UA-65882359-1

10/03/2014

Le cerveau, c'est plastique !

Découverte ce week-end du blog... "communautaire spécialisé" Atout Cerveau"par le biais du blog... EchoSciences Grenoble qui l'héberge.

Le blog du blog en quelques sortes. Fils ou fille de blog...

Au coeur de l'actualité chaude  puisque aujourd'hui lundi 10 mars s'ouvre la 16ème édition de la Semaine du Cerveau, telle qu'annoncée.

On en cite la présentation :"L'édition 2014 de la Semaine du Cerveau aura lieu à Grenoble du 10 au 13 mars. Cet événement européen visant à informer le grand public sur les recherches en neuroscience est chaque année l'occasion d'échanges privilégiés avec la communauté des neuro-scientifiques, lors de conférences, débats, projections, spectacles, expositions et ateliers, ouverts à tous et organisés dans toute l'agglomération. Sous le titre « être plastique, c’est fantastique ? »

L’apprentissage est au coeur de notre vie : il nous rend possible de vitales adaptations, est source de plaisirs et de rebondissements surprenants ! Il est sous-tendu par les capacités de notre cerveau à se modifier, à se transformer… tout en restant lui-même ! La plasticité est donc cette caractéristique paradoxale de « stabilité dynamique » faisant de nous tous des êtres chaque jour différents, mais en même temps bien reconnaissables... Notre cerveau est donc malléable, ce à différents niveaux d’organisation. Il est plastique et c’est fantastique !"

                     INFO: LE CERVEAU SE REGENERE !

En résumé, la théorie qui indique que le cerveau dégénère une fois acquise une certaine maturité est carrément fausse.

Ainsi le résume en amont Alexander Foray, l'un des organisateurs de cette Semaine dédiée à la fantastique machine abritée sous nos crânes : "Les chercheurs ont toujours cru que le cerveau était immuable. Que passé l'âge de 20 ans, nos cellules mourraient et nos capacités s'amenuisaient... eh bien pas du tout ! Depuis 30 ans, ils se sont rendus compte que le cerveau est plastique et que si on le nourrit d'apprentissage, d'effort physique à minima, si on lui épargne les psychotropes, du stress et de l'isolement social, il se régénère et peut palier à des manquements en reconstruisant des connections. Cette découverte permet d'appréhender la compensation sensorielle dans le cas de troubles du cerveau, de trauma post AVC par exemple."

On signale ici que tout ne se passe pas sous les os crâniens... Des articles récents évoquaient le ventre, ce deuxième cerveau, avec ses milliers de neurones....digestives ! Un thème pour l'année prochaine?

Echosicences, grenoble, semaine du cerveau

EchoSciences Grenoble est une "communauté d’acteurs culturels, scientifiques et créatifs, motivés par le partage et le plaisir de la connaissance, sensibles aux innovations technologiques à leur histoire et à leurs usages, actifs dans la vie locale."

880 membres à la fin 2013. Une équipe éditoriale tout de même, celle du CCSTI La Casemate.

Intéressante,  cette volonté d'ouvrir l'espace-sciences au plus grand nombre et si possible sous un aspect ludique dans le cadre  d'un réseau social spécialisé.

Intéressante, cette  identité  ultra-territorialisée issue d'une communauté d'intérêt scientifique géo-localisée.

Si riche et surprenante blogosphère...

Ici, à Grenoble, ville  de chercheurs, ville scientifique, un territoire médiatique numérique  s'invente avec toute la plasticité de l'intelligence commune des cerveaux ainsi mis en réseau, synapses et neurones connectées....

Pour un savoir universitaire démocratiquement partagé avec le plus grand nombre.

                                                                            Sylvie Neidinger



On signale ici un précédent article blog Neidinger daté de  décembre 2013 sur un colloque de Lyon 2 autour  des blogs de chercheurs.

 

crédits images/capture d'écran/site web/atout cerveau

 


Commentaires

Merci Sylvie, d'attirer notre attention sur cette communauté qui fait un travail extraordinaire et surtout, qui sait diffuser et faire partager ses savoirs par une vulgarisation de haute qualité.

Centre de toutes les motricités et de la régénérescence de nos cellules et de nos excrétions nucléiques, le cerveau est vraiment le dernier bijou que l'on met sous observations aussi rigoureuses que ingénieuses. Cela, grâce aux technologies du numériques qui ont fourni les outils de quantification. Nous possédons certaines certitudes, il nous reste encore leur approfondissement qui doivent nous ouvrir la voie plus largement aux investigations et aux exploration.



L'intelligence artificielle (ou le cerveau artificiel) est maintenant longtemps dépassée, elle a néanmoins fourni les rudiments pour des approches plus pointues en laboratoire: système de contrôle des logiques mécaniques et outils d'assistance à l'expertise et à la validation entre autres. Ils continuent de se développer. C'est un domaine qui mérite d'être mieux connu dans les sciences technologiques destinées aux recherches médicales.


Dans la foulée des idées, il me vient le souvenir de quelqu'un qui revient de loin et qui illustre cette auto-guérison, celle de son propre cerveau qui avait subit un AVC. L'homme avait demeuré plusieurs mois dans le coma. Il s'agit de l'ex-ministre Jean-Pierre Chevènement.

Il semble même qu'il a gagné, après cet accident, un équilibre extraordinaire, augmenté d'une grande vigueur intellectuelle et psychique . Phénomène de proactivité assez rare pour les personnes de son âge (75 ans).

Il ne lui reste plus qu'à livrer à la science les secrets de sa reconstruction dans le laboratoire de son intimité qui lui valent la pleine possession de ses moyens, la pleine fluidité de son élocution et de ses idées ainsi que l'excellente coordination entre pensée, émotion et rationnel. De l'abstrait au concret, du concret à l'abstraction.

Écrit par : Beatrix | 10/03/2014

Les commentaires sont fermés.