UA-65882359-1

21/03/2014

Scoop: fin de la nomenclature ROME

SCOOP. L'annonce doit toutefois être recoupée car je n'en ai l'information que d'une source -certes très bien informée.

Or en journalisme une donnée nouvelle n'est diffusable que si elle est vérifiée par plusieurs origines différentes....Je prends le risque.

La codification des métiers va être abandonnée par les administrations françaises qui en ont usage (type Pôle Emploi ou autres)

Une excellente chose !

Car elle était devenue obsolète. Comme figée dans les années 80 voire 70.  Avec par exemple les premiers métiers de l'informatique type analyste-programmeur, termes et fonctions plus employés aujourd'hui. L'informatique de 2014  avec sa miniaturisation et démultiplication des puissances n'a rien à voir avec celle des années disco, durant lesquelles un ordinateur prenait le volume d'une armoire.

Un peu comme les "demoiselles du téléphone", ces opératrices manuelles de 1900.code rom;swisscom;journaliste,mediamaticiens,cité des métiers,geneve,médiamaticien,abandon administration,pole emploi

Car le monde professionnel est en constante évolution par des métiers qui disparaissent et d'autres qui naissent. Il m'a été rapporté ce pourcentage ( à vérifier encore une fois..) que 30 % des métiers actuels auront disparus à l'horizon de 20 ans. Et d'autres insoupçonnés vont surgir.

Un exemple concret: Swisscom forme et recrute des médiamaticiens, métier totalement inconnu évidemment de la nomenclature rom voire même des annonces de recrutement côté France.

Médiamaticien: un métier pourtant bien répertorié à la Cité de Métiers de Genève et totalement sans aucun sens .... à 4 km à Pôle Emploi Annemasse, de l'autre côté de la frontière !

Nota : il est un spécialiste qui peut traiter pour un client d'une façon croisée de sa téléphonie, son internet et sa télévision: des fonctions multimédias.

Si on reprend par exemple, la vieille nomenclature ROM autour du métier de journaliste, avec toutes ses hyper spécialisations, une odeur de naphtaline surgit !! Elle n'a plus aucun sens en 2014. Elle ne correspond plus du tout au métier actuel en totale mutation - pour le meilleur et le pire d'ailleurs.

                                   L'ETAT CENTRALISé A SOUVENT "CLASSé"

Observation à caractère historique. La mode hexagonale de "nomenclaturer", comme pour mieux prendre possession du réel, est très ancienne et accompagne la montée en puissance d'un Etat centralisé qui va progressivement  appliquer la même norme sur tout le territoire.

Cela  commence avec François 1er qui impose la langue française comme langue administrative.

Cela s'amplifie sous le "roi-soleil" Louis XIV. Exemple des arts qui sont justement "classés". Telle la danse ....classique, une classification des codes du ballet, avec répertoire des mouvements etc...

Pôle Emploi, cette administration en prise avec le réel commençait à trainer comme un boulet cette nomenclature obsolète et difficile à mettre au goût du jour. Vue comme démodée par les usagers

Car aujourd'hui les postes sont multifonctions, trans : un peu administratifs, un peu opérationnels etc...

Polyvalents!

En 2014, on ne se positionne plus sur des métiers mais des compétences clés souvent transversales.

La nomenclature rom était incompatible avec ces croisements.

Si cette info est validée, elle signifie alors que l'administratif s'est modernisée. Elle a pu se libérer d'une grille de lecture du réel devenue totalement inadaptée . A suivre....

                                                                                              Sylvie Neidinger

 

Crédits Images/capture d'écran/site web/wikipedia téléphone

Les commentaires sont fermés.