UA-65882359-1

28/12/2012

Blogs de presse et démocratie : la Suisse bat la France à plate couture!

  Bloguer participe du pur bonheur. Mais les conditions de l’exercice ne sont pas partout identiques. En Suisse, l’inscription est simplissime. Il suffit sur la Tribune de Genève d’une adresse courriel, physique, un numéro de téléphone. C’est déclaratif, non vérifié(jusqu'à ce jour). Et hop le tour est joué….Confiance accordée a priori.tribune de geneve,blogosphère,rue 89,l'express,nouvel observateur,le monde,democratie suisse

Ensuite, place à la liberté  d’expression  avec comme seules frontières les limites légales : ne pas  diffamer, pas d’arrière-plan commercial caché.

Ces règles évidentes étant respectées, le blogueur ensuite cuisine sa sauce comme il l’entend !

La technologie moderne le rend carrément démiurge. Il fait tout. Choix du sujet, de la documentation, prise d’infos, mise en pages : à la fois journaliste, rédac’chef, photographe, secrétaire de rédaction etc. Pour coller à l’actu ou non, de la photo, du son et les essentiels liens hyperweb. En version blog.

Il joue au commercial aussi: désormais, le blogeur va devoir pratiquer le « pushing » d’article pour démultiplier sa visibilité par Facebook et Twitter.

« Version blog » signifie que  la personnalité du blogueur  s’expose à la Lumière, au scanner de la blogosphère. Il entre alors dans ce nouveau web-media  massif avec ses choix, ses goûts, ses humeurs, ses noirceurs, ses luminosités, ses scoops, sa sensibilité, ses combats intellectuels, ses esthétiques, ses retenues, ses non-dits.

Lectorat désormais embarqué dans son équation de réussite. Laquelle se mesure par les statistiques quotidiennes.

Ce blog Neidinger fait depuis ces derniers mois un bond quantitatif (en visiteurs et nombre de lectures) Bon signe.

Normal. Car tout est cousu main. Du cuisiné maison. Des plats élaborés en fonction de ce qui a mûri au jardin. Au jardin secret, en fait.

Le choix des thèmes reste varié. Mais avec un socle évident : rechercher de l’info ….genevoise. Par déontologie : aucun commentaire sur la politique suisse. (Ils sont si nombreux sur TDG à vivre cette passion avec compétence...)

 De Genève, ce blog adore l’info sociale ou culturelle :  galerie d’art (Red Zone par exemple) expo photo Marco d’Anna au Musée des Suisses dans le Monde à Penthes,  Barbara Polla pour la littérature et globalement la rubrique bien suivie nommée Lire… Sans oublier  la  lettre à Jean-Jacques Rousseau l'indigné- il fallait oser- le jour du tricentenaire.

 Au-delà, sur ce blog : analyse politique hexagonale, ou internationale dont une série avec un angle original sur… le printemps/hiver  islamiste. Un point de vue de « l’intérieur » de la Syrie, différent  de ce que les médias  servent depuis le début. A  propos de cette Série Surya, une dizaine d’articles sont pré-rédigés en tête depuis trois mois. Mais ils ne « sortent » pas. Blocage. En raison de la guerre de religion qui fait rage dans ce pays avec l’aide occidentale, turque  et des pays du Golfe.

[A Genève, on sait ce que signifie une guerre de religion. Voir ses biens réquisitionnés en raison de sa foi, s'exiler en raison de sa foi. Etre égorgé pour sa foi...Ce, en 2012-13! Syrie en processus d'irakisation. Blocage. Larmes de sang. Encore mieux dit dans la langue adéquate, celle  de la tauromachie: lagrimas de sangre]

Le plus surprenant de ce blog Neidinger est davoir sans honte  osé démarrer la caricature. Dommage que les talents de dessinateur ne soient pas au rendez-vous!

Avec un vrai coup de crayon, une  vocation de redoutable caricaturiste de presse aurait émergé. Car très souvent, je me réveille avec en tête  un dessin d’actu qui malheureusement ne peut se concrétiser par inaptitude au dessin.Tant pis. Je ris toute seule. Pas grave. Mes caricatures, celles qui ont tout de même franchi la barre de la réalisation physique sont bien  trop   naïves. Mais elles ont le mérite…d’exister. Et strictement grâce au blog. Nées du blog. Oui c’est bien lui qui a généré ces quelques sourires de presse. Fantastique blogosphère.

*BLOGS DE PRESSE COMPARES ENTRE FRANCE ET SUISSE

Esprit concret, jamais impressionnée par « ce qui se dit » toujours attentive à gratter le réel au scalpel- le vrai, le quotidien, le vécu, ce qui est masqué par les discours, la réalité du terrain- j’ai mené un petit exercice journalistique hautement significatif.

 Tout simplement aller tester le processus de création d’un blog de presse, côté France. Je précise bien blog de presse, associé à un média reconnu, existant. Pas un blog ordinaire (celui  qui s’ouvre comme on créé une adresse mail et qui peut rester sans aucune visibilité)

1- Côté blogs de presse Francevéritable choc suite à la tournée des popottes : aucun  d'accueil pour monsieur ou madame tout le monde !

L’Express ne répond carrément pas à ma demande. Observation : les blogs Express sont en fait des blogs de journalistes et de spécialistes avec  même un usage de marketing interne. Une blogueuse y donnait ce jour là  une recette de cuisine. En cliquant, le lecteur se retrouvait dirigé vers  les pages féminines, déco de la rédaction web !!!tribune de geneve,blogosphère,rue 89,l'express,nouvel observateur,le monde,democratie suisse Lire ici les conditions sur Express Yourself " "les meilleures contributions sont vérifiées, retitrées etc..."

 En France, une majorité de  titres de presse  suivent ce schéma d’ouvrir les blogs en premier lieu à leurs…. journalistes. Comme l’éditorialiste pour Figaro, Yvan  Rioufol. Ces plumes, ces noms de caractère  génèrent du trafic assuré. Aucun risque.

A ces pros de l’écriture sont associés en second lieu des « Experts »  ces blogueurs invités non rémunérés comme pour Huffington Post version française.

Remarque : en terme de vocabulaire, on parle souvent de note, de post comme si ce qui était publié sur blog n’était pas un article... Ne mélangeons surtout pas les torchons et les serviettes! La "grande presse" adore faire venir les contributeurs, gratuitement. Mais de là à ce qu'ils se voient positionner en égalité avec le monde du journalisme, ne serait-ce que par le vocabulaire qui les désigne, certainement pas ! Pourtant cela  se nomme...espace de débat!

 Sur Nouvel Obs, le travail du "chroniqueur associé" est tellement digéré que le temps de lecture de la note de blog est calculé !!tribune de geneve,blogosphère,rue 89,l'express,nouvel observateur,le monde,democratie suisse

 Il y a sélection du blogueur par le média. On observe donc dans l'hexagone une différentiation politique entre une blogosphère de gauche et une de droite suivant le positionnement idéologique du ....média qui héberge.Lire cet article du Monde daté du 26/12/12

 Rue 89 a eu l’amabilité de me répondre. Le modèle économique de ce « pur player » basé sur la pub n’a pas bien fonctionné. Ils ont été rachetés par le Nouvel Obs et ne décollent toujours pas.(Seul Médiapart avec son système d'abonnement semble avoir trouvé la voie économique.)

 Rue 89 repose sur la trilogie «  journalistes/experts/ blogueurs acceptés  » Blogueur associé ne signifie pas l’acceptation du tout venant, de vous et moi, comme sur la Tribune de Genève. Ici "associé" signifie clairement :  sélectionné, invité, coopté...

