UA-65882359-1

21/01/2014

Le 1/4 d'heure savoyard

Temporalités différentes !

Comment créer un Grand Genève alors qu'une frontière internationale et des lois spécifiques (Union Européenne ou non)  coupent la dite zone.

Et surtout avec une gestion du temps assez différente: une exactitude horlogère d'un côté et un supposé quart d'heure de retard accordé avec mansuétude de l'autre...

L'expression  ne se rencontre pas dans d'autres régions françaises. Jamais entendu parler du quart d'heure bourguignon, alsacien ni provençal !

L'affaire mérite éclaircissements. Et à ce jour,  aucune réponse trouvée à l'expression "quart d'heure savoyard".

Elle exaspère d'ailleurs au plus haut point ceux qui côté "Savoie" fonctionnent en étant  bien ponctuels, tout comme en Suisse. Et ils sont majoritaires.

De même qu'à  Genève certains peuvent aussi  arriver en retard.  Parce que le retard est souvent involontaire: un accident, un bus en panne...Universel le retard.

Le quart d'heure savoyard existe pourtant.

Concrètement, quand entend-on cette expression?  Remarque : souvent dans le cadre collectif d'une réunion et  non en individuel.

Pas toujours certes. Pas systématiquement.

Une réunion démarre à Annemasse, Archamps. Il arrive que   l'animateur dise :  "on attend les retardataires, le quart d'heure savoyard" Et de rire. Bonne blague. Et d'attendre. Bon enfant. Même si une seule personne manque à l'appel.

Il impose de fait aux présents une supposée complicité avec....une identité géographique historique ... puisque le "droit de retard" est alors dénommé "savoyard" !

Quelquefois certains participants - acides, répondent du tac au tac  que commencer à l'heure serait une bonne idée. Mais sans que cela ne modifie  le résultat tant le poids de l'habitude est lourd. Comme une sympathique solidarité humaine. Et celui qui voudrait commencer à l'heure et le dit haut et fort sera vu comme un infâme malotru....individualiste.  Prime aux absents. [Bien évidement toutes les réunions ne fonctionnent pas sur cette attente.]

La même réunion qui démarre à Genève aura également  ses retardataires (comme on l'a vu pour motifs de circulation ou autres) Mais elle ne génèrera  pas du tout la même attitude. Elle démarre pile à l'heure prévue. Prime aux présents.

*Ainsi côté helvète:

1- efficacité car pas de temps perdu (un quart d'heure multiplié par le nombre de participants est  énorme au total comme temps global social perdu)

2- respect de ceux qui ont tout fait pour arriver à l'heure.

*Dans la temporalité savoyarde:

1-ceux qui arrivent à l'heure sont un peu punis

2-une attente parfaitement inutile. Et qui peut les  inciter  à arriver ensuite un quart d'heure en retard puisque de toutes façons cela va démarrer 15 minutes plus tard....Petit cercle vicieux.

Au fait d'où vient cette expression "quart d'heure savoyard?" Pas trouvé d'infos sérieuses sur le thème Qui le sait ?

En tous cas pour faire avancer une logique transfrontalière du type Grand Genève, il faudrait au moins  accorder les violons....de la temporalité  !!

Cool: c'est juste le quart d'heure de plaisanterie...

                                                                           Sylvie Neidinger


Suite d'article:

-  .Des commentateurs répondent que cela ne leur est jamais arrivé. Je le conçois

- mais  j'ai rédigé la note  basé sur le réel d'observations des deux côtés. Et justement  côté Savoies ceux qui   étaient   bien à l'heure  appréciaient fort peu ce 1/4 d'heure  d'attente de l'ultime  retardataire. Je ne suis pas en accusation mais en constatation et humour !! SN

-Il semble y avoir- dixit les commentaires fort intéressants - une identité culturelle avec le quart d'heure vaudois  qui serait lui  en voie de disparition selon Jean d'Hôteaux (commentateur)  On a donc avancé   un peu dans cette compréhension du 1/4 d'heure...

Observation fort intéressante : le 1/4 d'heure est transfrontalier et concerne deux régions rurales  voisines et ne concernerait pas Genève, urbaine .

