UA-65882359-1

07/07/2013

Egypte: Qatar politique éliminé... au profit de l'Arabie Saoudite

On voudrait parler d'autres choses et d'autres pays que du Qatar, l'Egypte...

Mais  le monde arabe est passionnant à décrypter. Chaque jour apporte son lot d'infos majeures. Une révolution sous nos yeux. Au coeur de l'actu.

Départ de l'émir à la tête du pays et dans le même temps, le départ du Qatar de l'Egypte:

L'analyse  de ce blog neidinger justement à propos du Qatar -au ton différent de ce que beaucoup de médias notamment français ont écrit cette semaine -comme cet article du Monde presque servile qui soulignait le caractère pratiquement " démocratique" (!?)  du départ volontaire de l'émir au profit de son fils... Alors que ce blog suggérait immédiatement  qu'on avait demandé à l'émir, trop impliqué de quitter immédiatement le pouvoir.

Petit rappel au journal le Monde, si laudatif: la démocratie c'est les urnes, et pas par les transmissions théocratiques de père en fils !

On sait désormais que l'imam islamiste  El Qardawi qui depuis Doha (Qatar) officiait  sur la tv  Al Djézira en  chauffant les esprits  à blanc, a quitté le Qatar du jour au lendemain pour rentrer en Egypte son pays d'origine.

Face à l'éviction des Frères musulmans, on note la nature des individus qui se sont réunis  autour de l'état-major égyptien, quelques heures avant l'ultimatum  de départ ordonné à M Morsi.

 w.lorientlejour.com/article/822089/reunion-autour-de-letat-major-en-egypte-sans-les-freres.html

Commentaires

n'avez-vous la bizarre impression que le Qatar et l'Arabie Saoudite ne sont plus rien dans leur vision du monde d'enfants trop riches, à qui ne reste que le caprice ultime, jouer des 2 lames du même couteau.

Écrit par : Pierre à feu | 07/07/2013

Votre remarque est un élement de l'équation. Oui, la richesse a probablement conduit l'émir (père) à mener une politique djihadiste à sa guise en finançant qui il voulait même les causes les moins avouables. A largement facilité en tous cas .

Écrit par : sylvie | 08/07/2013

Les commentaires sont fermés.