UA-65882359-1

03/06/2013

Devinette: quel est le plus ancien éditeur genevois encore en activité ?

 Réponse : la Société d’histoire et d’archéologie de  Genève (SHAG) fondée en... 1838 !

Soit.....avant la nouvelle Constitution Fédérale du 12 septembre 1848 !

Confirmation: lire les données  aux Archives de l'Etat de Genève .aeg,expo;archives etat geneve,shag; société histoire archéologique de geneve

Les AEG viennent d'ouvrir vendredi 31 mai une nouvelle expo  visible jusqu'au 20 décembre 2013.

Une rétropscpective des...175 ans d'existence de cette société savante.

 

L'annonce est visible sur le site officiel des Archives : 

"au fil des vitrines, à travers de nombreux documents, manuscrits, céramiquesphotographies, médailles, monographies, revues et affiches, la société invité à découvrir les plus beaux moments de son passé et la diversité de ses activités. La qualité de son réseau, fort de trois cents membres et de près de deux cents sociétés savantes correspondantes, témoigne de sa vigueur tant à Genève qu'au niveau national et international."

Elle donne bien l'envie d'aller jeter un oeil sur ce panorama rétrospectif de l'activité d'une association au service de la meilleures connaissance du passé.

Une histoire des savoirs en fait...

D'autant que, en matière archéologique, les méthodes ont totalement varié au cours de ce "presque double siècle".

En pratique : le passage du "cabinet de curiosité" aux techniques archéo-scientifiques spécialisées.

Découvrir les vitrines pour...mieux comprendre les enjeux, les combats, les grands archéologues, les publications.

Et les regrets éventuels pour les sites perdus face au modernisme qui court à vivre allure?

Réponse en allant évidemment sur place !

                                        Sylvie Neidinger

 

Exposition visible du 31 mai au 20 décembre 2013 rue de l'Hôtel-de-Ville 1, de 9h à 17h.
Entrée libre

SHAG Société d'Histoire et d'Archéologie de Genève

                                                    Rubrique La GeneVie

Les commentaires sont fermés.