UA-65882359-1

11/02/2014

"Faut-il boycotter la Suisse?" Titre provoc' de l'émission en direct à cette heure ci

17h50 ce mardi 11 févriervotation,c dans l'air

Je signale le débat en direct sur France 5, émission C dans l'air avec intervenants suisses,  français, belges,  allemands. 

Intéressant : il présente plusieurs points de vue...Dont celui du journaliste  Sylvain Besson.

L'émission est plus nuancée que le titre ne pouvait le laisser supposer, heureusement.

Replay

 Votation,suites....cela bouge ! :

*Didier Burkhalter, le chef des affaires étrangères mouche un journaliste aléanique L'incident : un reporter d'outre-Sarine s'est en effet permis de l'interrompre pour lui demander de s'exprimer aussi en allemand. Le chef du DFAE l'a alors toisé, en lui disant – en allemand cette fois – que c'était «parfois bien» de parler la langue de Molière à Berne.Et de rappeler aux journalistes stupéfaits qu'il fallait penser à respecter les minorités, en particulier romandes. Surtout quand tous les cantons romands ont refusé, eux, l'initiative de l'UDC sur l'immigration, ce qui place désormais le Conseil fédéral dans une situation particulièrement difficile. «Et c'est la Suisse romande qui devra faire avec cette décision, comme toujours», a-t-il ajouté avec de souligner que la Romandie était en outre la région la plus dynamique du pays».(cf Le Matin)

 *A noter, la réaction  négative d' Angela Merkel" cela pose des problèmes considérables"a-t-elle affirmé.

                             APPEL AU CALME DES AUTORITES HELVETES

José Manuel Barroso indique que "la Suisse risque d'être perdante dans l'affaire"

A Berne, le Président de la Confédération  appelle au calme "il n'y a pas de raison de suréagir et de vouloir toutes les réponses dans les 24 heures" Il annonce un projet de loi d'application de l'initiative pour la.... fin d'année. En effet, tout est dans les décrets d'application face à un vote d'un questionnement si large.

Et Didier Burkhalter de rappeler " rien de va changer dans l'immédiat pour les étrangers en Suisse ou pour les Suisses établis dans L'UE. Pas besoin de les effrayer. L'accord bilatéral prévoit la garantie des droits acquis" Il souhaite  avant tout la ...cohésion du pays.

 

                                                                                                     Sylvie Neidinger

 Les suites...

*Les discussions et commentaires chauffent sur les blogs TDG ! Cela débat sec.

/hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2014/02/14/revoter-quelle-drole-d-idee-et-pourquoi-pas-envahir-la-franc

ou bien Blog Doc.

Autres:

*economie/la-suisse-si-riche-et-si-attirante-12-02-2014-

*la-suisse-tente-d-eviter-la-mise-au-pilori-11-02-2014

*A Ferney des associations anticipent la délocalisation d'entreprises genevoises et bloquent un terrain constructible

.Accord circulation Croatie remis en cause.Menaces subvention formation EPFL 

Tension suisse romande et alémanique : Blocher Ruetschi

 

17:53 Publié dans A-Helvetia, P-Politis International | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : votation, c dans l'air | |  Facebook | | | |

Commentaires

SYLVAIN BESSON, voila un nom à retenir.
Un excellent journaliste qui explique très bien le vote suisse du fameux Dimanche, 9 Février 2014.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 11/02/2014

Ce "C dans l'air" était d'une qualité exceptionnelle. Si seulement les Français pouvaient discuter entre eux de problèmes franco-français avec une telle hauteur de vue ! Au lieu de laisser libre cours au pire du pire, genre Aymeric Caron ou Bedos père et fils et de se repaître de la fange qui sort de leurs bouches...

Écrit par : Géo | 12/02/2014

Totalement d'accord avec vous @Géo.
Cette émission C dans l'air est souvent lourde et caricaturale, car un peu populiste.
Mais sur le dossier Suisse/Votation/Immigration , elle fut excellente car elle a bien mis en valeur plusieurs points de vue.
Les raisons de ce vote. Les conséquences, les relations internes entre alémaniques et romands, la vision identitaire plutôt qu'économique etc.
Les pour les contre etc.

Écrit par : Sylvie Neidinger | 12/02/2014

Bonjour
J'aimerais apporter quelques precisions que l'emission c dans l'air a omis
Tout d'abord etant francais d'origine et vivant en suisse depuis l'age de 19ans me rendant regulierement en France je vois chaque annee l'écart grandissant du niveaux de democratie et le niveaux de vie qui separent les 2 pays.Cela en devient abyssale . La Suisse est le seul pays au monde reelement democratique puisque le referendum est inscrit dans la constitution depuis 1893 et au travers du referendum le peuple a toujours le dernier mot.Je comprends que cela fasse peur aux politicards francais de tous bord bien installes sur leur privileges et que on n'est pas pres de l'acquerir en France . Sur les frontons de nos mairies il n'est pas inscrit puisque cela n'est jamais necessaire. ici ca coule de source
Alors battez-vous chers compatriotes obligez par des petitions l'assemblee nationale a copier ce modele helvetique qui donne a son peuple le pouvoir reel de changer les choses
La suisse compte 8millions d habitants dont 25% d'etrangers .Nos prisons 5 etoiles au dernier recencement sont pleines a hauteur de 92 % d'etrangers et depuis 2008 80 000 etrangers viennent grossir les 25% . A ce rythme dans 25 ans les suisses seront minoritaires . Et dans ces 25% ne sont pas comptes les 180 000 frontaliers qui font tourner une partie de la France.Les suisses pour qui j'ai un profond respect le refusent et je suit d'accord avec eux.Ce peuple doit etre un exemple pour nos pseudos democraties .
Alors je pose la question : la France est elle prete a accepter ainsi que les autres pays d'europe a accueillir sur leur sol 25% de travailleurs etrangers ? J'en doute et pourtant votre europe va droit dans le mur.
En conclusion je dirais que la Suisse n'est nullement contre l'immigration mais elle veut une immigration controlee.C'est son droit.

Écrit par : Ancquetil | 12/02/2014

Il n'y a pas de conclusion à tirer de ce vote. une majorité déclenche toujours un choix, l'importance de la participation démontre que chaque citoyen suisse se sent très responsable de l'avenir de son pays et les résultats, que le bon choix dans un sens comme dans l'autre, impossible à assurer.
Il n'y a pas de Suisses allemands contre les Suisses romands et il nous incombe de rester liés avec nos différences mais avec nos valeurs communes d'indépendance face à ceux qui verraient d'un bon œil un séparatisme favorisant des manœuvres inavouables venant de Bruxelles, cette usine à gaz politicienne qui places des parlementaires "non-élus" complètement déconnectés de la réalité des territoires qu'ils représentent.
Ex Les citoyens Français sont majoritairement opposé aux cultures OGM, Bruxelles a sommé Paris des les autoriser... bel exemple de démocratie européenne.
RDV au prochain vote pour la suite des débats.
Car en Suisse on débat !

Merci

Écrit par : Oliverswiss | 14/02/2014

Les commentaires sont fermés.