• Rappel: Manuel Valls, d'origine suisse, aussi...

    Le nouveau Premier ministre qui a la charge de former un nouveau gouvernement en France, Manuel Valls est suisse par sa branche maternelle.

    Ce blog l'avait déjà évoqué:

    "Un parcours notable pour cet... espagnol d'origine né à Barcelone, fils d'un artiste-peintre catalan.

    Les médias glosent, s'emparent du sujet pour exprimer toute la force pédagogique de l'intégration d'un français d'origine étrangère en réalité quadrilingue  (espagnol, catalan, français, italien)

    Evidemment il pratique la langue de Dante: tout le monde omet de citer que sa mère est... suissesse de langue italienne! Luisangela Galfetti- du Tessin, dont le frère, l'architecte Aurelio Galfetti est  connu pour la rénovation du Château de Castelgrande, à Bellinzone."

    Les médias cette semaine vont jusqu'à faire des reportages en Espagne pour recueillir les témoignages de la famille catalane du premier ministre. A aucun moment ils ne citent l'ascendance suisse tessinoise.

    Question: c'est politiquement incorrect d'être un peu suisse aussi?

                                                              Sylvie Neidinger

  • Créer des Nuages de mots avec le tutoriel de l'Etat de Genève

    Le site de l' Instruction Publique  de l'Etat de Genève spécialisé autour du numérique cite plusieurs sites webs  pour fabriquer des NUAGES DE MOTS, cet intéressant usage graphique.

    nuage de mot,tutoriel,instruction publique geneve,etat de geneve,rubrique blogosphèrenuage de mot,tutoriel,instruction publique geneve,etat de geneve,rubrique blogosphère

    Facile ! Essayez

    Les générateurs de nuages !


    S. Neidinger

                 




    Crédits Images/captures d'écran/site web/icp-ge.ch       




  • En Crimée, l'émigration des... moutons genevois à Novoi Lancy et Genevka

     En cette période de forte mutation  pour la Crimée, un petit rappel des liens historiques avec Genève.

    Novoï Lancy en mer noire: La nouvelle Lancy ....grâce à Charle-René Pictet de Rochemont (1787-1856). Son métier: éleveur  diplomate !

    geneve,crimée,mouton,pictet de rochemont,novoï lancy

    A 20 ans, le fils de Charles Pictet (lui-même agronome et député de Genève) est envoyé à Odessa  pour installer sur de vastes terres en concession un élevage de mouton analogue -mais à plus grand échelle!- à l'élevage familial sis  à Lancy. L'idée est d'éloigner ce jeune homme de la conscription obligatoire....

    geneve,crimée,odessa,neydens,mouton,novoï lancy,genevka,pictet de rochemontLes Pictet à Lancy? Adelaide Sara de Rochemont mariée à Charles Pictet y achète vers 1798 la propriété Lullin, 50 hectares.

    De la verdure de bord de Rhône pour lancer l'élevage du mérinos. Et ensuite, en terres lointaines.

     

    A l'époque, Odessa intéresse au plus haut point genevois et vaudois. Après François Lefort (qui modernise la Russie de Pierre Le Grand) Les cousins de la Harpe furent conseillers de Paul 1er, pour étendre la Nouvelle Russie du Tsar en direction de la Crimée au détriment d'Empire Ottoman.

      PRODUIT COMMERCIAL VISE: LA LAINE POUR UNIFORMES MILITAIRES

    Charles Pictet  ami d'école de Frédéric César de la Harpe, alors précepteur des enfants de Paul 1er obtint du Tsar par cette relation privilégiée ... 28 000 hectares baptisés  Novoï Lancy pour  production de laine mérinos.

    Une matière première si nécessaire pour les uniformes militaires de toutes ces armées d'Europe qui engagent du soldat en nombre. A commencer par la napoléonienne...A noter, un autre célèbre genevois, Gallatin cousin de Rochemont, avait également fait fortune en vendant sa laine aux armées avant de partir s'installer en Amérique.

    archivesfamillepictet.ch/bibliographie/documents/Charles Rene-Pictet_de_Rochemont.pdf

    Ces gentlemen-farmers capitalistes  pratiquent  la sélection vétérinaire. Elle  est déjà  à l'ordre du jour en cette fin du XVIIIème siècle. Les béliers genevois proviennent de la bergerie impériale de Rambouillet.

    Le croisement se pratique pour le produit fini suivant:  la meilleure mérinos possible.

    Dans un courrier, Pictet fils  évoque un « établissement de croisements pour l’amélioration des laines ». Moderne, il entend créer une filière économique complète pour exporter les laines,  fabriquer des lainages, une école d’agriculture "sur le modèle du célèbre institut de Hofwyl fondé par son ami le Bernois Philippe Emmanuel de Fellenberg", une école de bergers etc. Il ne réussira pas à mettre tout le programme sur pied.

    Envoyé en mission exploratoire, Charles-René revient à Lancy et convainc son père de la viabilité d'une telle expédition :  "A son retour à Genève, à la fin de septembre 1808, son père,
    convaincu par son rapport et les conseils du duc, entreprend aussitôt les démarches
    nécessaires à l’exécution de son projet : octroi d’une concession de terres et de facilités
    financières, obtention d’un permis pour exporter son troupeau, organisation de son
    déplacement à travers l’Allemagne, recrutement de bergers, construction de bergeries pour abriter les bêtes, constitution de provisions de fourrage pour le premier hiver, etc"

    Concrètement 850 moutons genevois sont exportés. Problème la guerre menace entre France et Autriche et handicap le projet . " Bien que la caravane, partie de Lancy le 1er juin, soit arrivée à sa destination le 2 novembre 1809, après avoir fait un grand détour pour éviter les zones de combats, Pictet attendra encore un an avant de recevoir les 80.000 roubles, solde du prêt  convenu de 100.000 roubles. Ce manque de fonds, qui limite l’achat sur place de milliers de brebis indigènes pour les premiers croisements, entravera les débuts de l’établissement, appelé  Novoi Lancy"(p 3)

    Ensuite il y passe  cinq ans d'une vie de partie de chasse, en compagnie  sur place d'une micro-société francophone dont la genevoise.

                                        NOVOI LANCY ET GENEVKA !

     Deux autres genevois, d'Espine et Revilliod,  à l'exemple de Pictet obtiennent en 1811 l'autorisation de créer un "établissement de croisement" qu'ils baptiseront Genevka, la petite Genève près d'Odessa!

    Charles René en fera l’acquisition en 1825.

    Comment s'est terminée l'aventure ?

    "Les bergeries d’Odessa continuent certes à occuper Charles-René de loin car, comme Richelieu d’ailleurs, il ne retournera jamais sur les rives de la mer Noire.

    L’établissement continue à connaître, malgré la paix revenue, beaucoup de difficultés.

    Son histoire et celle de sa liquidation reste à  écrire.

    En 1816, son père avait vendu la moitié de Novoï Lancy, Belair et Visirofka, à ses
    deux neveux Jean-Gabriel Eynard et Jacob Beaumont, chacun pour un quart.

    La surface du domaine dépassait alors 13.110 ha. Pictet de Rochemont étant décédé en 1824, Charles René, seul, profitant peut-être d’une embellie de la conjoncture, achètera le 7 septembre 1825 à Jean d’Espine et Léonard Revilliod leur établissement de Genevka (Petite Genève), d’un peu plus de 15.000 hectares, avec son cheptel fort d’environ 7000 moutons de la race d’Espagne. Le prix convenu s’élève à 160.000 roubles faisant 346.000 florins. Les trois Genevois sont  maintenant à la tête de 28.000 ha, peuplés, selon un bilan établi le 31 décembre 1826, de 24.000 béliers et brebis, 820 bovins et 252 chevaux."