Ce n'est pas spécifique à Rue 89: cela fonctionne ainsi  en France, visiblement-sous réserve d'un contre-exemple, non produit à ce jour.

En réalité, le « blogueur associé » que ce soit chez  rue 89, Nouvel Obs, le Monde  etc.  n’est en fait PAS LIBRE. Pas au sens « Tribune-de-genevien » du terme ! La présence du blogueur est systématiquement validée en amont. Tout le monde ne peut bloguer! Il doit dire qui il est et en quoi il va intéresser le média. Ensuite chaque article sera  obligatoirement soumis à relecture par la rédaction avec acceptation ou non. La rédaction du média valide ou non.

Idem lire les conditions du Lab.  Toujours une rédaction qui ...sélectionne jusqu'aux commentaires :

tribune de geneve,blogosphère,rue 89,l'express,nouvel observateur,le monde,democratie suisse


 Une méthodologie française  à faire frémir les blogueurs TDG  qui  s’étripent, ferraillent joyeusement sur la Tribune, quotidiennement et  en toute liberté !!!!!!

Le contrôle de contenu français certes garantit un contenu rédactionnellement normalisé ( orthographe etc...)

2-Côté blog de presse en Suisse, n’importe qui peut s’inscrire (à date de rédaction de l'article) Pour preuve l’avertissement actuellement posté sur site TDG : tous les blogueurs ne sont même pas encore  identifiés (5% encore inconnus!) Lire : 

tribune de geneve,blogosphère,rue 89,l'express,nouvel observateur,le monde,democratie suisse

 En tous cas, les blogs TDG bruissent de la  passion suisse pour le fait politique. Campagne électorale quasi permanente. Cette véritable « addiction » locale  génère une effervescence entre  hommes politiques, partis,  citoyens qui  les provoquent, les questionnent sur blog, par  commentaires. Libres jusqu’au bout. Aucun modérateur officiel de contenu sur TDG car le blogueur est tenu responsable des commentaires qu’il publie. Comme c’est vivant !

 La liberté genevoise fait que les extrêmes existent et se répondent. Car pour se répondre, les idées doivent s'exprimer !!! Le plus pro-israélien côtoie le plus pro-palestinien. Toutes les idées s’exposent pour mieux se confronter en joutes verbales. Là où le média français prédigère c'est-à-dire décrète ce qui doit se lire et s’écrire. Et trie en amont. Laisse passer ou non. Censure, en fait.

Il y a du tirage quelquefois sur la Tribune de Genève. Les esprits s’échauffent grave... 

Le responsable des blogs entre alors dans le jeu,  fronce  sa moustache. Rappelle les règles. Menace de supprimer les comptes de ceux qui dépassent les bornes. Les commentateurs, les blogueurs  s’en mêlent en réponse. Ils  apportent leur grain de sel, leur acidité, leurs ignorances, leurs erreurs, leurs préjugés, leurs compétences, leurs éclairages, leurs compléments. Ils soutiennent ou vilipendent.

Cela bataille sec. Et puis finalement tout  s’autogère. Sublime en termes de démocratie !

La prise de risque de la Tribune de Genève n’accorde permet à cette blogosphère là de vivre en Liberté c'est-à-dire au final  de générer des articles que nous n’aurions jamais pu lire ailleurs.

 

*SUISSE FRANCE : SYSTEMES POLITIQUES COMPARES :

De cette petite observation de blogosphères comparées, je tire des conséquences sur la nature différente des types de démocraties.En sémiologie un détail peut expliquer tout un système. Tout comme en psychanalyse, un simple lapsus linguae porte  signification, révèlateur d’un global.

 1- Côté France, le slogan national «  liberté, égalité, fraternité » se conjugue bien mais… à sa manière.

La blogosphère révèle que le citoyen  peut difficilement s’exprimer en direct. La parole de base est hyper "médatisée" au sens de "représentée". En premier lieu par les médias  bien nommés ces " médiateurs"  traditionnels qui offrent le prêt à penser. Ils trient l'info et la prédigère, notamment pour les choix de ce qui va faire la Une.

Pour "garantir la démocratie" en amont (toujours en amont!) la France tient à ce que tout le nuancier des pensées politiques soit offert au public par son intermédiaire. C’est la raison pour laquelle l’Etat (donc le contribuable) subventionne, finance la presse de tout bord, d’une façon massive. Presse nourrie par l'Etat à hauteur de 1 milliard par an au titre du fonds de soutien! Financements publics uniques dans le monde occidental  qui choquent.Lire article de Pierre Chappaz sur économiematin.fr ( intéressante comparaison  presse Suisse/France)

Autre article  du même Chappaz intitulé "la presse française doit sortir de l'assistanat"qui fait un intéressant comparatif avec la presse helvète :
"La presse romande se porte bien mieux que la française. Il y a pas loin d'une dizaine de quotidiens en Suisse Romande pour seulement un million et demi d'habitants ! Des deux côtés de la frontière, la presse subit la concurrence d'Internet. Alors, pourquoi la presse est-elle dans ce triste état en France, et va-t-elle mieux en Suisse ?La première différence qui saute aux yeux, c'est que la presse française est sous perfusion de l'Etat. Et si c'était là la cause de sa déchéance ? Pour s'attirer les bonnes grâces des journaux, les gouvernements français successifs accumulent depuis 1945 les aides directes ou indirectes. Les subventions et autres fonds de soutien représentent au total plus de 10% du chiffre d'affaires des medias, soit plus d'un milliard d'euros par an. Sans compter la très controversée niche fiscale des journalistes, qui peuvent déduire 7.650 euros de leur revenu imposable. Un tel niveau d'ingérence étatique dans la presse est unique dans le monde occidental."

A propos , la rédaction de ce web media (economiematin) m'indique que les blogueurs sont les bienvenus et que "le filtre y est mince".

Résumé du paradoxe: l'Etat français entend garantir les conditions de la démocratie en organisant lui-même, centre du pouvoir,les viabilités économiques des supports de presse.

 La presse française est une  presse d'opinion (différente en cela du média anglo-saxon)  comme  intermédiaire qui explique l'actualité et le réel au bon peuple. Une profession se pose en médiateur et décide du contenu.

Observation..... la  blogosphère de presse reste en fait  sur le même schéma!

Ce mode de faire est typiquement hexagonal. Un spécialiste comparait la France au Japon comme étant deux sociétés de caste sous une apparence républicaine, avec les malaises induits (taux de suicide élevé, consommation de calmants élevée) Pas faux! Et cela explique les explosions sociales typiques de ce pays. La France élit tous les 5 ans son monarque républicain qui prend la tête d’une pyramide de commandement. Comme sous l’ancien régime. Problème : le fonctionnement réel de cette société différe bien de l’image qu’elle donne d'elle-même! L’Education Nationale en pratiquant l’élitisme républicain  entretient le système. Echec total : des milliers de jeunes quittent l'école sans diplômes alors que quelques- uns vont intégrer les cursus hyper sélectifs. Pour mettre en place, ensuite  ces corps intermédiaires administratifs qui décident pour les autres, au nom des autres. L'ENA, une école d'administration étant présentée comme le top en France.  Symptomatique.

 2- Côté Suisse, cette liberté d'expression  sur les bords du lac pourrait avoir comme première explication le protestantisme. Vrai en partie. En partie seulement. Car la liberté d’agir en tolérance peut aussi se rencontrer chez les bouddhistes, les catholiques etc.

Il faut creuser l’explication. Suggestion: liberté et tolérance existent tout simplement  car Genève est …en Suisse !

 Le protestantisme serait venu s'installer sur ces rives ( Valdo puis Calvin) parce que le terrain d’accueil d’origine était lui-même tolérant.

