UA-65882359-1

23/12/2013

La néo-diplomatie-blagounette: amateurisme à l'Elysée

Sémiologie, décryptage.Décidément, il faut à François Hollande sa bourde mensuelle.

La mauvaise blague sur l' Algérie après le surréaliste dialogue télévisuel avec l'enfant mineur Léonarda. Et après.. tout le reste dont les timbres Mariannechenko!

Elle s'ajoute à toute une série de blagounnettes qui eurent le don d'hérisser le poil.

Elles mettent à mal la diplomatie du pays: plaisanterie sur le pape, sur Albert 1er de Monaco...Totalement indignes de la fonction politique exercée.hollande.GIF

Car rappelons au passage, cet homme représente un Etat, dont il a été démocratiquement élu.

  Or, il fut une époque où la parole présidentielle avait de la valeur.

  L'actuel locataire de l'Elysée vient d'être qualifié par un commentateur de "président gadget" avec cettedernière cette "drôlerie" qui le fit bien  rire,  lui.

Il se gargarise de son petit effet devant les caméras, se hausse le col. Tout auto-satisfait ! De ses éclats d'esprit si brillants???

20 minutes.ch souligne le contexte particulier avec son titre explicite: "il se moque d'un pays arabe pour amuser le Crif".

L'environnement  diplomatico-politique du "joke"  n'est donc pas si neutre et explique aussi l'emballement médiatique autour d'une simple petite facétie.

Pour  Yves Jego dans 20', délégué général de l'UDI, «ces propos sèment un grave trouble dans un pays ami de la France. Le Président de la République doit donc revenir sans tarder publiquement sur ses propos et présenter des excuses au Gouvernement algérien».«Cet écart de langage est pour le moins inquiétant chez le dirigeant de la cinquième puissance du monde qui ne semble pas se rendre compte combien son humour peut être blessant», a-t-il ajouté, dans un communiqué.

"Blessant". Le mot est exprimé...

Mélanchon dit avoir la nausée. Il n'est pas le seul. Cela a râlé sec ce dimanche, de tous bords.

EXPLICATIONS PEU CONVAINCANTES 

Le plus étonnant à analyser dans le suivi de cette affaire est

Certes leur tâche était rude. Mais voici leur réponse: à l’Elysée, on tente de déminer. Il s’agit selon eux -textuellement reproduit-  d’une «plaisanterie légère qui pouvait viser n'importe qui dans n'importe quel  pays et qui n'avait aucun sens particulier concernant l'Algérie»Textuellement écrit.              

Ah bon!!!!!!!

Pas besoin d'être grand sémiologue pour constater l' ineptie de la réponse:

La mauvaise farce est prononcée en séance  à l'Elysée dans un contexte officiel, communautariste (!) et François Hollande se moque d'un Etat tiers. Cette saillie qui met à mal la  diplomatie de la France est pourtant ici qualifiée par l'Elysée de "plaisanterie légère"

Ah bon, il  été élu pour gouverner ou pour de rire ???? Comme c'est drôle!

"Qui visait" Ah bon...Ce terme appartient bien à la terminologie martiale. On vise avec un fusil. Et un viseur. L'Elysée confirme donc le caractère intentionnel du gag. Quand on vise il y a une cible...

"n'importe quel pays..."

Ah bon!

On apprend des services présidentiels que  tous les Etats du monde sont susceptibles d'être visés par ce grave missile hexagonal:  le trait d'humour  de François Hollande !

Puisqu'il  rit bien lui-même de ses  gorges chaudes et  plaisanteries de salon ...

"n'a aucun sens particulier"

Ah bon: tout ce pataquès pour rien. Un pataquès  qui a été repris jusque dans la presse chinoise.... Pour finalement convenir que ces paroles..... n'ont pas de signification!

Donc, on doit conclure des services élyséens  qu'il parle ... pour ne rien dire ? Et que cela est normal ?

  Sa phrase  serait selon eux  "sans sens"  mais bien prononcée dans un discours à l'Elysée par le Président de la République en représentation devant pupitre et public en réception officielle! Belle explication.

Cette gouvernance est hallucinante d'amateurisme et de désinvolture. Du "grand n'importe quoi" Très inquiétant.

  François  Hollande n'a pas donc compris au bout de un an et demi de pouvoir, la différence entre parole privée et parole publique ?? Ni que la parole présidentielle engage ?

Problème: Léonardo ne fait pas rire les français. Ni  ce banal gag ni les précédents.

Certes, interdire la galéjade n'a aucun sens. L'humour reste  le sel de la vie. Pour tout le monde. Il y a droit lui aussi !Tout est question pour celui qui aime rigoler d'heure, de lieu et de public. Ici on parle de discours officiel d'offense, de blessure, de diplomatie, de représentation politique des millions de français. Cela n"est pas prononcé à la volée en déambulation mais dans le saint des saints.

Au final, l'opération-ratée- de "déminage en minimisation" par les services de l'Elysée ne servira à rien.

Devant l'ampleur de la polémique, le Président de  la République va devoir adresser des regrets tout à fait officiels en bonne et due forme... diplomatique.

L'incident est clos. La parole du N°1 un peu plus démonétisée.

L'année  2014 va  rire ou  pleurer ?

                                                                               Sylvie Neidinger

 http://lci.tf1.fr/monde/afrique/l-algerie-satisfaite-des-regrets-de-francois-hollande-apres-8335665.html

http://www.francetvinfo.fr/politique/blague-sur-l-algerie-ce-n-est-pas-la-premiere-fois-que-hollande-est-piege-par-son-humour_489034.html

Captureqsdfds.GIF

Encore une bourde gouvernementale,"humoristique"  celle fois du ministre Michel Sapin lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0203193361102-la-bourde-de-michel-sapin-devant-les-inspecteurs-du-travail-

nouvelobs.com/politique/20131231.OBS0950/hollande-present...

Crédits images /captures d'écran /sites webs cités

Commentaires

Vraiment effarant pour un Président de la République!!!

Écrit par : Micheline P. | 23/12/2013

Les commentaires sont fermés.