     

    geneve,crimée,mouton,novoï lancy,genevka,pictet de rochemont

    Dans la fin de sa vie, Charles-René siègera au Conseil Représentatif, le parlement genevois, de 1825 à 1841. Il sera maire de Lancy de 1827 à 1833 avant de se fixer au bord du lac à Prégny où il construira  en 1835 Rive-Belle. Son existence sera dorénavant celle d’un rentier aisé, bien oisive. Il décède en 1856. Ses enfants liquideront leurs parts criméennes.

    Informations tirées des documents disponibles de la Fondation des archives de la famille Pictet

    La famille Pictet, protestante, est originaire de Neydens en genevois.


    www.archivesfamillepictet.ch

                                                                                                   Sylvie Neidinger


    Crédits Images/Captures d'écran/site web/archivesfamillepictet.ch


  • Le vieux berger de Genève fut-il le dernier?

    Belle anecdote recueillie lors de la visite du Musée Militaire genevois...

    Ce bâtiment (annexe du Château de Penthes)  est encore dans son jus.

    Les restes d' une...étable sont encore détectables par son  sol de  galets  qui présente encore les rigoles d'origine.

    En faisant cette remarque à la chargée d'accueil,  celle-ci me confia en retour avoir un jour vu entrer  un monsieur d'un âge extrême (pmoutons,berger,musée militaire genevos,représentation américaine,penthesresque centenaire selon elle)

    Il fut pris d'une émotion intense en foulant le sol du Musée.

    Et pour cause. Il lui avoua avoir été, dans sa jeunesse... berger à cet endroit. Il y  rentrait ses moutons le soir.

    Il  reconnaissait les lieux avec émotion.

    Dans quels champs ce jeune berger pâturait-il au début du XX ème siècle (si on fait le calcul/son âge) ?

    Aujourd'hui, les lieux de la Représentation Américaine, un peu plus haut, de l'autre côté de la route !

    La dame ne lui a pas demandé son nom.

    Cet inconnu devient alors mythique !  Fut-il le dernier berger genevois?

    Après la chronique de ce  blog sur les éléphants  (dont celui qui a fini à la casserole dans la cité calviniste!) resurgit par contact direct, une  mémoire pastorale ovine disparue.

    Où? Dans le secteur de la Genève Internationale, vers Prégny.

                                                                                                Sylvie Neidinger

    Musée militaire.


    Crédits photos ©Sylvie Neidinger et copie d'écran/musée militaire

    moutons,berger,musée militaire genevos,représentation américaine,penthes

     

                                         crédits images/ photo Neidinger du musée+capture écran google map

  • Quand les bouchers genevois servaient de l'éléphant!

    De Genève, ce blog aime à exhumer puis diffuser des anecdotes historiques ou "micro-historiques",  ces détails  ethnographiques de la vie quotidienne passée.

    Surtout quand elles surgissent au hasard de visites,  de  pages oubliées.

    Et qu'elles ne sont finalement pas si connues....

                                    L'histoire du jour date de 1820

    Elle est lisible sur un document, un peu perdu, trouvé  dans une vitrine  à l'étage du Musée Militaire Genevois.geneve,elephant,boucher,1837

    "En 1820, un éléphant devenu fou furieux dut être poussé dans l'eau du bastion de Hollande où il se mit à jongler dangereusement avec des affûts de boulets. Après avoir vainement tenté de l'empoisonner à l'eau de (x) additionnée d'acide prussique, il fallut l'abattre d'un coup de canon dans la tête. Sa dépouille naturalisée et son squelette furent longtemps visibles au Musée d'Histoire Naturelle"

    geneve,elephant,boucher,1837


    Le destin de Miss Djeck: dans les assiettes !

    En 1837 surgit un autre événement semblable

    ""Miss Djeck", une éléphante qu'on exhibait depuis le mois de mars dans un enclos près de la Grenette  donne des signes d'agitation.

    Elle manqua de peu tuer M. Bourrit, blessant son cornac.

    Il fallut l'amener dans les fossés de Rive où elle resta jusqu'à la fin du mois de juin en attendant les résultats des démarches entreprises jusqu'à Paris où habitait son propriétaire pour trouver de geneve,elephant,boucher,1837nouveaux cornacs.

    Les démarches n'ayant pas abouti, il fallut se résigner à abattre ensuite cet animal d'un coup de canon de 4.

    Durant deux jours, les boucheries vendirent beaucoup de viande d'éléphant et de nombreux genevois purent en manger après avoir joui pendant trois mois du spectacle des ébats de Miss Djeck dans les fossés." Sur place, une gravure illustre cette affaire.

                                                                                         Sylvie Neidinger

    musee militaire genevois,pavillon dufour,geneve,elephant,boucher,1837


    crédits images/photos Neidinger

     

  • Carrières Internationales du Grand Genève en bonnes rencontres

     Divonne-les-Bains (le 19 mars) et Archamps  le lendemain ( au Centre nommé "Porte Sud de Genève") accueillaient la semaine dernière des rencontres transfrontalières.P1120761.JPG

    Autour de l’emploi salarié mais aussi de  la création d’entreprise. Destination suisse.

    Organisées sous forme de colloque par Pôle Emploi Pôle Mobilités Internationales (en liaison avec les agences de St Ju et Divonne) les deux journées ont réuni des centaines de personnes autour de dizaines de conférences de grande qualité.

    Des intervenants de toutes spécialisations pour un  public  venu  s’informer des réalités helvétiques, de Vaud et de Genève.

    P1120762.JPGIl ne s’agissait pas d’une mise en contact directe avec les entreprises. Mais en quelque sorte d’infos très pointues, basées sur le réel de cette frontière.

    Car au-delà ne fonctionne pas comme en-deça !

    Une info, en amont des projets de vie individuels, entrepreneuriaux ou  salariés:  des conseils précis lesquels furent nombreux (des dizaines de thématiques) variés, pertinents.

      Ces réunions double –nationales étaient fort intéressantes à observer dans le contexte  post-votation anti-immigration du 9 février…

    Quelle tendance allait-elle se dégager: plutôt morose ou  esprit prospectif  ? Se morfondre ou regarder les lignes de crêtes?

     En fait, de ces rencontres se dégageait un véritable flux d’énergies !

    Les suisses qui se sont déplacés ne venaient pas  pour faire simple bonne figure.

    La dynamique d’une région économiquement active qui a besoin de toutes ses compétences de quelque bord de la frontière que ce soit, était sensible.

    On ne pourra citer tous les professionnels...

    grand geneve,carrières internationales,divonne,archamps Bien évidemment, les grands acteurs du secteur franco-suisse étaient à leur poste: Romain Duriez de la CFSCI (Chambre France-Suisse pour le Commerce International) et ses recommandations pour réussir son projet entrepreneurial (à propos leur logo intégré est très intéressant !) également  la Cité des métiers de Genève, le GTE, la CCI d'Annecy…


                               RESEAUTER ET ENCORE RESEAUTER!


    Ces deux journées furent en fait,  du réseautage à grande échelle !

    Avocats, conseils pour des thématiques variées.

    Un exemple: comment devenir...socialement désirable.

    De la réflexion sur l'image personnelle  numérique avec  l’usage des réseaux sociaux pour le "personnal branding"par Marie Marthe Joly (expression-coaching.com) à Divonne. Idem  par Alain Chalouhi à Archamps représentant la Swiss Entrepreneur Association...

