UA-65882359-1

07/06/2013

Peau de mur n°2. Grenoble: l'air dans les voiles-poumon.

Visuel de l'Urbain. Peau de mur n°2. Lieu : Grenoble. Parking Vallier-Catane. Architecte : Tomasini Design Architecturerubrique peau de murs

Cette  rubrique n'est pas simplement dédiée au Grand Genève car les "peaux de murs" intéressantes sont visibles...partout.

rubrique peau de murs

 

 

 

 

 

Principes architecturaux de ce bâtiment: à double fonctionnalité parking et appartements réalisé par l'agence Tomasini. 

 

La peau de ses murs :

"Une structure fonctionnelle mais aussi une dimension puissament métaphorique. Côté sud les voiles métalliques qui parent la façade comme gonflées de l'intérieur par le souffle de l'énergie qu'elles contiennent, suggèrent l'existence d"une force mécanique débordante prête à éclater pour rayonner au grand jour.rubrique peau de murs Le  parking tout entier enveloppé dans ses voiles donne l'impression de s'enfler de cette énergie à laquelle il doit sa forme et sa puissance. Les voiles quant à elles, renforcées par des  horizontales et une verticale de verre opale, jouent par l'effet de leurs courbes brillantes et de leurs torsades aléatoires avec le soleil et la lumière du Sud. Au contraire la nuit tout s'apaise. La vêture se dévoile dans sa nudité nocturne et diffuse son secret tandis qu'éclairé par ses voiles, le bâtiment peut encore à tout moment s'éclairer de mille moirages.(...)

UNE SOLUTION ARCHITECTURALE AU PROBLEME ENVIRONNEMENTAL

La conception guidée par une volonté de placer la qualité environnementale au ceur du projet a respecté une démarche HQE. rubrique peau de mursLa ventilation et l'éclairage sont naturels (...) L'architecture elle-même emprime par sa force quasi organique et sa structure alvéolée cette capacité respiratoire Les voiles telles une plèvre délimitant un espace virtuel entre les poumons et la paroi thoracique se gonflent de la quantité d'air qui circule en elles."

rubrique peau de murs

rubrique peau de murs

Matières: plaques de verre sérigraphiées + complexe de lames en tôle laquée, vêture permettant de tamiser la lumière et ventiler.

De bien curieuses boursouflures, dorées par la lumière, aérées ! Impression surprenante car cette peau métallique de mur bouge avec le passant  qui tourne au pied de l'immeuble.

L'oeil voit une surface  plane passer au relief et s'animer.

3D décrite par le concepteur effectivement comme une ...cage thoracique.

Dans le fond, c'est bien le piéton qui par son trajet à sa base fait respirer la structure qui s'ouvre ou se ferme suivant son point de vue !!

Les nouvelles normes urbanistiques HQC exigent des bâtiments qui respirent. A Grenoble, ce projet a réellement pris cette obligation au pied de la lettre...Inspirez. Expirez.

                                                                                   Sylvie Neidinger

 

                                                                  rubrique Peau de mur

Commentaires

Merci beaucoup Homme Libre. Bloguer prend (un petit peu) de temps.Vos encouragement sont les bienvenus. Oui, il faut aussi parler d'info inédite, "aller chercher l"info " sur le terrain. Esprit LIBRE et regard toujours attentif au réel, aux Autres, loin du blablabla. Excellent week-end SN.

Écrit par : sylvie neidinger | 07/06/2013

Les commentaires sont fermés.