Le canton, selon moi, explique….tout. Un peu comme un blog, unité basique différenciée au sein d' une communauté de blogs?

Le centralisme jacobin réducteur des différences locales n’a pas sévi en Helvétie. Chaque canton adore cultiver sa différence( au sein de la même langue parlée, le romand,  des nuances  de parlers s'expriment entre deux cantons distants de 50 km …)

La Suisse, démocratie parmi les plus anciennes d’Europe  a très tôt développé son«  vivre ensemble  politique"

Une comparaison du corps social helvète s’impose avec le corps au sens médical. Chaque canton  est une unité de base que la différence ne gène pas. Tout comme les cellules différenciées: cellules osseuses, hépatiques, sanguines….Chacune dans sa spécialisation a pour mission de  faire fonctionner le corps global en   développant   des contacts communs, au-delà. Cela passe par des messages chimiques, hormonaux, électriques de communication.

 En politique cela se nomme « consensus »  et aboutit à la  « neutralité »

Chaque canton suisse  cultive sa différence et  sait en même temps communiquer avec les autres si différents pour un résultat global positif. Là se situe exactement la notion de "confiance" accordée à un tiers.

Tout  passe par la palabre. D’où l’immense attrait  pour le fait politique observé sur les blogs de la Tribune de Genève. Un  temps immense consacré à la parlotte. Mais pour quel résultat ! L’ordre ne vient pas d’en haut. Ou s’il vient d’en haut (instances fédérales)  il doit subir la longue validation horizontale.  La décision finale résulte du consensus. Même  après des mois de blocage éventuellement. Le système présente  ses inconvénvients de lenteur évidemment.

Les étrangers ne comprennent rien à la Suisse s’ils n’ont observé cette passion locale.

Décréter rapidement que la neutralité suisse serait une "absence de positionnement de la part de gens incapables de prendre une décision" est une erreur totale. La neutralité  résulte de  discussions politiques les plus affirmées, les plus rudes, les plus longues, les plus paralysantes. Elle se base sur la tolérance  par  l’intégration consensuelle  d’idées a priori différentes.

Pour cela,simplissime: en amont les idées diverses doivent en premier lieu s’exprimer en toute démocratie.

Vive la blogosphère suisse !

Sylvie Neidinger

 

Merci à l’hébergeur TDG. Bonne année 2013 à tous


POST de février 2013  !!!!!TDG désormais demande à tout nouveau candidat blogueur d 'expliciter son projet de blog et de bien signifier qui il est, à la rédaction. Ceci dit dans le fonctionnement ultérieur, le blogueur garde toujours sa liberté d'expression écrite telle que citée plus haut.

tribune de geneve,protestantisme,liberté d'expression,blogosphère,rue 89,l'express,nouvel observateur,le monde,democratie suisse


25/12/2012

Nativité 2012 à Bethléem.com

noel 2012 001.jpg

bethleem.com,bethleem,marie,joseph; uzi,état observateur,onupalestine

22/12/2012

Nativité toujours difficile à Bethléem.com. Après Noël 2011...

Mes Nativités toujours si compliquées dans le pays imaginaire nommé " Bethléem.com".

Après Rire.Noël 2011....

Marie-Joseph-Maman.jpg

 

noel 2011,bethléem.com,caricature sylvie,rire

06:22 Publié dans RIRE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : noel 2011, bethléem.com, caricature sylvie, rire | |  Facebook | | | |

21/12/2012

Première Dame "parapublique"... avec quels capitaux?

 Feuilleton VT n°7-  Lors de son procès pour diffamation , Valérie Trierweiler  refuse  de se dénommer Première Dame. Dans son assignation, elle remplace le terme par ...parapublique, normalement dévolu aux entreprises ! Et demande aux Juges du Tribunal... correctionnel de se prononcer sur la nature du lien qui la lie aux français !

Tous les enseignements n’ont pas été tirés de la phase 1 du procès (celle du 10 décembre dernier) que la Première Dame intente contre deux journalistes auteurs d’une biographie qu'elle récuse.

C'est un dossier hors norme. Encore un article sur le thème car il y a matière  à de nombreuses analyses ici proposées dont certaines inédites.

 Rappel. Valérie Trierweiler- c’est son total droit de citoyen- engage une procédure devant le Tribunal Correctionnel de Paris.Elle demande 80.000 euros de dommages et intérêts pour "diffamation et atteinte à la vie privée" aux auteurs de La Frondeuse, Alix Bouilhaguet et Christophe Jakubyszyn, et aux éditions du Moment.

Le problème par elle dénoncé ? Les auteurs mettent en scène son ancienne  vie privée réelle ou supposée. L’info vraie ou fausse offerte au lecteur par le livre appartient effectivement au registre de l'intime d'une personnalité devenue publique. Elle se résume ainsi :  « mariée à Denis Trierweiler, elle aurait eu une relation extra-conjugale avec l’homme politique  UMP Devedjian lequel ne quittera pas sa femme- elle aurait ensuite eu une relation extra-conjugale avec le responsable national du  PS  François Hollande lequel quittera pour elle sa compagne Ségolène Royale, laquelle sera candidate finaliste à la Présidence de la République en 2007, lequel sera élu Président de la République en 2012. »

 Mme Trierweiler plaide  que l’on ne vienne pas fouiller dans sa vie privée. Mais va elle-même se contredire dans sa gestion catastrophique de ce procès. On va observer comment :

1- Affaire des Lettres de François Hollande et Manuel Valls :

Elle fait produire deux attestations de témoignage qui vont faire l’effet d’une bombe, bouleverser les Constitutionnalistes. Une missive de la main du Président de la République, une du ministre de l’Intérieur sur papier à en-tête du Ministère !

Constat 1: La puissance publique témoigne directement. Ceci vient contredire l’objectif de son procès , le respect de sa vie privée puisqu’elle convoque l'Institution  Présidence+ Ministère de l’intérieur comme témoins de son procès privé !

Constat 2 : Les écrits manucrits de François Hollande  sont vus  par certains comme un touchant acte d’amour du Président pour sa compagne. Oui, mais produits devant un  Tribunal.... Correctionnel ! Donc publics!

Constat 3 :Donc, pour vouloir protéger sa vie privée ( l’objet du procès) elle met en scène sa vie... privée affective ! En  absence totale de logique. En déplacement officiel en Algérie,  elle vient d'annoncer d'ailleurs à une classe d'élèves qu'elle est amoureuse de François Hollande !!! En résumé, elle engage un procès pour cacher sa vie affective ancienne mais instrumentalise publiquement  sa vie affective actuelle devant les caméras, là où personne ne lui demande rien. Stupéfiant.

Constat 4 : La rédaction de la lettre du Président de la République  ( 2 lignes pauvres en  information qui n'apportent rien ) est juridiquement limite. Certains constitutionnalistes affirment que c’est hyper maladroit mais pas 100% illégal. On marche sur des oeufs. Après tout, les Juges correctionnels  peuvent toujours refuser d’intégrer ces pièces au dossier!! Et on n'en parle plus.  Mais le mal est fait . L'action est médiatiquement tueuse. La Droite s'insurge. Le grand public vit ceci comme une atteinte à la séparation des pouvoirs. François Hollande étant actuellement la clef de voûte du système judiciaire par son éminente fonction, il commet là  une atteinte certaine à sa ....promesse de campagne d’indépendance de la justice.

Constat 5. Les Services Elyséens, en catastrophe, évoquent  une «  initiative  privée du citoyen Hollande »

Constat 6. Cette réponse élyséenne est en réalité totalement politique et publique. A ce jour, ni   les Institutions de la France, ni  le Conseil  Constitutionnel n’ont pas encore « réfléchi » à un statut rénové du Chef de l’Etat qui puisse rendre compte d’actes privés (négatifs ou positifs) Actuellement le Président  est protégé le temps de la mandature.  François Hollande souhaitait engager ce chantier comme promesse électorale. Il semble ici avoir agi comme si le statut rénové du chef de l'Etat était déjà réel ?