    Aux remarques pertinentes sur l'image de soi renvoyée, les dress-codes, avec  Myriam Hoffmann (Première Impression) 

    Les  présentations juridiques de la législation du travail par  Maître Rousselle-Ruffieux du cabinet genevois BCCC spécialisé en droit des affaires etc. Chacun puisait suivant ses besoins !

    grand geneve,carrières internationales,divonne,archampsRudolf Klaus (rkls.ch) sur ce thème « réussir en Suisse : la bonne attitude » distilla de  précieuses remarques. Ce spécialiste du réseautage productif n’a pas hésité à transmettre son  vécu de suisse alémanique qui ne parlant pas un seul mot  français avait choisi de vivre en zone lémanique.grand geneve,carrières internationales,divonne,archamps

    Ce coach expérimenté n’hésita pas- en toute franchise, sans langue de bois- à dénoncer le résultat de la votation du 9 février  "mauvaise pour l’économie", selon lui. (c'est direct, à son image)

    Comme un pays qui scie la branche sur laquelle il est assis: cf, son illustration de Frits Ahlefeldt projetée à l’écran !

     En fait à Divonne et Archamps, on a senti la branche des contacts professionnels  franco-suisses …plutôt solide !

                                                                 Sylvie Neidinger


     crédits images/Photos Neidinger +capture d'écran (logo CFSCI)

  • Souriez, vous êtes filmés, scrutés, scannés, scrollés, écoutés...

    Pour faire suite à l'article CyberFrance en espionnage  qui montre combien l'hexagone n'est pas en reste avec la NSA....cette petite réflexion.

    Qui ne concerne pas que la France d'ailleurs.

    Le citoyen moderne est  effectivement  suivi à la trace dans l'espace public depuis le réveil jusqu'au coucher, caméras de surveillance et/ou de reconnaissance faciale partout (péages d'autoroutes, transports en commun etc...)

    Par l'usage des cartes bleues. Et le reste.

    Cela devient gênant effectivement quand l'intrusion se fait dans son espace privé par écoute des  téléphones persos ou lecture de la messagerie internet.Voire la caméra sur le portable  et semble-t-il l'écran TV !

    Pourquoi le citoyen ordinaire devrait-il  être gêné par cette cyber-surveillance alors qu'il n'a rien à se reprocher ????

    On lit cet argument ça et là.

    Et pourtant si!  Il  est  bien perturbé.

                                                     VOLETS FERMES !!

    Monsieur ou Madame Tout le Monde, à la nuit tombée, va évidemment fermer ses volets.

    Monsieur et  Madame Ordinaire ne fait rien de mal. Se meut dans son appartement, prépare le repas, lit, range, lave, repasse, mange, étudie, regarde sa télévision.

    C'est banal. Parfaitement partagé avec son voisin. Et le voisin de son voisin.

    Pourtant, les volets sont bien volontairement   fermés.

    Pour bien dire que le regard de la rue ne peut s'immiscer à l 'intérieur. Il dérange.

    Idem pour internet et les mobiles ! Inacceptable surveillance par la complicité active des opérateurs. Un insupportable oeil orwellien .

    Scruter l'intimité par les services d'Etat- voire des sociétés privées sans lien juridique avec le citoyen- fait entrer la-dite  société dans un régime qui alors ne se nomme plus démocratie.

                                                                                 Sylvie Neidinger

                                                                    

  • CyberFrance en espionnage

    Sur le thème du cyber espionnage, l'actualité se concentre cette semaine, en France.

    *Au delà de l'affaire des écoutes de Sarkozy et son avocat.... Leur nombre, la méthode, les autorisations...Qui ont ulcéré toute la profession d'avocat. Une affaire judiciaire à l'instruction dont quelques bribes sont diffusées dans la presse, en violation du secret d'instruction. Dossier non encore terminé.On n'a pas tous les éléments à ce jour. Difficile de commenter à ce stade.


    *Au delà de l'article 13 de  la loi de programmation militaire voulue par le gouvernement Hollande et  votée en décembre 2013 par les députés  qui déjudiciarisera toute écoute et laissera n'importe quel organisme français s'introduire dans les vies privées et sans rendre de comptes à personne....Ultra dangereuse pour les libertés individuelles.cybersurveillance,orange,babar,france,canada,algérieMais une loi pour valider les pratiques illégales qui se pratiquent... déjà.

    Deux autres cas sont signalés cette semaine :

    *Le programme Babar qui surveille des Etat francophones, Algérie, Canada et autres

    *La coopération entre services secrets français DGSE et Orange. Maintenant que cela est confirmé cela redonne du sens au passé.

    Ces informations sont issues des révélations Snowden (document GCHQ) services secrets britanniques

    Il m'a été rapporté personnellement que certains abonnés -français ordinaires de la vie ordinaire mais dont le nom est à consonance étrangère - ont  vu effectivement leur lignes Orange brutalement en dérangement. Et pour la remettre, s'entendaient  poser des questions ultra personnelles par le personnel technique de la dite société.

    Questions   que normalement dans un état de droit, on ne pose jamais.

    Du genre, s'ils avaient un nom à consonance étrangère: des questions sur leur origine, combien d'ordinateurs connectés etc. Les numéros de PC étaient demandés ! Le SAV  demandaient  même pour le simple rétablissement d'une ligne internet  à ce que les ordinateurs de la maison soient connectés pour voir si la "connection "fonctionnait bien...

    Autant de questions non légales en France, évidement.

    Renseignement pris depuis, ces personnes ont changé d'opérateur suite à cette curiosité ma placéeClientèle commerciale perdue. Les limites du genre pour un opérateur privé que de dépasser son droit. Or chez les autres opérateurs les relations étroites avec la DGSE sont identiques!

    Orange en travaillant directement pour les services secrets  a pris le risque de mettre à mal son image. L'entreprise a pu perdre au passage quelques clients peu contents (dont ceux de l'affaire des lignes en dérangement) .

    Globalement mauvaise donne pour les libertés individuelles que ce  Babar et la volonté de la France de surveillance au delà du légal.

    Tout finit par se savoir.

    Les doigts pris dans le pot de confiture. Cela colle.

                                                                                          Sylvie Neidinger


    Crédits Images/capture d'écran/site web/Huffington Post.ca

  • Le Printemps n'est pas Arabe

    En s'immolant le 4 janvier 2011, le jeune Bouazizi, vendeur ambulant tunisien de 26 ans a lancé une onde de choc historique.

    Qualifiées au départ de nom fleuri odorant (révolution jasmin) les émeutes très "Indignées" puis l'ensemble du domino sont nommés "printemps arabe".

    Qui a désigné ainsi en premier ? Quel organisme? Quel média? L'histoire ne le dit pas encore.

    *Printemps :

    Cette appellation fait référence aux Printemps des peuples,  milieu du XIXème siècle. 1848 plus exactement (1848, l'année de la Constitution Fédérale Suisse d'ailleurs)

    Quand, en Europe, les systèmes politiques anciens sont secoués.

    On parle aussi du  Printemps de Prague, en Tchécoslovaquie . 1968, six mois de réformes avant une reprise en main. Dans une confrontation Est-Ouest.(détail intéressant à souligner...)

    Dans le cas de 2011,  la dénomination saisonnière  n'est pas exacte.

    Monseigneur AL Raï, tout nouveau patriarche maronite, lorsqu'il vient en France en septembre  2011 pour rencontrer le président de la république parle pour la toute première fois d'hiver, alors que c'est déjà très politiquement incorrect.

