UA-65882359-1

07/02/2014

Jeux Olympiques: hypocrite prise en otage de guerre froide des "yes-but-not""

Aujourd'hui jour d'ouverture, les Jeux d'Hiver de Sotchi 2014 font l'objet d' un fort  Russian Bashing, au sommet des états puisque les dirigeants de l'Allemagne, USA, France etc. ne se  rendent pas à la cérémonie inaugurale.jeux olympique,chamonix 1924,cio,lausanne,russian bashing,charte olympique

Cette position politique occidentale de boycott  de très haut niveau, celui des dirigeants  autour de faits de société, contre la personnalité et la gouvernance du dirigeant russe pose  question.

Si la Russie et son système de pouvoir fort  ne conviennent pas ( cf l'article 6 de la charte)...alors pourquoi avoir décidé d'y installer les JO d'hiver et d'y envoyer les sportifs?

Quelle hypocrisie politique: les mêmes qui décident d'accorder les  JO 2014 à la  Russie -sans critiquer alors  le système local en amont- viennent aujourd'hui les  démolir  pile lorsque les portes s'ouvrent ?

En résumé, en termes de simple savoir-vivre et  de politesse,  si celui qui accueille, celui qui ouvre sa porte ne plait pas, alors pourquoi va-t-on chez lui ?

On demande à entrer chez lui pour ensuite  le ....démolir ?

Si "on" avait des problèmes de conscience en amont, "on" ne  devait alors pas  donner  carte blanche pour l'organisation et  "on"  ne projetait pas d'y envoyer des délégations, question de bon  sens.

                              HYPOCRISIE ET AMBIGUITE

La position idéologique  prise par les occidentaux est ambigüe. La  Russie au départ reçoit du Comité la mission d'organiser par vote légitime.

Il est demandé  que tout soit bien organisé pour bien  recevoir sportifs, spectateurs, médias etc..

Une fois sur place,  certains pays  etmédias occidentaux critiquent tout: le système, l'accueil, les coûts. Et se la jouent ensuite donneurs de leçons morales !

Intenable position. Toupet?

 Quelle  hypocrisie diplomatico-commerciale puisque dans les montants faramineux des 36 milliards pour ces JO, nombreuses  entreprises des dits pays qui critiquent ont reçu leur part commerciale.

Pour la France, combien d'entreprises de l'ingenièrie alpine,  savoyarde et haut-savoyarde ...  ont-elles vendu leur savoir faire ? 

Combien de produits hightech hexagonaux comptent être mis en valeur?

De quelle nationalité est la voiture des JO ? Française  : avec Renault .

A noter : les entreprises qui font bien leur job, qui  développent leur savoir -faire, sont elles aussi prises en otage dans cette ambiance délétère.

En résumé: après avoir bien vendu équipement et produits-et à ce moment là sans aucune critique  contre la Russie !- le jour où les Jeux s'ouvrent,  on démarre sec le bashing..

 Quelle hypocrisie comparative  quand les mêmes dirigeants qui refusent de se déplacer à Sotchi aujourd'hui font des visites à des   pays  type  Arabie Saoudite,  qui ne conviennent pas non plus  aux normes démocratiques mais qui semblent ne poser aucun problème eux...

                                                   SPORT VICTIME

Les victimes sont les SPORTIFS pris en otage à qui presque on demande de se positionner dans cette néo-guerre froide. Sportifs qui donnent le meilleur d'eux-même sur le  moment physiquement . Ce, après une longue préparation de plusieurs années, des sacrifices de vie (alimentaires, professionnels,  familiaux)

Pour eux, participer aux Jeux fait briller des étoiles SPORTIVES dans les yeux. Comme la neige est blanche !

La victime est aussi l'idéal olympique, conçu  normalement  comme une sorte de trêve.

Charte sur site officiel

La victime est aussi le téléspectateur, mondial à millions car c'est son opinion que l'on cherche à capter sous couvert de pratique sportive.

Actuellement l'attitude boycotteuse  pose problème pour celui qui devant son poste TV  compte voir du SPORT,  des beaux gestes, des performances de la part de sportifs au top.

Ce spectateur basique entend dire depuis quelques  jours que ce raout médiatique mondial coûte des sommes folles. Ceci  n'est pas nouveau:  Londres, Barcelone, Athènes - qui d'ailleurs ne s'en est jamais remis économiquement -ont coûté fort cher sans que ela ne gène d'ailleurs. 

Tant de milliard investis  pour deux  petites semaines télévisuelles...Se pose la question de ces investissements de plus en plus gigantesques bien loin des premiers JO de Chamonix en 1924.

Les Jeux Olympiques  d'été et d'hiver deviennent une machine financière folle que personne ne contrôle plus.... on parle des jeux en général.

 

                             "OUI-MAIS-NON',  'YES-BUT-NOT"

 

A cela s'ajoute une nouvelle donne en Russie. Les JO  à Sotchi s'orientent vers un enjeu de politique internationale contraire à l'idéal sportif: ici clairement une guerre froide.

Effectivement, suprême incompréhension pour le citoyen mondial ordinaire: le monde politique et médiatique  occidental vient en plus  (désormais non pas en amont mais en aval) mélanger des considérations géo-politiques de guerre froide à l'idéal olympique.

La question de l'identité actuelle des  Jeux Olympique est posée: divertissement télévisuel pour une audience à milliards, performances sportives, booster commercial et technologique, objet de conflit est-ouest?

 Alors, la traditionnelle trêve des Jeux Olympiques, c'est l'idéal de paix ou de guerre? On ne comprend plus....

Si c'est la paix, on respecte celui qui reçoit.

Si c'est la guerre on n'envoie pas les sportifs, on ne reçoit pas l'argent lié aux fabrications des infrastructures.

La voie médiane "oui-mais-non", "yes-but-not"retenue par les occidentaux semble celle de l'hypocrisie poussée à l'extrême.      

Alors,  place aux jeux et à l'ESPRIT OLYMPIQUE, non ?!

                                                       

                                                                                    Sylvie Neidinger

 

20h fin d'une magnifique cérémonie d'ouverture Images

Replay pendant 6 jours

 

 

Commentaires

Excellent "coup de gueule" ! A part ça, Hollande, Obama et sa NSA, Angela et son SPD et tout ce qui lui pend au nez...
Feraient mieux de faire profil bas.

Écrit par : Géo | 07/02/2014

Merci Géo pour votre "excellent" qui encourage et valide le fait d'avoir rédigé sur ce thème précis...Place au sport.Cela démarre bien.La cérémonie d'ouverture a été sublime depuis les postes TV ; elle devait être grandiose sur place.

Écrit par : sylvie | 07/02/2014

@Hommelibre. Plusieurs effectivement ont insupporté les commentaires de Massimo Lorenzi sur RTS2. Je capte France2. C'était mieux au sens de la critique moins agressive vis à vis drd JO . Avec en plus un journaliste russe dans l'équipe les commentateurs qui complétait par des infos sur la culture russe et décodait

Mais avec tout de même des commentaires complétement déplacés à propos de la musique ( daft punk donc...Hollande et son casque: cela n'avait rien à voir!)

Que ce soit sur RTS2 ou France2 les commentaires étaient inutiles puisque la langue française est celle des JO et que leur bavardage masquait les discours et paroles tenues en... français. Plus dommage encore masquaient... la musique.

Écrit par : sylvie | 07/02/2014

Les commentaires sont fermés.