Constat 7 En fait le Président s'est exposé publiquement  en  adressant un  écrit  privé à un Tribunal correctionnel  Il  agit de facto  comme si le statut du chef de l’Etat le lui permettait. C’est un acte éminemment politique.

Deux conclusions s’imposent au volet « lettres de témoignage »

a)-Soit Valérie Trierweiler  domine tellement le Président et son ministre qu’elle réussit à obtenir entre deux portes, rédigés  à la va vite deux témoignages écrits, sans qu’ils n’aient ni eux, ni les services juridiques pris le temps de réfléchir  à leur portée future.

b)-Soit l’acte est volontaire et réfléchi. François Hollande forcerait-il alors les Institutions en imposant avant l’heure, en solo,  un statut pénal du Chef de l’Etat ? Où ? Dans un Tribunal correctionnel pour motif de diffamation liés à de supposées relations extra conjugales dénoncées par le procès. Bizarre !

Problème : les deux conclusions sont aussi  inquiétantes l'une que l'autre pour la gouvernance de ce pays !

 Observation. L’inanité du raisonnement juridique tenu par la Défense de Valérie Trierweiler- à savoir dans un procès pour atteinte à la vie privée ancienne  faire intervenir la vie privée présidentielle actuelle !!!- se retourne déjà  contre elle. A tel point que son avocate veut désormais retirer du dossier les deux lettres qu’elle a elle –même produites !!!! Evidemment la Défense de la maison d’édition refuse….Vaudeville au sommet de l'Etat. Encore. Après le tweet.

                                                                    ***

2-L’assignation, la femme parapublique et les Institutions françaises bousculées

 Constat 8 Valérie Trierweiler n’arrête pas de mettre en scène son acceptation difficile  et sa propre réflexion sur sa vision du rôle de Première Dame. Sa position en résumé : elle a épousé François et malheureusement il est devenu Président de la République. Elle ne cesse, depuis le premier  jour de jouer ce scénario  sur la scène médiatique.

Encore récemment en Algérie.Interrogée sur son rôle de première dame.  «Vos questions sont pires que celles des journalistes», a-t-elle plaisanté, avant de se faire plus sérieuse expliquant que dans le rôle de première dame rien n’est défini à l’avance.
Chaque épouse de président doit trouver son propre chemin. «Le rôle de première dame n’est pas défini, c’est à elle d’en faire quelque chose», fait-t-elle savoir, expliquant que ce statut présente bien entendu de nombreux avantages dont celui de voyager autour du monde, et de rencontrer des gens de toutes les cultures, rappelant que c’était déjà le cas pour elle grâce à son métier de journaliste.
Et de reconnaitre que le statut de première dame présente également des inconvénients dont celui de perdre une partie de sa liberté, et d’abandonner «  un peu de ce qu’on est soi-même»,
Et de conclure que première dame, ça faisait un peu peur au début, mais à force « on apprend. Comme à l’école».

 Constat 9 Hyper narcissique, elle ne cesse de …se plaindre. Elle dit avoir peur, même. On peut aussi s'étonner de cette affirmation . Le soir de l'élection elle entraîne sans timidité aucune F Hollande à danser devant tout le monde sur le thème de la "vie en rose". Quelques heures après, elle l'embasse à pleine bouche devant  les caméras du monde entier à la Bastille. Apeurée, timide?

Si elle souffre tant...une solution facile se présente à elle : quitter définitivement  la scène et rentrer complètement dans la sphère privée comme le compagnon d’Angela Merkel dont on ne connait même pas le visage.

Constat 10 Or, elle reste. Pire… elle bouscule les Institutions de la France comme on va le voir plus loin. Ce devant les yeux de son compagnon Président de la République qui laisse faire visiblement.

Constat 11: Elle récuse la dénomination de « première dame » Or, c’est un terme classique , international pour nommer les  épouses mariées des responsables politiques. En anglais «  First lady » comme appliqué à l’épouse de Barack Obama, femme intelligente , excellente communicante, qui a compris son rôle rapidement et sans que personne ne vienne le lui expliquer. Un véritable complément médiatique de la Présidence américaine qui a certainement joué en faveur de la réelection récente.

Constat 12 : Effectivement le terme de première dame a disparu du  site de l’Elysée. Valérie Trierweiler est réapparue officiellement récemment après son éviction (tweet) . Mais à aucun moment n'est citée la  « première dame » qui semble devenu un gros mot ?

Constat 13 : Elle invente une nouvelle terminologie avec le terme"parapublique".  On lit dans le Nouvel Obs du 22 novembre 2012:« Dans la plainte contre les auteurs de sa biographie, que "le Nouvel Observateur" s'est procurée, la première dame tente de définir son statut. Bataille juridique en vue. Elle ne goûte guère d'être qualifiée de "première dame" et avait suggéré d'être appelée "l'atout coeur de France" ou "la première journaliste de France". Mais ce sont les juges qui pourraient se trouver dans l'obligation de lui donner un nom et par là même de définir son statut.Dans la plainte pour "atteinte à la vie privée" déposée par Valérie Trierweiler à l'encontre des auteurs de sa biographie, "la Frondeuse" (Editions du Moment), Alix Bouilhaguet et Christophe Jakubyszyn, elle se définit comme "journaliste" avant de se présenter comme "la compagne de M. François Hollande, président de la République" puis comme "une personnalité publique ou plus exactement parapublique".

Dans son assignation, elle  demande aux  juges de définir son statut public.... Grande vacuité que cette défense puisque ces arguments tuent les objectifs initiaux du procès à savoir la  défense de sa vie privée . Me Olivier Pardo, le conseil de l'Editeur a bien relevé:« C'est la preuve qu'il existe un intérêt à s'informer sur sa vie privée comme sur sa vie publique quand il y a un lien entre les deux. Elle a un staff, un bureau, elle représente la France à l'étranger..."

Selon lui, les journalistes devaient bien écrire cette biographie. Elle est bien publique puisqu'elle demande à ce que l'on réflechisse  à son statut officiel !

Constat 14 : Valérie Trierweiler s’enfonce dans le mélange des genres entre le métier de journaliste (qu’elle surjoue:elle était totalement inconnue du grand public) la fonction de Première dame et désormais la notion de femme parapublique

Constat 15.Le terme de parapublique ne s’applique qu’aux entreprises. Bigre. La compagne du président serait en fait , si on suit son raisonnement,  une « entreprise semi-publique, semi- privée de sa personne » ….Mais alors avec quels capitaux ?????? Qui possède quoi ? Quelle est la part de chacun des actionnaires ?? Diantre. Quelle folie….

Constat 16:

 a) Soit à la Présidence de la République, on avalise ce mélange des genres entre terminologie économique et institutionnelle. On peut alors avoir les pires craintes pour la gouvernance économique de ce pays si les entreprises parapubliques sont dans l’autre sens comparées… à Valérie Trierweiler!  Inquiétant.

b) Soit à la Présidence de la République, on n’est même pas informé en avance  des dernières lubies juridiques  de la Première dame, comme se comparer personnellement à une entreprise. Et c’est tout aussi inquiétant.

Constat 17  En résumé : la Première dame impose son vocabulaire avec l’objectif d’imposer aux juges d’un Tribunal …correctionnel de...juger de la notion de "parapublique " Terme malheureux, mal choisi par celle qui se l’attribue. Femme publique  est le titre d’un certain film … Sans commentaire. Amateurisme total.