    Il  comprend dès le départ  combien ces évènements ne sont pas de bon augure pour le Proche-orient. Il tient un discours décalé qui ne plait pas en occident.

    Sa position est partagée par diverses autorités religieuses chrétiennes orientales. Dont les orthodoxes majoritaires (roums)

    A Marseille dans son homélie à Notre Dame du Liban, le prélat  libanais parle effectivement d'hiver en rappelant que chrétiens et musulmans vivent en bonne cohabitation depuis toujours.

    Mais que des puissances externes viennent diviser les peuples. Il ne précise pas lesquelles.

    Divisions: on pense à la période coloniale à la fin du XIXème siècle. Et la période ...indirectement coloniale actuelle. Néo-coloniale.

    Il avait parfaitement raison. Et le temps qui a passé de 2011 à 2014 en a fait la démonstration.

    Le changement en cours doit se renommer  la "révolution islamiste" (pas islamique: attention à la nuance. L'islamisme est  radical.)Plus exactement la révolution islamiste inscrite dans une néo guerre froide (cf d'autres articles suivront pour préciser)

    Les régimes laïcs, nationalistes, souvent "socialistes" au pouvoir depuis les indépendances sont dans le viseur. Politiquement démodés, pour l'occident et les états islamistes.(Turquie et Golfe) et certaines populations en attente d'amélioration de leur sort économique.

    (Le président Ben Ali de Tunisie était d'ailleurs membre de l'Internationale Socialiste et proche à ce titre du PS français à l'époque)

    Cette révolution nommée "printemps arabe" voit les chrétiens coptes tués en Egypte, en  Libye, leurs lieux de cultes incendiés. Les syriens chrétiens - mais aussi tous les autres , sunnites et chiites -subissent la pression  incroyable de l'internationale jihadiste  venue de partout, d'Irak, de Tchétchénie, Tunisie, de Belgique, d'Angleterre.

    Avec la bénédiction des occidentaux au démarrage. Beaucoup de mansuétude, avant que les autorités  ne s'aperçoivent de leur erreur ...

    Jusqu'aux ados lycéens de 15 ans  de France, bien chauffés par les médias spécifiques (Al Djézira) et les médias sociaux  qui partent se sacrifier pour tuer du syrien ! 

    Jusqu'à des femmes françaises jihadistes pour Al Nosra, parties en famille avec mari et enfants !

    Une internationale noire qui vient pour tuer les syriens  dans leur propre pays. Parce que selon eux....ils  ont  l'impudence de ne pas appliquer leur charia importée.

    Leur  moyen-âge mental inconnu de cette contrée proche-orientale ouverte car multi-confessionnelle!

     

    *Arabe.

    Cette terminologie ne convient pas du tout à la lecture des évènements en cours.

    Oui: la révolution  a bien lieu dans les pays dits arabes, donc arabophones.

    Non,  elle ne concerne pas la notion d'arabité !

    Elle est même anti-arabe. Voire carrément son anti-thèse.

    Plutôt une vision extrême et intégriste de l'islam.

    En effet. Si tous les musulmans ne sont pas arabes (l'Indonésie....) tous les arabes ne sont pas musulmans. Bien évidemment tous les musulmans ne sont pas jihadistes ni intégristes. Et tous les syriens ne sont pas arabes (Tcherkess etc..)

    La population syrienne est sunnite à 85%. Sur place, combien de syriens sunnites ne sont  pas d'accord avec ces rebelles ou Daach ou EIIL qui viennent  pour imposer  une charia type saoudienne.

    Des coupeurs de têtes et mangeurs de foies humains, égorgeurs  au prétexte de façon unique de prier.

    L'arabité est bien une identité ethno-culturelle, linguistique  voire politique.

    Après les indépendances, cette notion a fonctionné comme dénominateur commun. 

    Une transversale qui  cherchait à unir le monde arabe au delà des frontières nationales: le pan-arabisme.

    Elle reposait sur une origine géographique sémite/péninsule arabique/moyen-orient mais pas sur une ligne religieuse.

    Les Etats-Nations laics et souvent militaires intervenaient d'ailleurs  politiquement au sein de la Ligue Arabe laquelle est   devenue inaudible aujourd'hui. En coma dépassé. Au profit des pétro-monarchies  du golfe, intégristes. Wahaabites qui  mènent les opérations, financent.

    Aujourd'hui on arrive dans le cadre de cette guerre à une horreur sociétale au sens proche-oriental: des conflits confessionnels dans cet univers pluriel par essence.

    Avant cet "hiver" les individus  se définissaient comme égyptiens, libanais, syriens dans le cadre des Etats-Nations (certes toujours communautaires car c'est la base de ces sociétés orientales) 

    Aujourd'hui "on" qualifie d'emblée les gens par leur appartenance communautaire. Une véritable régression que cette mise en avant.Un émiettement. Diviser pour régner.

    Rappel. En Syrie,depuis des dizaines d'années, la mention de l'appartenance religieuse a disparu des cartes d'identité.

    Monseigneur Al Raï  et d'autres  connaisseurs du proche-orient, le vrai - pas la représentation médiatique occidentale qui en est faite ! - avaient effectivement lu les évènements en ce sens par avance.

    Toutes les ethno-communautés  sont concernées,  pas spécifiquement les chrétiens.... druzes , ismaélites, roum orthodoxes, sunnites,grecs melkites,alaouites, maronites, coptes, chiites, kurdes,tcherkess,  arméniens etc.....

    Les évènements en cours ne sont donc pas du tout du registre de l'arabité mais celui de la guerre religieuse.

    Une lecture du réel  qui  se croise en plus  à une confrontation est-ouest pour une prise de possession géo-stratégique...

    Ce n'est  pas un printemps. Il est encore moins arabe.


                                                                                                   Sylvie Neidinger

    Suite :

    La NED, outil mis en place par  R Reagan


    http://www.monde-diplomatique.fr/2007/07/CALVO_OSPINA/14911

    * Complément :/islamisme

    La Syrie est aussi, traditionnellement  terre agricole (Hauran etc...). Les femmes musulmanes qui travaillent dans les champs de blé par exemple  ne pratiquent pas la séparation intégriste radicale entre hommes et femmes. Ces villageois vivent suivant des règles plus souples.

    On entend dire sur place que les populations syriennes actuellement soumises au  joug des fous de dieu  de l'internationale  jihadiste se révoltent. N'acceptent pas ces diktats prônés chez eux par des étrangers prédateurs. Elles les combattent désormais. 




                                                             Rubrique Proche-Orient

  • Scoop: fin de la nomenclature ROME

    SCOOP. L'annonce doit toutefois être recoupée car je n'en ai l'information que d'une source -certes très bien informée.

    Or en journalisme une donnée nouvelle n'est diffusable que si elle est vérifiée par plusieurs origines différentes....Je prends le risque.

    La codification des métiers va être abandonnée par les administrations françaises qui en ont usage (type Pôle Emploi ou autres)

    Une excellente chose !

    Car elle était devenue obsolète. Comme figée dans les années 80 voire 70.  Avec par exemple les premiers métiers de l'informatique type analyste-programmeur, termes et fonctions plus employés aujourd'hui. L'informatique de 2014  avec sa miniaturisation et démultiplication des puissances n'a rien à voir avec celle des années disco, durant lesquelles un ordinateur prenait le volume d'une armoire.

