UA-65882359-1

28/08/2013

Lanceur d'alerte: judo, attention aux lombaires !

Les championnats du monde de judo se tiennent actuellement à Rio.

Les Fédérations dudit-sport vont critiquer cet article intitulé "lanceur d'alerte".....judo,sport,douleurs lombaires

J'assume  et pour ce faire doit donner  une info personnelle.

Oui, je suis ceinture noire de judo, pratiqué de 9 ans à 19 ans.

Oui, aujourd'hui mes lombaires sont en lambeaux, en petits morceaux, écrabouillées, mixées. Un cas pour école de médecine m'a-t-on dit.

 Mais Madame, que vous est-il arrivé  dans votre vie pour expliquer de tels dégâts, a demandé le radiologue ? (discopathie, protusions à profusion..)

Le judo, docteur !

Ce sport qui dans la théorie utilise la force et l'élan de l'Autre pour le faire valdinguer.

Mais qui, dans la pratique a consisté dix ans durant, trois fois par semaine à porter des  adversaires de 60 à 80 kg pour les faire chuter par un mouvement pivotant sur un seul pied.

Ou en se jetant au sol (sur le dos) pour pratiquer une planchette japonaise.

Entraînements répétés des milliers de fois. Au risque de l'usure prématurée des articulations.

 Ou dans l'autre cas, vous êtes celui qui va plonger. L'Autre  vous balance au sol. On vous demande  de.... "faire le dos rond" vertèbres sorties, pour amortir  !

A propos, la colonne n'a pas qu'un problème de lombaires: le haut du dos est tout aussi impacté par des "becs"(terme médical) qui  font déchanter...Drôle de chant du cygne !

Vous chutez de la hauteur de l'adversaire et c'est votre dos qui vous réceptionne.

Là encore, exercice pratiquement des milliers de fois car le judo est un sport de progression.

Entraînements puis ...combats tendus. Duels de puissance. Combat de coqs.

                                    VIA DOLOROSA POST-JUDO

Quand on est ceinture blanche, on veut devenir jaune puis orange, verte, bleue, marron, noire 1er dan, noire 2ème dan  ..puis rouge et blanche et la suite  : vingt niveaux sont à franchir pour atteindre le Graal.Lire les 20 grades

Intéressante philosophie que cette progression par l'effort et l'approfondissement des compétences.

Véritable philosophie sportive mise en place par Jigoro Kano au XIXème siècle  en terre nippone.

Cela vous blinde l'esprit. Plus peur de rien. Plus froid aux yeux.

Mais  blindé bizarrement: votre  mental devenu fort dans un corps...dégradé !

Invisiblement dégradé. A vingt ans, on ne se rend compte de rien.

 Oui, plus les grades se franchissent et plus vous atteignez le contrôle et le calme intérieur.

Excepté ce GRAND PROBLEME: personne ne vous alerte de  la via dolorosa qui vous attend dans votre vie en  phase post-judo.

Surtout  quand les usures naturelles se font sentir.

Alors si vous ajoutez une vie de judoka à la sauce du temps qui passe.

Cette problématique n'est pas spécifique à ce sport. Tout ce qui se pratique avec  intensité engendre des traumatismes. Mais les dommages au corps sont très importants en judo !

Souvenir d'un Maître ceinture blanche et rouge, la quarantaine  qui voulait nous expliquer une nouvelle prise. Il a fait semblant mais n'a rien soulevé. "je ne devrais pas vous le dire mais le judo tue le dos"

Si, il aurait du le dire ! Ils auraient dû le dire, officiellement,  Fédérations comprises.

Il est  inacceptable de ne pas être prévenu.   

AJIME. et surtout.... MATE*!!

                                                                            Sylvie Neidinger

*début et fin de combat en japonais

Crédit images/capture d'écran wiki

Commentaires

Et mon médecin qui persistait à dire que cette vertèbre ravagée était du Scheuermann... voilà, j'ai enfin compris, grâce à votre post !
J'avais été élève du célèbre Jean-Georges Vallée il y a longtemps.

Écrit par : Denise Park | 28/08/2013

Effectivement @Denise. Mais on s'en rend compte plus tard. Ce type de traumatisme est bien évidemment valable pour tout sport pratiqué en quantité. Mais la judokate (ancienne ? )que vous êtes comprend à 100 % ce post par le fait de savoir exactement de quoi on parle quant aux traumatismes spécifiques du JUDO en direction des lombaires ( quand on "tire") ou de la colonne (quand on chute) spécifiquement pour les filles, nous n'avions pas toujours des partenaires d'entraînement dans nos catégories de poids ( 5kg) Donc en plus on portait beaucoup plus lourd que l'exigence ! cordialement Sylvie Neidinger

Écrit par : sylvie neidinger | 30/08/2013

Les commentaires sont fermés.