En conclusion sur le volet "Parapublique" de l’assignation.

Dans le même procès où elle réclame que sa vie privée soit respectée, elle convie  les juges du…. Tribunal correctionnel à réfléchir sur l’évolution  du statut de la Première dame française  en direction de la notion de « parapublique »

Dans une « toute puissance » un peu mégalo, elle veut décider, elle, à la fois de la désignation, du timing et du lieu. Cela sera dans le cadre de ce procès en diffamation. Point barre.

Bizarre…Car c’est au Peuple français par ses Institutions de décider de quoi que ce soit, non?

Concrètement, elle tue elle même son procès en conviant -pour obtenir le  respect de sa vie privée !- les juges… correctionnels à réfléchir sur une thématique de politique pure en lieu et  place du peuple français et des constitutionnalistes.

Son narcissisme exacerbé semble n’obéir à aucun conseil . Elle fonce, agit en solo. Se plante. Et plante dans  la foulée l’image de ce gouvernement comme elle le fit  avec le tweet Falorni. De l’amateurisme total, qui continue et que personne ne canalise.

Les Juges (à mon avis)   vont difficilement  se prononcer sur son éventuelle « parapublicité" pardon "parapubliquité" institutionnelle….  Ils sont là pour juger d’une atteinte à la vie privée. Et de diffamation. Pas du reste.

Conclusion générale :

Le feuilleton continue…VT présente aux français et au monde  un film qui n’a pas lieu d’être. Superflu en période de crise de jouer ce genre de caprice. Elle accepte la fonction ou elle se retire, non? Cela semble si simple.

Or, elle met en scène publiquement inlassablement-même en visite officielle  comme actuellement en Algérie !! - ses états d’âme,de coeur,  sa difficulté. Et en même temps,refuse de quitter médiatiquement cette scène qui ne lui convient pas !

L’unique statut de la Première dame historiquement  est le …contrat de mariage qui unit le couple exécutif. Un couple où le second, normalement ne met pas des bâtons dans les roues de celui qui a le pouvoir.  Dont la parole est rare et mesurée.  Remarque : c’est une donnée  internationale. Cela se passe ainsi partout. Même dans les monarchies (cf Reine d’Angleterre et son époux que l'on voit peu).

 François Hollande, habile a réussi à conquérir le pouvoir.Alors on se demande pourquoi celui qui doit gérer une gravissime  crise économique laisse sa compagne – mal-  interférer et se plaindre à longueur de temps ?

Sylvie Neidinger

 Suivi post.La surplainte:

Le 10 janvier 2013, Valérie Trierweiler reporte plainte , action rare qu'une "sur plainte" La seconde action entre autre élimine de l'assigation la notion de femme "parapublique " Notion tellement incohérente qu'elle avait fait l'objet de cet article.

Tout reste juridiquement bizarre !  Lire article du chroniqueur judiciaire Stephane Durand Souffland Extrait
"Souhaite-elle éviter la prescription? Aurait-elle eu vent, par des voies peu orthodoxes, de la teneur - défavorable à sa cause, qui sait - du jugement à venir le 28, comme le suggère Me Pardo? Quoi qu'il en soit, sa démarche intrigue les juristes. L'avocat, rigolard, note que la seconde assignation est à ses yeux «mieux ficelée» que la première ; la notion inconnue jusqu'à ce jour de «personne parapublique» dont se prévalait la plaignante a disparu. Selon lui, les prétentions financières ont été revues à la baisse: elle ne demande plus que 40.000 € de dommages et intérêts - «ce sont les soldes», moque Me Pardo. Reste à savoir comment les juges vont apprécier la technique de l'assignation-parapluie: ils sont à présent saisis, pour un seul contentieux, de plusieurs plaintes. Selon le détail des premières procédures, une première plainte concerne l'atteinte à la vie privée, action qui n'est pas prescrite à court terme et pour laquelle Valérie Trierweiler réclame 40.000 €. L'autre plainte, qui vient d'être renouvelée parce que la prescription risquait d'intervenir avant la fin janvier, portait également sur un montant de 40.000 €. Une situation qui résulte de procédures assez complexes. Il ne manque plus dans ce palpitant feuilleton qu'une attestation du garde des Sceaux donnant son avis sur l'encombrement des juridictions."

RUBRIQUE POLITIS FRANCE TRIERWEILER :

Article 6 V Trierweiler dit être amoureusee (!) aux enfants algériens lors de sa visite officielle

Article 5 Rubrique Trierweiler. Pourquoi ?

Article 4 Valérie Trierweiler serait en fait un Sarkozy en jupons.

Article 3. Et Monsieur Trierweiler dans tout cela?

Article 2-Valérie TWEETweiler en fait trop    Stupéfaction face à cette drôle de dame . Article prémonitoire, rédigé avant le tweet-royal.

Article 1-La reine de Hollande devient reine de France aujourd'hui: découverte avec préjugé favorable de Valérie Trieweiler alors inconnue

 

Jugement du 28 janvier 2013 affaire Trierweiler: renvoi en mars  lire

Jugement rendu le sur une partie du dossier le 5 juin. lire

Valérie Trierweiler gagne pour la parti atteinte à la vie privée dans le livre "La frondeuse". extrait:"Soulignant que la protection de la vie privée s'apprécie moins strictement lorsqu'il est question d'une personne exposée à la curiosité du public, les juges de la 17e chambre civile du tribunal de grande instance de Paris soulignent que Valérie Trierweiler ne doit pas pour autant être privée de toute protection en la matière (...)Le tribunal a en revanche considéré que les passages du livre concernant la vie familiale de Valérie Trierweiler ne portaient pas atteinte à sa vie privée"

Avec obligation par l'éditeur de faire mentionner dans de futures éditions les pages incriminées. De ce fait l'éditeur ne doit pas être mécontent du jugement. Car il devra -en rouge !- signaler dans les futures éditions les passages litigieux. On ne sait si la première dame y trouvera  son compte au final. On a affaire ici au problème des incidences d'un  "procès pour vie privée" Le gagner ne fait pas taire l'info: il la diffuse et donne au contraire une publicité maximale à l'ouvrage. En terme de résultat l'effet est donc inverse et amplifié.

. P. Devedjian perd pour diffamation. Il fait appel. Le volet diffamation par V Trierweiler n'est pas jugé.

première dame,hollande,valls,parapublique,trierweiler,procès la frondeuse

20/12/2012

V Trierweiler dit être.... amoureuse (!) aux enfants algériens lors de sa visite officielle

Le feuilleton V.Trierweiler continue (article n°6). Bigre. Qu'est-ce que j'ai bien fait d'ouvrir une rubrique VT, l'info arrive en permanence ! Je n'arrive même pas à la suivre...Aujourd'hui, c'est un autre sujet qui était prévu. Patatras, elle s'est encore exprimée...à côté de la plaque.

A titre personnel, j'aimerais franchement  cesser d' écrire sur ce sujet franco-français. Il y a tellement de reportages à faire sur Grand Genève. Mais cette femme devient un incontournable. Diagnostic produit dans mon dernier article : "VT= un Sarkozy en jupon au coeur du pouvoir". Même narcissime démesuré, inconscient des dégâts commis.

La rubrique cessera lorsque qu'elle cessera son petit cirque barnum perso... international. Car vue la position de son époux, les retombées médiatiques se diffusent mondialement.

Réussira t-elle  un jour à se comporter normalement comme C Bruni et B Chirac avaient  parfaitement su le faire comme premières dames ????

