UA-65882359-1

05/06/2014

Lessive digitale "libre"...vraiment ?

Décapante.

Virginie Tulik fut invitée comme conférencière au TEDxGeneva sur la thématique du libre et du digital pour évoquer son hobby devenu job: l'auto-fabrication de produits ménagers.virginie tulik,tedxgeneva

Une présence étonnante. A réfléchir, l' activité effectivement est  hyper... digitale! Rapide aussi: en un minute, la dame vous concocte un nettoyant de salle de bain, ou sale de bain comme on veut, avec ses 10 doigts.

Elle en fait d'ailleurs la présentation pratique  sur scène en versant, vidant et remplissant.

Elle invite la salle à réfléchir sur la quantité (trop) importante de produits ménagers que le marketing et  l'habitude incitent à acheter.Effectivement, les quantités d'usage suggérées par les industriels qui peuvent être réduites de  moitié.

Et de citer les bonnes pratiques   avec trois basiques:  bicarbonate, vinaigre blanc,  savon.

Elle démontre que le "do-it-yourself " en produits lessiviels coûte moins cher et  ...ménage  la nature (car sans phosphates eutrophisants)

Elle démontre certes une liberté économique, celle de se dégager de l'achat à des groupes lessiviers.

Mais quid de  la "liberté...intrinsèque" liée au  produit ?

                                      ECOLO... NATUREL ?

Virginie Tulik  divise le monde certes entre le sale et le propre, mais surtout entre  produits toxiques et produits fabriqués à la main supposé non toxiques, naturels.

La présentation   postée sous la video TEDx va en ce sens:" Vous avez sûrement déjà fait vous-même un gâteau à la maison, mais avez-vous déjà fait des produits de nettoyage maison ? C’est possible. Virgine Tulik nous présente comment se libérer des produits toxiques en fabriquant soi-même les produits pour la lessive, la vaisselle et pour déboucher l’évier."

 

virginie tulik,tedxgenevaElle accompagne sa présentation des symboles du chimiquement dangereux. Pas si simple... Car tout est chimique! Notre corps est issu de réactions biochimiques. Le vinaigre dissout le calcaire par réaction chimique.

En pharmacopée, l'aspirine a sa version naturelle: l'écorce de bouleau et son acide acétylsalicylique. Avaler trop de décoctions de bouleau est un acte...hyper toxique médicalement.

Le laurier qui entre dans la composition du savon d'Alep, l'ancêtre du savon de Marseille est une jolie plante. Il n'y a pas plus toxique. Mâcher une feuille met la vie en danger.

Pour preuve cette réaction très active aujourd'hui à Genève contre de jolis pots de lauriers pourtant ...si naturels !

Conclusion la démonstration de simplification de nos pratiques autour des produits d'entretien par Virginie Tulik est valide, à condition de reconnaitre la part éventuelle de ...toxicité du naturel. Soit dans l'ingrédient, soit dans la réaction due à un mélange (exemple acide-base) détonnant que Dame Nature est totalement capable de produire.

                                                                    Sylvie Neidinger

 

Blog-Série n°5/TEDxGeneva 2014: :

1/5-FREEDOM@digital age à Carouge

2/5-Richard Stallman: libre n'est pas gratis!

3/5-Gwenn Seemel et la multiplication des petits pains

4/5-Lessive digitale "libre". Vraiment ?

5/5-Charles-Henri Favrod élegance de l'indépendance du journaliste

Synthèse des commentaires:

@Lazure nous rappelle à juste titre  que dans son process nature , Virginie Tulik évite d'intègrer  à la recette  conservateur, colorant ou parfum. Bon point écologique. Mais ceci ouvre le débat: sans conservateur, le produit se garde combien de temps ? Faut-il alors fabriquer souvent mais en petite quantité?

@Keren Dispa rappelle à juste titre que fabriquer soi-même c'est limiter les déchets plastiques et cartons, problème des encres....Emballages générant  la pollution.

 

  Le site de la conférencière : ttp://www.greenmop.net

Beaucoup de sites de conseils gratuits sur internet

Crédits images/Neidinger creative commons

Commentaires

On peut faire plus que des produits de nettoyage, des crèmes et des gommages corporels, des savons etc...en cherchant les bonnes informations que l'on trouve sur internet mais avec prudence bien sur.
On fait des économies en réduisant les achats de produits en tout genre à base de pétrole, pleins de colorants, de parfums chimiques, de conservateurs.

Écrit par : Lazure | 06/06/2014

@Lazure. Vous avez parfaitement résumé le sens de la démarche de Virgine Tulik et de sa présence à une grand raoût sur le Libre. Vous avez raison ! Mon article est juste une réserve. SN

Écrit par : sylvie neidinger | 06/06/2014

Bonjour,

Au-delà de ce choix intéressant, il y a encore une étape supplémentaire : les déchets (emballages, etc.)

Voyez Bea Johnson : http://zerowastehome.blogspot.ch/

Écrit par : Keren Dispa | 06/06/2014

@Karen Dispa J'en tiens compte dans la synthèse des commentaires au pied de l'article

Écrit par : sylvie neidinger | 06/06/2014

Les commentaires sont fermés.