UA-65882359-1

29/08/2014

Hollandise: diplomatie gonflée qui critique... B Obama et B Assad sur le jihadisme

Le jour même où 160 soldats syriens sont humiliés et massacrés (en slip à marcher dans le désert avant de se faire exécuter ) à  Raka par les djihadistes Lire 

*je ne fais pas de copie d 'écran pour ne pas diffuser une image de cette provenance

Le jour même  où les jihadistes capturent des casque bleus fidjiens sur le Jolan (ou Golan) à Quneitra et  massacrent également des soldats nationaux  qui luttent contre ce cancer depuis 3 ans maintenant, François Hollande annonce médiatiquement  devant les ambassadeurs  que celui qui  dirige la Syrie  serait "l'allié objectif des djihadistes ! "

Alors que le  peuple syrien et son armée en  sont  la cible depuis 2011.

Au passage le dirigeant français oublie que le 12 décembre 2012 son  ministre des affaires étrangères L Fabius  soutenait directement Al-Nosra à Marrakech, contre... les américains qui avaient selon lui   eu la mauvaise idée d'inscrire  le mouvement  sur la liste terroriste !

  Car ce groupe faisait du " bon travail"  affirmait-il alors que  les décapitations de syriens avaient commencé ( dont Adra le 11 décembre 2012, veille du discours fabiusien !) égamement depuis plusieurs mois de prêtres, chrétiens et autres minoritaires voire de toutes confessions dont les sunnites.Les sinistres tribunaux d'Alep ayant démarré leurs exactions. Lire

A l'époque d'ailleurs  le devenir des minorités proche-orientales  émouvait peu  ces deux dirigeants hexagonaux  qui aujourd'hui  veulent se placer ...médiatiquement à la tête de la lutte mondiale contre le jihadisme et en particulier pour le sort des chrétiens irakiens!

     HOLLANDE CRITIQUE OBAMA DEVANT SES AMBASSADEURS: DISCOURTOIS  !

Plus c'est gros, plus cela passe !

 François Hollande  a critiqué ouvertement  hier 28 août devant ses ambassadeurs,  le président Barack Obama pour  ne pas être entré en guerre en Syrie en septembre 2013 comme lui F. Hollande le souhaitait !

Selon lui, si  le président américain l'avait suivi, Lui, tout se serait miraculeusement réglé au proche-orient. ..
                                               AMBIGUITE FRANCAISE

Une politique fictionnelle rétrospective difficile à comprendre  en fait, tellement cela vire de bord ou tellement cela exagère.

On n'oublie pas que cet été sur Gaza  François Hollande a  commencé avec une  opinion pour terminer avec une autre.

Tout ceci confirme la grande ambiguïté de la France autour des jihadistes islamistes.

Cela a démarré certes avec Sarkozy (Libye: soutien  de ceux de Misrata) .

Avec l'actuel locataire de l'Elysée,  on atteint les sommets du Mont Blanc.

Ce président très affaibli à l'intérieur depuis le début de son pouvoir ( le tweet) qui ne maîtrise ni sa propre majorité, ni sa propre image (le casque de moto) se posait hier en donneur de leçons de gouvernance mondiale.

Certes la France est forte de son droit de veto qui sur le plan du Droit la place à l'égal des trois grands , USA, Russie et Chine.

Mais de là à jouer au maître d'école, noter  ....Surtout quand les piques contre d'autres Etats  omettent sa propre introspection.

la-france-en-mouvement-sur-tous-les-fronts dixit francois-hollande

[Peut-être que plus le terrain intérieur lui échappe, plus il veut en découdre sur de nombreux  terrains de conflits mondiaux? .]

                                                FORMAT : DONNEUR DE LECONS

Dans le format de cette  Conférence 2014 des Ambassadeurs, rencontrer ses ambassadeurs est parfaitement normal.

En revanche, envoyer  des philippiques en moulinet dans un tour d'horizon rapide tient de la caricature. L'UE elle aussi  intimée ( = l'Europe doit...) n'y a pas échappé non plus..

La diplomatie est un domaine  discret, sérieux normalement ?

Etranges que ces attaques télévisuelles verbales tout azimut, non?

Ici, cette  forme ouverte offensive   donne même des relents colonialistes ( je le ressens ainsi) . Car, devant les ambassadeurs en poste dans le monde,  le président de la France distribue les bons et mauvais point à des Etats et des gouvernants selon ses critères à lui et la lecture de  ses lunettes à lui...Comme au bon XIXème siècle. Comme avant les Indépendances.

Cette mise en scène télévisée où François Hollande décide de   qui doit exister ou disparaitre sur la face de la planète, qui est à féliciter ou critiquer (ici Obama) - ce alors que  lui même  est en grave danger nucléaire de dissolution en raison de l'implosion de sa gauche !-  est caricaturale voire  néocolonialiste.

Est-ce encore l'effet commémorations (au pluriel!)  qu'il a accumulées cette année 2014, qui le plonge toujours vers le commentaire du passé ?   Dont cette cérémonie ratée pour son image internationale  il y a trois jours  à l'Ile de Sein, sous le déluge qui lui brouillait la vue et lui martyrisait les  lunette. Sans technologie du parapluie en vue.

Toujours passéiste?  François Hollande même quand il donne une feuille de route pour l'année à venir à sa représentation diplomatique a le don de se repositionner par la parole dans le passé de la France.

Très très tendance  4ème république, il passe son temps à commenter le passé ou donner des ordres d'action  ...aux autres !

Ce  tour de table peu diplomatique devant les Ambassadeurs fut en effet  digne d'un petit maître du monde. Il s'apparentait   à un Guy Mollet  de la 4ème, ce  socialiste qui fut chantre  du colonialisme.

Tellement bizarre cette  critique ouverte, devant cameras  de tout le monde autour du jihadisme: du président américain au président syrien, en trois secondes et deux coups de cuillères à pot verbal.

Dans un contexte, surtout, où il a lui-même favorisé son émergence par ses alliances avec le Qatar et autres, par l'action secrète de formation, livraison officieuse d'armes  (comme d'autres services secrets occidentaux d'ailleurs  sur le terrain de la rébellion qui de 2011 à 2013 était poreuse avec un spectre large de contacts vis à vis de Al-Nosra et autres groupes noirs.

Venir critiquer, donner  des leçons aux autres-quels qu'ils soient en oubliant sa propre action -qui a largement  favorisé l'installation du  jihadisme  en Syrie en soutenant ceux qui étaient en connexion avec ces groupes-  tient d'un opportunisme incroyable.

                                                             Sylvie Neidinger

 

 

  

.

 

Commentaires

La politique menée actuellement est encore pire que celle de Sarkozy. C'est dire. La gauche est effectivement morte avec ce parti dit "socialiste". C'est la foire aux incompétences. Dans tous les domaines. "Mon adversaire, c'est la finance." MENSONGE ÉNORME.

Écrit par : Johann | 30/08/2014

Les commentaires sont fermés.