Elle est pour l'instant dans un total irrespect des Institutions politiques de la France. C'est uniquement à ce titre PUBLIC qu'elle intéresse. Car la question majeure est de savoir pourquoi personne ne la conseille??? Service de communication paralysé? Ou femme totalement indaptée à ce rôle public ? Elle  devrait alors suivre l'exemple du compagnon de Madame Merkel ( inconnu qui ne se fait jamais connaître)trierweiler,algérie,carla bruni,bernadette chirac,visite officielle en algérie,amoureuse

  Accompagnant son compagnon-Président  en visite officielle en Algérie, Valérie Trierweiler -qui par ailleurs a engagé devant les Tribunaux français  de nombreux procès contre ceux qui portent atteinte à sa ....vie privée -vient de confier devant une classe.... d'enfant algériens -qui n'en ont rien à faire, les dirigeants algériens non plus  -qu'elle est amoureuse de François Hollande mais pas du Président !

Article AFP: "VT est tombée amoureuse de "Hollande, pas d'un Président"Article Metro VT est amoureuse

Femme confuse.

De  plus, ces 4 derniers jours, elle n'a cessé de se confier à des journalistes :a) article du Monde du 16-12 où elle se dit publique b) voyage en Algérie où elle juge devant la presse son rôle compliqué, qu'elle doit apprendre etc.

Toujours ce plat qu'elle sert médiatiquement "ego- tourné"  vers sa petite  personne. Devant un Hollande muet sinon admiratif.

A l'heure du chômage massif.

 Quelle image de la France....Déjà la presse marocaine en rigole.

On pourrait  suggérer à cette dame   d'apprendre très rapidement  à savoir...se taire ?

Au nom des interêts collectifs d'un pays.

Et peut être de ne pas engager autant de procès pour protéger une vie privé qu'elle expose elle-même toutes les 5 mn alors que personne ne lui demande rien   !

Mais qui va le lui dire????

Y -a-t-il un pilote dans l'avion France ?? Là est bien le problème.

Sylvie Neidinger

 

* cette saillie verbale sur ses sentiments amoureux est en plus  confiée à une classe d'élève algériens officiellement réunis par l'Algérie qui accueille la Délégation officielle française.  Pays où en plus traditionnellement les sentiments amoureux privés ne s'exprime jamais en public ! Un incroyable manque de tact diplomatique.

RUBRIQUE POLITIS FRANCE TRIERWEILER :

Article 5 Rubrique Trierweiler. Pourquoi ?

Article 4 Valérie Trierweiler serait en fait un Sarkozy en jupons.

Article 3. Et Monsieur Trierweiler dans tout cela?

Article 2-Valérie TWEETweiler en fait trop    Stupéfaction face à cette drôle de dame . Article prémonitoire, rédigé avant le tweet-royal.

Article 1-La reine de Hollande devient reine de France aujourd'hui: découverte avec préjugé favorable de Valérie Trieweiler alors inconnue

  photo : capture d'écran

trierweiler,algérie,carla bruni,bernadette chirac,visite officielle en algérie,amoureuse

18/12/2012

"Obscurantisme économique": les #geonpi reprennent du service

France. Les Pigeons étaient rentrés dans leur volière. Ils réouvrent la porte.

Dans un article paru aujourd'hui sur la Tribune ( pas de Genève, l'autre....) Jean-David Chamboredon, le fondateur du mouvement #geonpi par ailleurs responsable du fond des entrepreneurs internet Isai reprend  son envol.

Il va jusqu'à qualifier d'obscurantistes économiques certains députés. Sa mise en garde contre les conséquences de l'article 6 du PLF 2013, à l'origine de la contestation aviaire semble avoir été vaine.pigeons,#geonpi,ekert,caricature sylvie,isai,neidinger,assemblée nationale

Il envisage une relance du mouvement des Pigeons.

Il indique

"Le 29 octobre dernier, j’annonçais la suspension du mouvement des Pigeons. Le PLF 2013 venait d’être voté en première lecture à l’Assemblée Nationale avec son article 6 «usine à gaz» et «économiquement mortifère» pour les écosystèmes de start-up et de PME de croissance, la sur-médiatisation du mouvement #geonpi semblait avoir été contre-productive et les portes étaient entrouvertes du côté du gouvernement pour une concertation apaisée autour d’un sujet technique et économique très important pour l’avenir de notre pays…
En association avec les cinq autres rédacteurs du Manifeste des Entrepreneurs (Marie Ekeland, Philippe Collombel, Olivier Mathiot, Marc Menase et Patrick Robin), nous avons durant le mois de novembre multiplié les rencontres. Nous avons expliqué et ré-expliqué . A l’Elysée, à Matignon et à Bercy, nous avons échangé avec différents interlocuteurs qui nous ont, pour certains, finalement avoué que le problème des Pigeons n’avait pas été correctement compris et adressé en octobre et qu’avoir médiatiquement reculé sans avoir solutionné la chose était une forme de «double peine». Forts de ce consensus, nous avons cherché quelles pistes d’amendement pouvaient être à la fois économiquement viables et politiquement correctes et nous avons trouvé…"(...)

Certains députés à l'assemblée nationale font de la résistance . Et le colombophile de s'insurger:

"Notre député socialiste de Lorraine (nota Ekert) obstinément fidèle à ses vieilles certitudes et convictions, légifère en faveur d’une forme d’avortement ou d’eugénisme économique. La nouvelle économie est suspecte tout simplement parce qu’elle est nouvelle… Son obscurantisme économique lui recommande l’éradication !
Interpellé durant la séance publique de jeudi après-midi par le courageux Député Thierry Mandon (PS) qui, à juste titre, rappelait le rôle économique très important des PME de croissance et l’incertitude forte faisant peser l’article 6 du PLF sur le financement de secteurs tel que le numérique, Monsieur Eckert n’a pas daigné répondre…  «Tais-toi et vote» aurait sans doute été sa réponse !"

Il questionne le Ministre: "Monsieur Cahuzac a, quant à lui, saisi la perche tendue par le Député Mandon pour confirmer que les «paramètres» de cet article 6 n’étaient pas figés, que, de toute façon, les recettes fiscales 2013 n’étaient pas concernées, que les Assises de l’Entrepreneuriat prévues au printemps prochain permettraient une large concertation et que les choses pouvaient évoluer d’ici le PLF2014.
Jérôme Cahuzac pense, sans doute, qu’il est possible pour les actionnaires d’une société «pérennisée» de vivre une grande partie de 2013 sans savoir à quelle sauce fiscale ils seraient mangés en cas de cession. Il peut le penser car c’est souvent vrai…
Le Ministre du Budget oublie, par contre, que, tant que cette incertitude durera, les nouveaux investissements se raréfieront et les start-up «non pérennisées» dont le financement ne repose que sur les «business angels» et dont la trésorerie ne couvre pas cette période d’incertitude à durée indéterminée se retrouveront, pour une majorité d’entre elles, dans une impasse économique synonyme de faillite, fermeture, mise en sommeil ou exil forcé…"

Et de questionner:

"Que pourrez-vous dire à ces entrepreneurs ou à leurs potentiels investisseurs, lors de vos vœux, Monsieur Cahuzac?"

Grande inquiétude du monde entrepreneurial en France , actuellement.

Finalement ma caricature #geonpi ( Sylvie) est toujours dans... l'air du temps. En plein vol !

Sylvie Neidinger

14:39 Publié dans E-Economie, P-Politis France | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pigeons, #geonpi, ekert, caricature sylvie, isai, neidinger, assemblée nationale | |  Facebook | | | |

17/12/2012

Rubrique spécifique Valérie Trierweiler. Pourquoi ?

