/2014/09/15/origine-nombre-financement-l-etat-islamique-en-cinq-questions

 

daech,état islamique,irak,invasion 2003,us,dommage collatéral

 

                        

                             

 

 

 

 

 

 

 

  Sylvie Neidinger

 

 

 

 

 

 

                                  

Commentaires

Bien vu : vous avez raison, c'est exactement à quoi je pensais en écoutant hier la triste nouvelle.

Écrit par : Marie | 15/09/2014

Je me pose les questions suivantes:

Est-ce que le djihad islamique est le cheval de Troie permettant aux USA d'intervenir en Syrie en contournant toute légalité internationale? Tellement facile de manipuler les musmans...

Sur certains sites circule l'information suivante:

http://www.algerie1.com/actualite/simon-eliot-alias-abou-bakr-al-baghdadi-un-agent-du-mossad/

Info ou intox?

Écrit par : Johann | 15/09/2014

@johann,
Je n'ai aucun moyen actuellement de vérifier votre info sur le profil réel de Al Baghdadi tel que rapporté dans le lien que vous faites.
Le site que vous donnez indique qu'il s'agit d'une info issue de Snowden.
Snowden a beaucoup révélé . Mais en l'occurrence difficile de confirmer ou d'infirmer: info ou intox sur la véritable identité et cursus du chef islamiste ? A suivre. Une info a besoin de plusieurs recoupements de sources diverses. Cela n'est pas encore le cas ici. Cela viendra probablement.

Écrit par : sylvie neidinger | 15/09/2014

Les commentaires sont fermés.