    Un peu comme les "demoiselles du téléphone", ces opératrices manuelles de 1900.code rom;swisscom;journaliste,mediamaticiens,cité des métiers,geneve,médiamaticien,abandon administration,pole emploi

    Car le monde professionnel est en constante évolution par des métiers qui disparaissent et d'autres qui naissent. Il m'a été rapporté ce pourcentage ( à vérifier encore une fois..) que 30 % des métiers actuels auront disparus à l'horizon de 20 ans. Et d'autres insoupçonnés vont surgir.

    Un exemple concret: Swisscom forme et recrute des médiamaticiens, métier totalement inconnu évidemment de la nomenclature rom voire même des annonces de recrutement côté France.

    Médiamaticien: un métier pourtant bien répertorié à la Cité de Métiers de Genève et totalement sans aucun sens .... à 4 km à Pôle Emploi Annemasse, de l'autre côté de la frontière !

    Nota : il est un spécialiste qui peut traiter pour un client d'une façon croisée de sa téléphonie, son internet et sa télévision: des fonctions multimédias.

    Si on reprend par exemple, la vieille nomenclature ROM autour du métier de journaliste, avec toutes ses hyper spécialisations, une odeur de naphtaline surgit !! Elle n'a plus aucun sens en 2014. Elle ne correspond plus du tout au métier actuel en totale mutation - pour le meilleur et le pire d'ailleurs.

                                       L'ETAT CENTRALISé A SOUVENT "CLASSé"

    Observation à caractère historique. La mode hexagonale de "nomenclaturer", comme pour mieux prendre possession du réel, est très ancienne et accompagne la montée en puissance d'un Etat centralisé qui va progressivement  appliquer la même norme sur tout le territoire.

    Cela  commence avec François 1er qui impose la langue française comme langue administrative.

    Cela s'amplifie sous le "roi-soleil" Louis XIV. Exemple des arts qui sont justement "classés". Telle la danse ....classique, une classification des codes du ballet, avec répertoire des mouvements etc...

    Pôle Emploi, cette administration en prise avec le réel commençait à trainer comme un boulet cette nomenclature obsolète et difficile à mettre au goût du jour. Vue comme démodée par les usagers

    Car aujourd'hui les postes sont multifonctions, trans : un peu administratifs, un peu opérationnels etc...

    Polyvalents!

    En 2014, on ne se positionne plus sur des métiers mais des compétences clés souvent transversales.

    La nomenclature rom était incompatible avec ces croisements.

    Si cette info est validée, elle signifie alors que l'administratif s'est modernisée. Elle a pu se libérer d'une grille de lecture du réel devenue totalement inadaptée . A suivre....

                                                                                                  Sylvie Neidinger

     

    Crédits Images/capture d'écran/site web/wikipedia téléphone

  • Bizarres tweets de L. Fabius en "diplomatie"

    Laurent Fabius, ministre français des affaires étrangères, est le plus offensif parmi les dirigeants occidentaux à réagir  vis à vis du pouvoir russe qui vient d'intégrer la Crimée lors du discours de ce jour.

    L Fabius mène une  bataille ... de tweets !!!

    Il  menace de refuser une livraison de bateaux Mistral en chantier à Saint-Nazaire. Acte qui mettrait en grave danger des milliers d'emplois. Le niveau 3 ? Les Russes répondent en ironisant.

    Bizarre. Peu sérieux, non, cette méthode de communication en diplomatie internationale ?

    http://www.huffingtonpost.fr/2014/03/18/mistral-russie-dossier-genant-crise-ukraine_n_4984057.html?ref=topbar

    laurent fabius,poutine,tweets

     

    Au fait. A combien se monte le bilan économique -négatif en terme de coûts- de la politique étrangère française, relativement à la capacité financière réelle du pays  ?

    - coûts de l'opération libyenne sous N Sarkozy

    -3 guerres sous F Hollande ( Mali, Syrie en projet, Centre Afrique)

    -désormais au programme:  des ruptures de contrats commerciaux militaires  qui se comptent en milliards !!!

    La France a-t-elle bien les moyens de ses actions offensives sur les terrains militaires et désormais sur le terrain des...tweets menaçants.

    Tweets, ces missiles verbaux. Armes d'auto-destruction massive...d'emplois hexagonaux ?

                                                         Sylvie Neidinger

    crédits photos/copie d'écran de tweets

  • Est/Ouest. Syrie et Crimée. Toujours chercher la piste énergétique!

    Crimée, Syrie: lieux de confrontation Est-Ouest...

    Or, dans les deux cas:  présence d' hydrocarbures, de gaz convoités par l'Occident et...les Russes.

    Argument jamais évoqué par les médias muets sur le sujet.

    Bien évidemment, les lectures des évènements contemporains sont  complexes, plurielles....

    Mais bizarrement jamais la prise de possession des ressources pétro-gazières n'est évoquée par les journalistes pourtant si insistants à décrire les situations de ces zones de confrontations au coeur brûlante de l'actualité.

    L'intervention directe occidentale de l'histoire récente s'est faite en Irak puis en Libye, contrées aux sous-sols si riches, désormais en anarchie et partition.

    Les enjeux de l'histoire immédiate concernent le OFF SHORE.

    Pour l'Ukraine/Crimée (russophone) ... La Mer noire, non seulement  est lieu de passage des gazoducs. Mais véritablement un champ pétrolier a été  récemment découvert  au large de la  Roumanie/Ukraine/Crimée/Russie:

    http://lejournaldusiecle.com/2014/03/03/ukraine-lamericain-exxonmobil-exploitera-les-hydrocarbures-de-la-mer-noire/

    http://fr.reuters.com/la crimée veut gazprom pour exploiter les hydrocarbures

                                              ***

    Concernant la Syrie, les pays de l'Otan sont fort intéressés certes par sa situation de carrefour de trois continents, par les traditionnels champs pétroliers du Nord-Est (Khamichlé et autres) 

    Ces derniers ont d'ailleurs déjà été détachés par les rebelles islamistes jihadistes souvent non syriens, ces  "amis des hydrocarbures de la Syrie"  avec l'aide logistique active de l'Otan. Et de gros dégâts sur les populations sunnites locales des villages entourant les puits...

    Mais il y a plus. Tel le gaz découvert récemment (dès 2009-2010)  au large  des côtes méditerranéennes orientales dont la syrienne.

     Des sociétés australiennes commencent d'ailleurs à s'installer... en face, à Chypre pour envisager l' exploitation de la zone off shore côté chypriote..

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/04/11/20002-20130411ARTFIG00542-malgre-les-tensions-chypre-mise-encore-sur-le-gaz-pour-s-en-sortir.php


    Ces ressources de la Méditerranée occidentale intéressent les occidentaux au plus haut point, américains en tête.

    D'où les coups de boutoirs de l'OTAN  en Syrie par islamistes interposés, dès 2011.

    Dont ceux soutenus par l'Arabie Saoudite et le Qatar. Ce deux pays producteurs interviennent à double titre 1) pour installer un islamisme wahabite inconnu dans ce pays 2) pour raisons gazières.

     Or, la Syrie tourne dans l'orbite russe depuis des dizaines d'années.

    Le mauvais camp pour les occidentaux. Et ce "gazprom", un empêcheur d'extraire en rond..Du commerce en roubles en plus ! Pas  en dollars.

    Russie autre géant du gaz.


                     XXIème SIECLE: CONTRÔLE ENERGETIQUE GAZIER


    Le XXème siècle était pétrolier, le XXIème sera gazier.

    Le scénario programmé (NED) est bien de modifier la gouvernance moyen-orientale en profondeur pour accéder plus aisément au terrain.