 Une rubrique spécifique Trierweiler ( donc Trierweiler Hollande) est nouvellement ouverte sur ce blog.(article n°5)

En aucun cas il ne s’agit de hurler avec les loups, quand le 4ème pouvoir, celui de la Presse s’immisce massivement sur une thématique, une personne. Notamment, avec les nouvelles chaînes tv ,radios d’info en continu qui peuvent être de véritables scies médiatiques hyper pressurisantes.

 Mais dans l’autre sens : il faut analyser donc exprimer.A fortiori  lorsque le couple à la tête de l’Etat alimente lui- même le feuilleton en arguant  du caractère   privé à des   choses publiques. Et surtout systématiquement  politiques.

 Le couple présidentiel dit souffrir d’une puissante pression médiatique négative. Au point que la compagne du dirigeant de la France s’est récemment comparée à Marie Antoinette, celle que le peuple a effectivement fait disparaître sur l’échafaud.

 Il est possible  qu’elle  concentre injustement sur sa personne toutes les frustrations annexes  liées à la gouvernance actuelle, le flou artistique,  les levées massives d’impôts et de taxes, la  « folie fiscale socialiste » citée par Laurence Parisot,  le débat probablement non opportun car très clivant socialement sur le mariage gay, « l’aérayraulport de Nantes » comme un Larzac ressuscité…

 C’est effectivement beaucoup pour une seule personne.

Mais les communicants savent que la focalisation sur cette dame n’est pas un produit du hasard. Elle était inconnue,  sans image négative il y a à peine six mois.

En peu de temps elle a dilapidé son capital confiance en raison à la fois de son amateurisme total en communication et de sa personnalité …très clivante. et qui continue à alimenter la polémique.

Elle s’est hyper exposée en toute inconscience. Valérie Trierweiler  semble  définitivement à la Présidence Hollande ce que le  le « Fouquet’s » fut à  Sarkozy.  Il ne s’en est jamais remis.

Dans les deux cas: un démarrage perso en trombe, à côté de la plaque qui heurte profondément le peuple français.

 COMMUNICATION RATEE DES LE DEPART

En quoi Valérie Trierweiler est-elle atypique ? François Hollande est élu le 6 mais 2012

      -Mais bizarrement, c’est elle qui se répand immédiatement, massivement sur les rubriques people de tous les journaux de France et de Navarre : des dizaines de photos de Une, de pages intérieures dans une folle ivresse qui lui fait dire n’importe quoi : « je suis la Première  journaliste de France » « je suis l’atout cœur du pays » Délire narcissque . Mais pas seulement . Au-delà du  superficiel, son action multimédias est  dans le fond  un message  éminemment…. Politique. Qui se décrypte.. Car elle distille une information précieuse. Une manière de reconnaître que cette victoire lui est due. A elle avant tout le monde. Elle a effectivement soutenu,  encouragé son compagnon pour un résultat positif  magistral : avoir décroché la Présidence de la République. Elle réglait tout au millimètre près. C’est effectivement elle qui a morigéné et viré Julien Dray comme un malpropre.

-          Elle démarre sa prise de parole publique de first lady en lançant un scud institutionnel et donc Politique :«  je reste journaliste » (métier normalement indépendant du pouvoir politique) «  je ne serai pas une potiche » ....sympathique missile à l’attention des 1eres dames qui l’ont précédées. Elle entre dans une confusion totale personnelle : elle va exercer avec les moyens de l’Etat (courriers etc.) son métier de journaliste depuis les bureaux de l’Elysée. Elle va manger à la table des Obama et dans le même temps  réclame le droit à sa vie privée professionnelle. Le compagnon de Mme Markel tient fermement à sa vie privée. Il n'apparait jamais, lui, à aucun moment. Rigueur logique.

 VALERIE TRIERWEILER : OBJET POLITIQUE NON IDENTIFIE ET POLEMIQUE

-          Rapidement, elle devient un Objet Politique Non identifié hyper surprenant qui veut tout et son contraire. Elle se brûle les ailes médiatiques à petit feu et gaspille en temps record son capital confiance.

-          Valérie Trierweiler se joue à elle-même devant les français une « story-telling » comme on dit chez les communicants. Elle se monte un personnage. Elle serait une grande rebelle. Soit. Du couple c’est certain…  Rebelle ? Ce n'est pas un défaut mais c’ est Politique . Récemment elle a décidé de mettre ses pas dans ceux d’une ancienne rebelle caractérisée:  Danièle Mitterand . Rappel :"cette ancienne première dame par sa Fondation contrecarrait frontalement  la diplomatie française gérée par  son époux président de la république  lequel la trompait ouvertement avec la mère de Mazarine". Ceci nous rappelle effectivement que la France a déjà vécu un scénario privé-public complexe sous l’ère Mitterand avec l’épouse et la maîtresse. Cette dernière logée par la République d'où une polygamie à la tête de l'Etat.…

-          Pour revenir à la compagne de François Hollande et ses tweets. J’avais rédigé mon article intitulé « Tweetweiler »avant l’épisode Falorni : cette dame morigénait déjà  par tweets les médias et leurs choix éditoriaux !  Du jamais vu. De l'inconscience.

-          Aujourd’hui, la confusion maximale sur son statut règne à propos du procès en diffamation contre sa biographie. Cela fera l’objet d’un futur article spécifique.

En quoi François Hollande est atypique en liaison avec sa compagne, entrainé dans son image à elle?

-Pour se faire élire, il a choisi la stratégie électorale de se positionner en anti-sarkozy pour tout. Il est effectivement anti-mariage.François Hollande est le premier président de la république célibataire. Mais pour le reste sa vie privée est en première ligne.

-Dans sa tirade « moi-je » il a prôné la séparation des pouvoirs (politique/justice) et de la vie privée. dont les français n’entendraient pas parler  Promesse électorale non tenue. Ils sont servis par un feuilleton privé du couple Hollande/Trierweiler qui sur l’échelle de Richter du tremblement médiatique est supérieur à la période Sarkozy !

- Raide et présidentiel, le 14 juillet 2012 depuis son bureau de l’Elysée, il annonce solennellement après le tweet tueur que tout est réglé : le public d’un côté, le privé de l’autre.  Paroles en l’air !! Car le feuilleton continue. Sa compagne ne cesse de se faire remarquer en électron incontrôlable et hors norme. Elle morigène et sélectionne les médias qui la suivent  ( TF1 en Afrique) Elle expose régulièrement sa vie devant les Tribunaux.

- François Hollande  vient de prendre sa plume dans le procès en diffamation qu'elle intente contre les auteurs du livre la frondeuse...avec  des écrits non significatifs. Qui montrent juste en creux qu’il aime sa compagne  au point de la soutenir. C'est migon mais ultra privé comme info.

Avoir mêlé l’écrit présidentiel à un procès si glauque dans le fond  est maladroit. La thèse  des auteurs mise en cause dans le procès : "Valérie Trierweiler alors mariée à Denis Trieweiler aurait eu une relation extra conjugale  de plusieurs année avec l’UMP Devedjian lequel ne quitte pas sa femme donc elle jette son dévolu sur le socialiste Hollande qui va lui quitter sa compagne Ségolène laquelle est candidate à la présidentielle 2007»

Le juriste Bilger dans une chronique  dira pourquoi il n’était pas opportun pour le président de s’exposer ainsi en toute maladresse."présidence normale ou compagnon empressé"  On le cite : À l’évidence, François Hollande ne parvient plus très bien à ajuster son comportement entre présidence normale et compagnonnage empressé. Qu’avait-il donc à faire dans cette instance, même en y intervenant - il a insisté sur ce point - comme une personne privée et selon des modalités privées, du bout d’une lettre, alors que le débat aurait dû demeurer circonscrit, et encore !, à Valérie Trierweiler et à ceux qu’elle mettait en cause ? D’une part, ce procédé intrinsèquement acceptable - rien en effet ne l’interdisait formellement - est apparu comme une intrusion, une envie trouble de de se mêler de ce qui n’aurait pas dû concerner le président de la République, aussi prudente et limitée qu’ait été son action. D’autre part, cette dernière, appliquée à un tel sujet et pour une telle cause, a remis en lumière, a fait revivre ce qui aurait mérité de demeurer dans le silence - donc une procédure liée à sa seule compagne, accompagnée d’une sage abstention du président. Il est manifeste que dorénavant tout sera à refaire et l’édifice fragile que des mois d’accalmie avaient construit tremble à nouveau sur ses bases. Il était fondamental que la prise de conscience par Valérie Trierweiler de ses devoirs s’accompagnât d’un bienfaisant immobilisme à son sujet, de la part du président de la République. Or, il a osé l’inverse."

