UA-65882359-1

22/04/2014

Jihadistes 2.0: les contradictions françaises

Surréaliste: des journalistes français pris en otage par des... français (ou tout du moins francophones. Peut être belges aussi ) Où? En Syrie.

Pays qui fut très longtemps  un peu oublié des circuits. Juste l'objet de visites touristiques de voyageurs un peu "intellos" qui allaient sur les traces de l'orient ancien, notre matrice culturelle.

Ou visité pour la retrouvaille des racines religieuses autour des monastères et mosquées.

Aujourd'hui des ados  français de 15 ans, à peine sortis de l'enfance quittent père et mère pour aller signifier aux syriens sunnites ... comment il faut prier. Pour y installer un califat. Pour  imposer par la force, la terreur des lois extrêmes type charia qui n'ont jamais eu cours au pays de  Cham !

Et au passage pour  éliminer  les autres confessions, c'est le programme...Remarque: les individus même mineurs entrent par la Turquie très facilement...

 

                                        RESPONSABILITE INDIRECTE

On ne peut affirmer que les autorités françaises ont une responsabilité directe dans cette grave dérive d'une  jeunesse désorientée.

Sauf à avoir effectivement   pris la mauvaise décision de supprimer les autorisations parentales de sortie du territoire. Une  disposition erronée du gouvernement Ayrault  Elle concerne les mineurs.

Etonnant.

Le gouvernement Hollande n'est pas directement responsable de la radicalisation de ces jeunes. Ce sont bien les prédicateurs qui distribuent des cassettes, Mais aussi les réseaux sociaux, les...jeux vidéos en ligne les prédicateurs et des chaîne de type Al Djézira qui chauffent les esprits. La Tv qatariote  qui, d'intéressante au départ comme média nouveau, a viré à un militantisme jihadiste lancinant en boucle. Comme moyen de propagande de l'extrêmisme, on citera aussi les vidéos trashissimes qui passent d'un téléphone à l'autre.

                                                         QUI FINANCE "les petits jeunes"?

Pour autant, la responsabilité indirecte de la France est  très grande. Idem celle de ses partenaires de l'Otan.                

Aucune des démocraties ne pose de question aux pays du Golfe sur les financements. (lire cet article où l'on visualise un combattant équipé de neuf, dernier cri. On ne parle que des habits. Les armes aussi sont flambant neuf.  On peut trouver des dizaines de témoignages identiques. 

Logique: sont financés entre autre des  matériels qui seront acheté à qui ? Aux... occidentaux  (exemple, les moyens de communication etc.) Dont la France.

Les rebelles jihadistes sont équipés et soutenus. Ce depuis le premier jour.

Résumé. En Syrie depuis trois ans, les USA, la France et autres alliés installent tranquillement directement ou indirectement  Al Qaida par les groupes locaux liés.

Ils favorisent une dimension religieuse extrême au Proche-Orient en voulant éliminer les Etats laics (certes "laics" à l'orientale car confessionnels et militaires)

Problème: aujourd'hui cette stratégie a atteint son point de contradiction  absolu.

Comment pour la France  supprimer le phénomène jihadiste  au départ de son territoire mais finalement sur le terrain proche-oriental favoriser cette arrivée ?

Sur place les syriens de toutes confessions dont les sunnites loyalistes ou autres ont compris combien ces  étrangers, représentés à la fois par  des  Etats et des individus, se   jouent de leur sort.

Sur place, on combat désormais ces jihadistes  importés d'Europe et d'ailleurs.

On   lutte contre une néo-colonisation internationale  version jihadiste 2.0.

Coalition bizarre entre démocraties et fondamentalisme religieux..

                                                                                                                                 SN

 

 

Les commentaires sont fermés.