La question maintenant c'est pourquoi la Savoie et Vaud et pas le reste ? Par quelle histoire et quelles traditions?

Car des deux côtés l'expression est la même : " le quart d'heure'.. pas la demi-heure.(.ouf! )

Les informations de Jean d'Hôteaux :

S'il existe un "quart d'heure savoyard", sachez qu'il existe également un "quart d'heure vaudois", en Suisse romande tout au moins. Toutefois selon certains, les différences culturelles entre les Suisses allemands et les Suisses romands auraient tendance à s'effacer sur ce plan-là. Le "quart d'heure vaudois" serait en voie d'extinction. Voir ici :

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/9e6097a2-93a1-11e0-a123-2...

Et puis pour conclure avec le "quart d'heure vaudois", c'était aussi le titre d'une émission radiophonique hebdomadaire qui faisait un tabac sur les ondes en Suisse romande il y a un demi siècle. Elle mettait en scène trois personnages immuables dans un carnotzet (un caveau vaudois). Il y avait là, le caviste, le syndic (le maire) et le régent (l'instituteur). C'était un échange frivole sur les cancans du village, tout cela avec l'accent vaudois. En voici un extrait (un peu macho ...) retrouvé sur Youtube, sous-titré pour les non-initiés ...

http://www.youtube.com/watch?v=C3K0MsdeGgM

                       MERCI Jean pour ces infos ethnographiques réintégrées à l'article....

 

Commentaires

Bonjour Sylvie,

S'il existe un "quart d'heure savoyard", sachez qu'il existe également un "quart d'heure vaudois", en Suisse romande tout au moins. Toutefois selon certains, les différences culturelles entre les Suisses allemands et les Suisses romands auraient tendance à s'effacer sur ce plan-là. Le "quart d'heure vaudois" serait en voie d'extinction. Voir ici :

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/9e6097a2-93a1-11e0-a123-2e43139ff26e/Le_quart_dheure_vaudois_en_voie_dextinction

Et puis pour conclure avec le "quart d'heure vaudois", c'était aussi le titre d'une émission radiophonique hebdomadaire qui faisait un tabac sur les ondes en Suisse romande il y a un demi siècle. Elle mettait en scène trois personnages immuables dans un carnotzet (un caveau vaudois). Il y avait là, le caviste, le syndic (le maire) et le régent (l'instituteur). C'était un échange frivole sur les cancans du village, tout cela avec l'accent vaudois. En voici un extrait (un peu macho ...) retrouvé sur Youtube, sous-titré pour les non-initiés ...

http://www.youtube.com/watch?v=C3K0MsdeGgM

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 21/01/2014

Le 1/4 d'heure de retard est en fait une habitude française.
Vous organisez un repas et les gens arrivent systématiquement 1/4 d'heure ou plus après l'heure prévue. Histoire de laisser le temps à la maîtresse de maison de "quitter ses fourneaux".
Par contre, lors de réunions professionnelles les gens sont relativemennt à l'heure.

Écrit par : Lambert | 21/01/2014

Sûrement la même origine que pour celle du "quart d'heure vaudois"; en avez-vous entendu parler, avant de vous moquer gentiment des Savoyards.

Écrit par : simonius | 21/01/2014

Pour avoir animé une quarantaine de réunions départementales (d'un syndicat professionnel, un public d'entrepreneurs) je peux vous confirmer qu'il existe au moins 40 quarts d'heure différents en France. Les savoyards n'ont aucune particularité sur ce plan.

Écrit par : Robert | 21/01/2014

Pour avoir vécu plusieurs réunions dans le 74 /73 - mon expérience réelle,-vécu réel- j'avais majoritairement droit au "1/4 d'heure" savoyard .

Jamais une seule réunion démarrée en retard à Genève pour motif d'attendre les retardataires.

Mais est-ce si dramatique ?Non L'intérêt ici est d'en comprendre l'origine.
Le journaliste Bridel donne une excellente définition du Quart d"Heure vaudois similaire au savoyard. Lire mon article suivant ! SN

Écrit par : sylvie neidinger | 21/01/2014

Les commentaires sont fermés.