    Les occidentaux  ont apporté  leur soutien aux rebelles dés le début. Ce depuis les frontières turques et libanaises."Dégage". En réalité: "Dégage pour que nous nous installions côté énergétique" évidemment. Le reste: la gestion politico-religieuse de "bilad el sham" devant revenir aux "Amis des monarchies du golfe".

    Un échec à ce jour. Le verrou russe a fonctionné. Jusqu'à quand?

    Un échec humain avec ces milliers de morts des deux côtés (forces loyalistes et rebelles) et de déplacés en ...millions. Une guerre religieuse importée. Ces destructions patrimoniales irréversibles.

    Toutefois un échec pour l'Otan. Car le gouvernement syrien a signé le 25 décembre 2013 dernier  un contrat de prospection ....avec la Russie (Soyuzneftegaz Company. )

    http://www.europe1.fr/International/Accord-Russie-Syrie-de-prospection-petroliere-1753771/


            SILENCE MEDIATIQUE OCCIDENTAL SUR LES ENJEUX ENERGETIQUES

    C'est exactement cette prospection qui intéressait l'occident !

    Mais l'info est passée en brève le jour le Noël , non relayée.

    Or, comment peut-on comprendre  les conflits  criméen, syrien sans intégrer  les molécules de gaz ou pétrole à l'analyse globale qui implique les relations Est-Ouest, les  Brics et la Chine ??

    Comment ne parler que d'un supposé "printemps" alors que la matrice actuelle du conflit Est-Ouest est clairement nourrie par la nature des enjeux gazo-pétroliers à capter.

    Comme une structure d'explication évidente, mais  invisible, silencieuse.

    Car dire au grand public que l'on va installer en Syrie une démocratie - en réalité une démocratie islamiste radicale !- n'est pas affirmer ouvertement que l'on se bat, en réalité, pour le contrôle mondial des richesses.

    En confrontation Est-Ouest directe.


                                                                   Sylvie Neidinger

    Suite : Tout l'est côtier de la Méditerranée est zone géostratégique de gaz non encore exploité, en devenir. Ce, avec  des quantités importantes. Il fait déjà l'objet de conflit de frontières maritimes.

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20110714trib000636248/le-gaz-provoque-des-tensions-entre-israel-et-le-liban

    Les ressources gazières d'Israël sont déjà bien identifiées : Léviathan, Tamar, Aphrodite.

    http://www.lesclesdumoyenorient.com/Le-gaz-en-Mediterranee-orientale.html

    Pour le Liban et la Syrie, la prospection est à faire.

    Ce gaz oriental est vu comme source diversifiée gaz pour l'Europe justement en place du gaz....russe !fr.reuters.com/article/frEurope

  • Hautecombe, la Maison de Savoie et le souvenir

    Rubrique Histoire. La Maison de Savoie se réunissait samedi dernier pour une messe commémorative  en l'abbaye de Hautecombe pour honorer le 31ème anniversaire du décès de Humbert II, roi d'Italie.savoie blog.GIF

    En présence de la famille royale: le prince Victor-Emmanuel de Savoie, son épouse la princesse Marina, leur fils le prince Emmanuel Philibert, prince de Venise et de Piémont.

    abbaye de hautecombe,maison de savoie,humbert ii

    Une  cérémonie qui a dépassé un simple hommage familial, intime.

    Elle surgit du passé avec la présence en ce 15 mars 2014 de... tous les  ordres dynastiques de la Maison de Savoie lors de cette messe célébrée par Monseigneur Ballot, archevêque de Chambéry: les ordres dits " avec ou sans manteau", au Mérite ou des Saints Maurice et Lazare.

    Hautecombe, la nécropole des Princes de Savoie est sise sur la rive ouest du lac du Bourget.abbaye de hautecombe,73,savoie;maison de savoie,humbert ii

    Un site très visité. Pour sa grange batelière du XIIème siècle (classée)  et son église abbatiale en style gothique troubadour.

    Cérémonial royal pas mort.

     

                                Sylvie Neidinger

    abbaye de hautecombe,maison de savoie,humbert ii

    (crédit images/photo  capture d'écran DL et site touristique Savoie Montblanc)







    Crédits Images/captures d'écran/site web/Savoie Mont blanc tourisme et Dauphiné Libéré.com

  • Escroqueries au ski: forfaits

    La mésaventure est arrivée récemment à la station de Chamrousse.

    Devant les caisses, une dame de 40 ans environ, habillée de vêtements de neige de bonne facture disait avoir acheté un forfait supplémentaire par erreur. Elle demandait si quelqu'un pouvait l'aider et le racheter. Elle ne le revendait pas à 50 % mais au prix normal.

    Un jeune anglo-saxon de mes amis  fut sensible à ses dires. Il est policier (en plus...) et trouvait tout ok dont le billet à la bonne date.

    Il a rendu service à celle qui se présentait comme "mère de famille".L'acheteur n'avait rien à gagner à cet achat juste à "aider son prochain"

    Sauf que une fois passé une borne, le second passage a été refusé. Pass bloqué.

    Le caissier sollicité pour résoudre l'énigme a immédiatement supposé qu'il s'agissait d'une arnaque. C'est apparemment habituel !

    Colère du groupe. Le jeune homme grugé me dit que dans son pays, il est très fréquent de rendre services aux autres et même en station de ski  (!) sans se faire ainsi escroquer.

    Bien évidement, Chamrousse  n'est pas responsable de ces agissements délinquants mais tout de même....

    Cela se passe au niveau de ses caisses automatiques CB.

    Sous le nez des employés  et met en cause un de ses  Pass journée  avec son logo.

    Dont l'image est de facto  un peu touchée.

    Au minimum à Chamrousse aurait-on pu prévenir par un panneau au niveau des caisses du type :"n'achetez jamais à la sauvette.... même et surtout pour rendre service !"

    Autre idée: demander à un caissier si le billet est valable avant cet achat de circonstance...

    Or, sur place, aucun message de prévention écrite n'est lisible pour mettre en garde.

    Car visiblement  le marketing de montagne refuse de rentrer dans cette logique de prévenir, question d'image de pureté, d'espace de liberté sans pollution de l'humain trop humain.

    Or, ce type précis de vol semble bien rodé puisque qu'il sévit ailleurs, renseignements pris.

    Courchevel toutefois  a  eu le courage de l'affronter. Ses services surveillent tout individu "revendeur" et verbalisent.

                             LISTING DECALE DES ESCROQUERIES DE NEIGE!

    Je propose par cet article de recevoir les signalements de toutes les "arnaques au ski" possibles et imaginables, par vos commentaires éventuels reçus.

    On ne citera ni  les pays ni les stations où les faits surviennent.

    Mais on listera- pour être aussi malins que les petits malins!- sous cette rubrique "lanceur d'alerte" tout ce qui se passe sur le terrain et dont personne, malheureusement personne ne parle 

    Car la montagne est un espace supposé préservé que le marketing n'aime pas mêler à de la petite délinquance. Espace ...supposé préservé !

                                                       Sylvie Neidinger

    1- arnaque à la revente de forfait

    2-vol de ski le temps de boire un petit noir..

    3....



  • Humour de blog non désactivé !

    Découverte d'une conversation surréaliste et  finalement humoristique  au hasard du web-surfing, lors de la  lecture anecdotique d'un blog  qui ne publie plus depuis 2012.

    Titre de l'article : désactivation des blogs, site du blogueur M.Vahlé. Son texte:

     "Désactivation des blogs inactifs

    Cela fait un certain temps que je n'ai pas publié de note sur mon blog.

