UA-65882359-1

28/07/2014

Libye et monde arabe: le total échec occidental.

Sans commentaire.

Là comme au Proche-0rient, Irak et Syrie.

tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20140728.AFP2810/libye-un-immense-reservoir-de-carburant-ravage-par-le-feu-menace-tripoli.html

L'Otan, la France de Sarkozy et de son ridicule ministère bis des affaires étrangères (BHL, inénarrable) les services secrets  se sont  alliés aux extrêmistes de Benghazi en mettant en scène un supposé "printemps"pour éliminer le pouvoir central certes omniprésent.

                               L'APPAT DU PETROLE ET/OU DU GAZ

La Libye aujourd'hui  en totale décomposition se consume et s'autodétruit entre clans et tribus.

Décomposition qui a déstabilisé toute la zone  du  sahel au sud.

http://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/0203670316821-situation-tres-dangereuse-a-tripoli-touchee-par-un-deuxieme-incendie-1028335.phpEt

Des pays entrés dans l'enfer. Politique des apprentis sorciers. Pour le pétrole , le gaz et la confrontation avec la Russie.


L'ONU et la communauté internationale en absence de règlement du conflit israélo-palestinien dans le sens du droit international.

1,5 millions de chrétiens en Irak avant l'invasion américaine. 300/400 000 aujourd'hui.

Un occident silencieux qui a soutenu un dit "printemps"financé par des pays clairement islamistes

Liens officieux  confus des occidentaux.

Complet échec de l'Otan dans le monde arabe.  Et sans le reconnaitre, en plus.

La faute, c'est toujours aux autres.

                                         SN

http://observers.france24.com/fr/content/20140728-chaos-libye-pire-kadhafi-tout-connu


Décembre 2014 : face au chaos les voisins de la Libye réclament une intervention de l'ONU  !

http://www.france24.com/fr/20141219-cinq-pays-demandent-a-onu-intervenir-contre-groupes-armes-libye-sahel-mali-tchad-niger-mauritanie-burkina-faso/

16:49 Publié dans P-Politis International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : libye, otan, échec | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.