UA-65882359-1

16/12/2013

Y a-t-il un miracle suisse? Emission à 22h55, sur France 2 ce soir.

y a-t-il un miracle suisse?;france 2,suisseProbablement que la bonne santé de la Suisse ne tient pas  du miracle mais bien d'une organisation démocratique horizontale et non verticale ....comme en France voisine.

Laquelle si sûre de son modèle qui prend eau de toutes parts évoque la notion de miracle et de conte de Noël là où il y a des pratiques différentes !

Y a-t-il un miracle suisse ?

Thème traité ce soir lundi  16 à 22h55 sur France 2

A voir.

Sylvie Neidinger

 

 Pour revoir cette émission: cliquer sur cet article à la mention replay

y a-t-il un miracle suisse?;france 2,suisse

Commentaires

Pour moi, le miracle tient plutôt au déni qu'à la démocratie.

Écrit par : Jmemêledetout | 16/12/2013

deni de quoi??

Écrit par : jretho | 17/12/2013

Deni de quoi ?

Écrit par : sylvie neidinger | 17/12/2013

Epoustouflant d'entendre un journaliste français aussi objectif! Bon il s'agit de 270'000 frontaliers qui passent les frontières suisses tous les jours et non pas 150'000.

Bizarre aussi ces coupures pendant au moins 10 bonnes minutes lors du chapitre sur la démocratie directe et ses modalités?

Au moins nous avons appris que se sont principalement des employés français de formations basiques et non des supers calures qui ne sont pas sur le marché de l'emploi en Suisse.

Merci pour la pollution importée du même coup, car on sait que le parc automobile français est majoritairement de voiture diesel, et comme ils viennent de loin!
Nous sommes à saturation et bientôt étouffés! Il faudra aussi les rajouter à l'immigration de masse pour bien se positionner lors de la votation du 9 février prochain.

Écrit par : Corélande | 17/12/2013

@ jretho, sylvie,

Déni de la réalité, tout simplement. La liste serait bien longue, mais si la santé économique se fait sur le dos de la santé tout court ce qui coûtera à moyen terme très très cher, de l'incompétence généralisée par manque de formation qui coûte très cher aussi et de la négation de la dette de certains Cantons ou villes qui ne sont pas pris en compte dans les calculs, ni les chômeurs en fin de droit, etc... elle n'est qu'un leurre.

Et elle risque bien de tomber du haut de son échelle un jour sans préavis.

Écrit par : Jmemêledetout | 17/12/2013

@Corélande. le reportage a montré aussi des chercheurs scientifiques de haut niveau aussi qui travaillent à l'EPFL au delà des ouvrières interrogées ...

On comprenait plutôt à l'inverse de votre commentaire que la Suisse sait chercher ses compétences à l'international.
Par contraste c'est bien la France qui apparait à côté de la plaque dans cette émission....Enfin c'est mon ressenti d'émission.Chacun le ressent comme il veut.

Écrit par : sn | 17/12/2013

@Corélande ,il y a des lustres que la Suisse bat pavillon flambant d'envies de la part de nombreux autres pays Et Genève ne représente pas à elle seule toute la Suisse surtout quand on sait qu'en ce canton si quelque chose ne plait pas on est Français et inversement quand tout va bien on redevient Suisse trait de caractère bien Genevois qui est connu aussi depuis très longtemps

Écrit par : lovsmeralda | 17/12/2013

Les commentaires sont fermés.