     En effet, comme Pierre Dac, je pense qu'il vaut mieux se taire que de ne rien dire.

     La Tribune de Genève nous signale que les blogs inactifs depuis un an seront prochainement désactivés et que pour conserver notre compte, il suffit de publier régulièrement une note.

     Dans la mesure où, dans l'immédiat, je n'ai pas d'information pertinente à communiquer, afin de me permettre de conserver mon blog actif en vue de la publication ultérieure d'informations susceptibles d'intéresser les lecteurs, je publie la présente note bien que je soit conscient que - hormis le but indiqué ci-dessus - son intérêt est tout relatif.

     Merci de votre indulgence."

    La réponse fuse par un commentaire si drôle d'un certain Plouf:

    "Commentaires

    C'est avec beaucoup de désintérêt que j'ai pris connaissance de la note que vous avez jugé bon de publier aujourd'hui. Son principal avantage est qu'il ne lui faut pas beaucoup de mots pour ne pas dire grand chose. Dans la mesure où votre intervention ne contient aucun élément qui soit susceptible de se révéler utile dans l'avenir, je vais y donner suite en m'abstenant de toute réaction. La vacuité du commentaire que je rédige en ce moment n'ayant au surplus d'égal que mon absence d'inspiration, vous conviendrez qu'il n'est pas nécessaire que je donne davantage de précisions. C'est dès lors avec la certitude que vous n'accorderez aucune attention à des remarques que je n'ai pas formulées que j'ai l'honneur de conclure ce paragraphe.é

    Écrit par : Plouf | 03/07/2012


    Autant de mots pour ne ...rien dire. Rire.LOL           SN                                        

    Lien permanent Catégories : BLOG-#@WEB, RIRE 0 commentaire
  • Le cerveau, c'est plastique !

    Découverte ce week-end du blog... "communautaire spécialisé" Atout Cerveau"par le biais du blog... EchoSciences Grenoble qui l'héberge.

    Le blog du blog en quelques sortes. Fils ou fille de blog...

    Au coeur de l'actualité chaude  puisque aujourd'hui lundi 10 mars s'ouvre la 16ème édition de la Semaine du Cerveau, telle qu'annoncée.

    On en cite la présentation :"L'édition 2014 de la Semaine du Cerveau aura lieu à Grenoble du 10 au 13 mars. Cet événement européen visant à informer le grand public sur les recherches en neuroscience est chaque année l'occasion d'échanges privilégiés avec la communauté des neuro-scientifiques, lors de conférences, débats, projections, spectacles, expositions et ateliers, ouverts à tous et organisés dans toute l'agglomération. Sous le titre « être plastique, c’est fantastique ? »

    L’apprentissage est au coeur de notre vie : il nous rend possible de vitales adaptations, est source de plaisirs et de rebondissements surprenants ! Il est sous-tendu par les capacités de notre cerveau à se modifier, à se transformer… tout en restant lui-même ! La plasticité est donc cette caractéristique paradoxale de « stabilité dynamique » faisant de nous tous des êtres chaque jour différents, mais en même temps bien reconnaissables... Notre cerveau est donc malléable, ce à différents niveaux d’organisation. Il est plastique et c’est fantastique !"

                         INFO: LE CERVEAU SE REGENERE !

    En résumé, la théorie qui indique que le cerveau dégénère une fois acquise une certaine maturité est carrément fausse.

    Ainsi le résume en amont Alexander Foray, l'un des organisateurs de cette Semaine dédiée à la fantastique machine abritée sous nos crânes : "Les chercheurs ont toujours cru que le cerveau était immuable. Que passé l'âge de 20 ans, nos cellules mourraient et nos capacités s'amenuisaient... eh bien pas du tout ! Depuis 30 ans, ils se sont rendus compte que le cerveau est plastique et que si on le nourrit d'apprentissage, d'effort physique à minima, si on lui épargne les psychotropes, du stress et de l'isolement social, il se régénère et peut palier à des manquements en reconstruisant des connections. Cette découverte permet d'appréhender la compensation sensorielle dans le cas de troubles du cerveau, de trauma post AVC par exemple."

    On signale ici que tout ne se passe pas sous les os crâniens... Des articles récents évoquaient le ventre, ce deuxième cerveau, avec ses milliers de neurones....digestives ! Un thème pour l'année prochaine?

    Echosicences, grenoble, semaine du cerveau

    EchoSciences Grenoble est une "communauté d’acteurs culturels, scientifiques et créatifs, motivés par le partage et le plaisir de la connaissance, sensibles aux innovations technologiques à leur histoire et à leurs usages, actifs dans la vie locale."

    880 membres à la fin 2013. Une équipe éditoriale tout de même, celle du CCSTI La Casemate.

    Intéressante,  cette volonté d'ouvrir l'espace-sciences au plus grand nombre et si possible sous un aspect ludique dans le cadre  d'un réseau social spécialisé.

    Intéressante, cette  identité  ultra-territorialisée issue d'une communauté d'intérêt scientifique géo-localisée.

    Si riche et surprenante blogosphère...

    Ici, à Grenoble, ville  de chercheurs, ville scientifique, un territoire médiatique numérique  s'invente avec toute la plasticité de l'intelligence commune des cerveaux ainsi mis en réseau, synapses et neurones connectées....

    Pour un savoir universitaire démocratiquement partagé avec le plus grand nombre.

                                                                                Sylvie Neidinger

     

     

    On signale ici un précédent article blog Neidinger daté de  décembre 2013 sur un colloque de Lyon 2 autour  des blogs de chercheurs.

     

    crédits images/capture d'écran/site web/atout cerveau

                                  BLOG NEIDINGER RUBRIQUE #SANTE

     

  • La Suisse que souhaite Micheline Calmy-Rey

    Le Forum Suisse de Politique Internationale (FSPI) et le Musée des Suisses dans le monde (MSM) accueillaient vendredi 28 février dernier MCR, cette éminente suissesse lors d' un déjeuner-débat donné à Penthes dans le cadre de ses réunions mensuelles.micheline calmy-rey 001.jpg

    Micheline Calmy-Rey,  actuellement Professeur au Global Institute de l'Université de Genève, bien évidemment Présidente de la Confédération Suisse (2007 et 2011) après avoir été conseillère et chef du Département Fédéral des Affaires Etrangères (2003-2011) venait présenter son récent ouvrage dans un contexte politique helvète particulier : le "post-votation du 9 février."


    CONTEXTE  9-FEVRIERISTE

    Après les mots de bienvenue spirituels de l'Ambassadeur de Suisse Luzius Wasescha, qui la présenta sous son célèbre acronyme MCR,  la Présidente  introduisait la séance  sur le même registre par un tonitruant et remarqué "Mesdames, Messieurs les immigrés de masse" adressé à la salle composée de diplomates, universitaires, humanitaires, financiers etc.

    S'ensuivit  un discours ultra-structuré, brillant. Il reprenait en partie le dernier chapitre du livre qu'elle vient de sortir aux Editions Favre de Lausanne: " La Suisse que je souhaite".

    DSCN0605.JPG Nota-Les membres du Forum FSPI -dont le siège est à Genève -se rencontrent régulièrement pour réfléchir à l'évolution du monde, aux rapports intergouvernementaux et bilatéraux.

    Ce Cercle avec ses débats éclairés par des témoins de premier plan se trouvait réellement ce vendredi aux premières loges de l'actu ! Dommage que ces séances ne soient pas enregistrées...

