UA-65882359-1

20/08/2014

Femmes raptées, en esclavage. Qui accepte? Qui refuse précisément?

Les rapts de femmes par les jihadistes ont connu un emballement médiatique avec les jeunes scolaires enlevées en  masse  au Nigeria  dans une école,  par Boko Haram. Crime revendiqué par leur  leader dans une vidéo provoc' qui a fait le tour de la planète.

Une indignation soudaine hyper médiatisée s'est emparée du monde  -mieux vaut tard que jamais-avec le mouvement people "Bring back our girls"devenu entre-temps muet d'ailleurs...

Il ne faut pas oublier que Boko Haram  sévit depuis des années   dans un silence général. Dès 2009 [= il y a 5 ANS !] La Fondation Chirac sonne l'alarme.( Elle a accordé son Prix pour la Paix  au pasteur Wuye et à l'imam, Ashafa, double-lauréats.

Un coup d'épée dans l'eau malheureusement en termes d'efficacité car le jihadisme ne se positionne justement pas dans le champ classique  des religions avec la bonne entente entre  un imam et un pasteur (qui sur le terrain font leur maximum pour une compréhension  inter-religieuse) mais à un extrèmisme  totalitaire.

                          FEMMES VENDUES 150 EUROS A MOSSOUL !


Des centaines de femmes Yazidis (et autres?)  sont touchées actuellement en Irak par ces enlèvements collectifs.

http://www.20minutes.fr/monde/1428943-unpublished-irak-etat-islamique-massacre-80-hommes-enleve-100-femmes-yazidis

http://www.ledauphine.com/france-monde/2014/08/17/des-femmes-yazidis-vendues-150-dollars-a-mossoul

On lit bien : "femmes vendues 150 euros"

Les femmes comme marchandises et butin de guerre en ...2014 !
Une industrie du rapt  ici déclinée non pas pour obtenir une rançon: pour revente  et "usage"!

Remarque : seules les femmes des autres confessions sont enlevées pour esclavage sexuel.  On est donc bien dans le concept  pur et dur de "guerre de religion" avec une vision  extrémiste -certains disent sectaire- 

A ce stade le problème posé est le degré d'acceptation de ces pratiques par la société musulmane sunnite qui est traversée actuellement par  un mouvement radical intégriste

En résumé qui soutient exactement ces actes ? Qui refuse?

Si la femme se vend 150 euros: qui l'achète ? A Mossoul. Et ailleurs, quid ?

LA DEPUTE KOWEITIENNE QUI RECLAME L'ACHAT DE FEMMES PRISONNIERES DE GUERRE!

On se rappelle l'incroyable appel d'une femme député koweitienne, l'inénarrable Salwa al Mutairi. En juillet 2012, en mal de célébrité, celle qui anime une émission Tv -donc qui  est reconnue socialement dans son pays- s'était fait remarquer.jihadistes,koweit; salwa al mutairi,rapts,femmes,esclavage

Le Daily Mail avait repéré l'info (reprise sur Atlantico).

La dame voulait juste que le Koweit vote un loi permettant aux hommes d'acheter des esclaves ce qui permettrait aux koweiti "décents, dévoués et virils" de résister au démon de l'adultère, selon elle !

Elle propose alors  juste d'importer des femmes de....  pays en guerre.  A l'époque en 2012, elle parlait de Tchétchénie.

L'idée de la prédicatrice qui publie tranquillement ses vidéos sur You Tube (You tube évidemment ce canal de diffusion du jihadisme) est la suivante:

"Par exemple, il y a sûrement eu des prisonnières russes lors de la guerre de Tchétchénie", explique-t-elle.

"Alors allons les acheter pour les importer. C'est mieux que de voir nos hommes avoir des relations sexuelles interdites."

Importer des prisonnière de guerre achetées comme du bétail.

En l'occurrence des  chrétiennes...Ce que subirent les arméniennes en 1915 lors du génocide. Et le calvaire actuel de jeunes nigérianes chrétiennes et des  femmes Yazidis, d'une religion zoroastrienne.

Son combat politique? La légalisation de l'esclavage sexuel, l'achat de prisonnières !Tout simplement...

La question  ici clairement posée est la suivante: combien partagent le point de vue de cette "femme" ?

Un journal marocain est très clairement critique  à juste titre de cette prédicatrice koweitienne extrêmiste. Idem, au Koweit sur les réseaux sociaux de nombreux habitants ont également critiqué les positions folles de cette politicienne locale.

Les recteurs des mosquées de Lyon et Saint-Etienne viennent de prendre position contre ces exactions jihadistes.

Mais tous ne critiquement pas, loin de là. Beaucoup acceptent parfaitement cette barbarie. Là est le problème. Notamment dans les pays du golfe  que représentent cette député wahhabite. Et bien ailleurs...jusqu'au occidentaux de 15 ans qui quittent leurs  écoles pour le jihad.

Les spécialistes de géopolitique indiquent d'ailleurs que seul l'islam sunnite peut agir de l'intérieur contre le jihadisme qu'il produit dans son extrême et  dont il est lui aussi victime (700 membres d'une tribu sunnite syrienne tués la semaine dernière)

Contre tous ceux qui comme la député Al Mutairi sont dans une radicalité absolue, rigoriste monstrueuse, sanguinaire.

Et dramatique dans les pays pluri-confessionnels (Irak, Syrie,Nigéria) que ces jihadistes veulent s'approprier par la violence.

                                                                                Sylvie Neidinger


http://www.franceinfo.fr/actu/monde/article/reportage-dans-l-enfer-des-yazidis-d-irak-esclaves-sexuelles-des-djihadistes-575435



crédit images /capture écran site web atlantico



Les commentaires sont fermés.