     

    "NOUS SOMMES ENFANTS DE ROUSSEAU"

    A sa propre question"Pourquoi la Suisse est-elle  si méfiante en matière de politique étrangère ?" MCR a  proposé deux réponses:

    1- La Suisse développe un concept international général qui repose sur ses particularités " Nous sommes enfants de Rousseau !" rappelle-t-elle. Les particularités viennent quelquefois en contradictions avec les intérêts supérieurs du  mode fédéraliste.

    2-Sa  neutralité  depuis 1647. Un atout qui peut toutefois peser car "dans le monde globalisé actuel, l’isolement ne permet pas toujours de résoudre les problèmes"

    Le pays, trop souvent discret, a intérêt selon elle  à renforcer sa présence dans le monde international pour une meilleure efficacité.

    Son ouvrage donne  des éclairages concrets  de son  propre passé politique   récent à la tête de la Confédération (avec par exemple un chapitre  intitulé: Téhéran ou la photo avec un voile) Mais pas seulement...

    Cette fille de Rousseau propose un  Contrat social.

    Sa vision à la première personne du singulier  rédigée en août 2013 entre en direct dans l'actualité helvète de ce début d'année 2014 si mouvementé, avec la votation immigration:"Un sentiment  de crise morale, d'indifférence, comme une grande désillusion domine (...) La Suisse est à la croisée des chemins"(p 204)

    Sa solution: l'ouverture à l'UE. "La Suisse ne gagne pas à un jeu dominé par les rapports de force. Elle a donc intérêt à développer ses engagements à la fois bi et multilatéraux. Dans un tel contexte, la neutralité est un atout (...), facilitée par la réputation de négociatrice honnête de la Suisse."(p 206)

    Un tel positionnement implique de ne pas favoriser l'un ou l'autre.

    "Convient-il dès lors de mener une politique étrangère propre ?" se demande-t-elle. "J'ai eu de la peine à faire comprendre aux Suisses les avantages d'une politique étrangère à la marge de l'Union Européenne. (..) Faut-il choisir d'être composante d'un ensemble plus grand et plus compétitif ? ( p207) Autrement dit nous abriter sous le parapluie de la grande Union Européenne? Négocier une adhésion qui pourrait être assortie d'exceptions concernant la neutralité, la monnaie, les service publics ou le marché du travail ?".

    Auquel cas la Suisse s'assurerait une "influence sur toutes les décisions de l'Union, le meilleur accès au grand marché pour ses entreprises et pourrait faire valoir son habileté diplomatique dans un cadre élargi".

     UE: DANS...46 ANS !?

    Elle même en est convaincue mais sait nombre de ses  concitoyens pas encore prêts.

    Un intervenant fit remarquer avec humour  que, entre la date de création de l'Onu et l'entrée de la Suisse à cet organisme en 2002, il s'est passé... 46 ans. On peut imaginer un tel scénario pour l'UE.Ou jamais ?micheline calmy-rey,editions favre,la suisse que je souhaite,mcr,9 février,suisse,ue,christoph blocher,fspi,musée des suisses dans le monde,forum suisse de politique internationale

    Micheline Clamy-Rey en tous cas donne de sa personne pour ses convictions. Elle évoqua à Penthes un récent duel à la télévision alémanique avec Christophe Blocher avec qui  elle a ferraillé sec sur des bases radicalement  opposées dans l'émission bien nommée Arena.

    On la cite lors de ce débat du 21 février à l'attention de son adversaire:«Vous êtes énervé car la Suisse romande ne ressemble pas à ce que vous voulez! Vous voulez renvoyer les étrangers et maintenant vous voulez renvoyer les Romands», a commenté la Genevoise sans langue de bois. (autre média)

    Style direct et franc. Toujours si calme.

    MCR dit recevoir de temps en temps  quelques lettres d'insultes lui demandant d'...habiter à Bruxelles ! Et dans le même temps des courriers d'encouragement.

    Elle prône une Suisse ouverte. Un combat difficile pour ce peuple libre dans ses montagnes et ses lacs. Elle le sait.micheline calmy-rey,journée de la femme,editions favre,la suisse que je souhaite,mcr,9 février,suisse,ue,christoph blocher,fspi,musée des suisses dans le monde,forum suisse de politique internationale

     Anselme Zurfluh, Directeur du Musée des Suisses dans le Monde- ce véritable ...repaire genevois  d'historiens!-  clôtura ainsi  la séance à son égard: "Madame, l'objet de votre livre est l'objet de notre institution"

    En cette journée de la Femme, on admire cette Suissesse du Monde pour la netteté et la force de ses convictions. Engagée et indépendante d'esprit.

                                                                       Sylvie Neidinger

     

    La Suisse que je souhaite. Micheline Calmy-Rey. Préface de Romaine Jean Editions Favre isbn 9782828913182

     

    Blog-Série n°11. Femme du 8 mars

    8 mars 2015-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

    8 mars 2014- La Suisse que souhaite Micheline Calmy-Rey

    8 mars 2013- Femmes égyptiennes: l'écran voile

    Crédits images/photo Neidinger+capture écran +scann face livre

     

  • Geneva International Cooperation

    Genève est unique au monde par le nombre d'organisations internationales.

    L'Etat de Genève se dote dès 2005 d'un BGI pour mieux coordonner ses interactions. Son délégué siège rue Fazy.

    Les missions: "La Genève internationale est un ensemble unique  d'organisations internationales, de missions permanentes, d'ONG et d'institutions académiques.Ce site fournit une information complète sur son actualité, son agenda, ses activités et ses acteurs clé. Il offre également des informations utiles sur les services à disposition des organisations internationales, des ONG, des missions permanentes et de leurs employés"

    Le Bureau de la Genève Internationale créé dans la foulée comme outil un site web nommé Geneva  International Cooperation.etat de geneve,geneve internationale,bgi

    A savoir les contenus des focus sont émis par une équipe rédactionnelle et ne reflètent pas obligatoirement des positions officielles.

    GIC est un angle nouveau pour aborder tout ce secteur dans une nouvelle visibilité informationnelle, à la croisée de tous ces fonctionnaires ou autres "dans leur coin", dans leurs spécialités...

    Le site vient ré-incarner la vague notion générale "d'institution internationale"avec le l'humain tel cet article de 2012 qui interviewait Madame Cécile Molinier, alors Directrice du Pnud  sur ce que concrètement elle comptait faire en été.

    Le fonctionnement du PNUD

    Qui est qui ? (le who's who) qui fait quoi, l'agenda etc...Autant d'intérêts pratiques.

    Une nouvelle manière d'informer autour d'une.... communauté de lecteurs ou contributeurs, celle de l'Univers genevois institutionnel international.

    Cette initiative d'un site web est fort heureuse pour le présent (créer du lien social) et le futur (annonce de programmes, d'évènements)

    Mais aussi pour le passé... en train de  se construire chaque jour !

    Explication. Un archiviste  de Genève me disait  combien certains viennent aux archives pour rechercher de la documentation sur un évènement passé de la Genève Internationale. Quelquefois déçus.Si l'évènement était lié à l'Etat de Genève, il a de  fortes chances d'être disponible. Mais s'il concernait un organisme international uniquement et si celui-ci avait omis de l'archiver de son côté, il semble bien difficile de le reconstituer. Infos perdues à jamais...

    Les sites webs ont le mérite de garder tout en mémoire.

    Mémoire toujours active, en  plus.

    Par Geneva International Cooperation, rien ne se perd et tout le microcosme pointu, précis de la GI en garde trace.

                                                Sylvie Neidinger

    etat de geneve,geneve internationale,bgi

    Crédits photos/capture d'écran/site web/Geneva International Coopération