Les services de l’Elysée devant la réaction générale  médiatique stupéfaite annoncent qu’il s’agit de la vie privée du Président donc d’un écrit citoyen privé…

Non, trois fois non. C’est totalement politique. A ce que l’on sache, la réflexion publique , générale, institutionnelle sur le futur statut de Chef de l’Etat ( qui deviendrait alors justiciable comme un autre) n’a pas encore eu lieu.

En écrivant à un Tribunal une lettre privée comme un justiciable ordinaire, François Hollande met les Institutions de  la Vème république devant un fait accompli de sa seule volonté à lui .  Un solo très politique. Très amateur aussi ? Surtout très déroutant.

Sylvie Neidinger

 

RUBRIQUE POLITIS FRANCE TRIERWEILER :

Article 4.Valérie Trierweiler serait en fait un Sarkozy en jupons

Article 3. Et Monsieur Trierweiler dans tout cela?

Article 2-Valérie TWEETweiler en fait trop    Stupéfaction face à cette drôle de dame . Article prémonitoire, rédigé avant le tweet-royal.

Article 1-La reine de Hollande devient reine de France aujourd'hui: découverte avec préjugé favorable de Valérie Trieweiler alors inconnue

 

valérie trierweiler,scud institutionnel,daniele mitterand,francois hollande,vie privée,sarkozy,bilger

Les Femen, leurs bombes frontales et la guerre chaude

Suivi de l'article:

" Femen, seins, guerre de religions et franche rigolade"

 Deux commentaires postés au pied de l'article consacré aux Femen  font avancer le débat

1-Sacha souligne combien les Femen sont financées. Il apporte une précision complémentaire le 18 décembre (merci!!)que j'intègre à l'article, en lui faisant confiance pour les données rapportées:

"1- La première enveloppe : les FEMEN tentent surtout de destabiliser le Kremlin en provoquant l'église orthodoxe (idem pour les Riot). Ca sent la NED : New Endowment for Democracy...
2- La deuxième enveloppe : En "Occident", elles sont manipulées par des activistes appartenant au milieu intellectuel et qui peinent à "percer". On retrouve ces activistes dans la branche radicale de la communauté gay, on ne peut plus sectaire (cette branche-là)
3- La troisième enveloppe : Récompenses pour l'exhibition
Ces propos me sont rapportés par des amis en Ukraine mal à l'aise de voir leurs compatriotes se livrer à de tels comportements.
Enfin, sans vouloir les décevoir, ce n'est pas la nouvelle génération Nestor Makhno."

2-Hélène Richard-Favre exprime la même chose avec, en plus, leur accès à la médiatisation maximale. Elle raconte sa  difficulté à ....contre-informer dans un journal: le Courrier. Sa note est intitulée "appel au meurtre"

La page wikipedia Femen-sous réserve de son exactitude-confirme le financement par un miliardaire américain et une riche allemande entre autres. Des intérêts financiers donc. Et pas seulement.

Comme dans toute enquête, il faut donc chercher à qui profite ce "crime" ???

Les Femen sont en attaque frontale contre le fait religieux : église orthodoxe (croix coupée) église catholique ( nonnes à Paris et projet éventé contre le Pape) islamophobie, appel au meurtre d'une autorité religieuse lancée à Paris le Patriarche  Kirill -Cyrille-comme le note de la blogueuse  Hélène R-F et confirmé par cette capture d'écran de leur représention à Paris (cf photo par "Petit Reportage")Il dirige une communauté de 165 millions de croyants.La dénomination est martiale (=camp d'entraînement)pussy riot,femen,world mass media,russie,gay,conflit est-ouest,guerre chaude

Peut-on conclure que certains milieux ...gays peuvent avoir un intérêt direct? La méthode activiste leur est familière. Les religions étant   traditionnelllement leurs principales sources d'empêchement à la réalisation de leurs objectifs sociétaux.

Une autre piste se dessine complèmentaire et pas exclusive de la première . L'observateur constate une grande proximité de méthode avec les Pussy Riot. Traduction de l'anglais :"émeute de chattes"!

-provocation maximale de l'église orthodoxe russe (et des religions en général)

-médiatisation totale, sans recul directement par ce que je nomme le WMMP "world mass média propagande "Celles qui pour s'être masturbées entre autre dans une église orthodoxe  se voient décerner par un certain "politiquement correct international médiatiquemement imposé " la médaille de.... démocrate. Et le bon peuple que nous sommes doit avaler la pilule en disant....amen.

- Madonna a donné de la voix pour  les Poussy Riot

Les Femen agissent au départ en Ukraine. Les Pussy Riot en Russie.

On peut nettement avancer l'hypothèse que Femen et Pussy Riot  sont des "bombes" dans le dispositif  stratégique moderne du combat est-ouest. Elles n'ont pas forcément été "inventées" à l'Ouest mais elles y ont été récupérées de toutes façons.

La provoc' est devenue leur fond de commerce. Les Femen ouvrent actuellement des locaux de représentation  dans plusieurs pays.

La stratégie de contrôler les opinions mondiales  est chaque jour plus présente, plus prégnante. Une partie majeure de la presse française par exemple  appartient à l'industrie de l'armement : soit Dassault , soit Lagardère. Sous couvert totalemment hypocrite évidemment de "liberté" et "démocratie" Où va-on mettre la pauvre  démocratie......?

A l'heure des  world mass média dont le net,  ces "happenings" font une audience maximale pour un court instant d'action avant   les habituelles arrestations par la police. Productivité massive :un quart d'heure d'agit'prop' devant caméras et une couverture mondiale s'ensuit. Efficacité redoutable !

Combien de combats d'opposition sont menés dans plusieurs pays (grêves de la faim de sans papiers etc..)  sans que jamais jamais la presse ne s'y intéresse. Avec ces femmes, la publicité est garantie automatiquement. Pour des femmes qui lancent des appels au meurtre "kill Kirill" que nos médias classiques relaient. Tout va pour le mieux...

En résumé, les seins des Femen-comme les gestes des Pussy Riot- seraient des... bombes au service d'officines occidentales dans le conflit est-ouest !

Bombes sur une des multiples voies de cette confrontation toujours latente entre les deux blocs. La plus moderne : celle du happening médiatique.

Sauf que  désormais, on doit changer notre vocabulaire avec ces "sextivistes"

On ne peut  plus parler de guerre froide mais bien de guerre...chaude !

Sylvie Neidinger

 

suite. Article avril 2013 Femen-évèques ULB photographes et déontologie

suite décembre 2013  leur financement en France : question d'une député

13/12/2012

Femen, seins, guerre de religions et...franche rigolade !

La bourde n'a pas échappé à la sagacité du  "bousingot , souriant bonhomme du gratuit de Carouge, "Tout l'immobilier"qui la signale dans son édition n°657 du 3 décembre 2012, sur le registre de l'humour.

Il souligne un commentaire "mal calibré  "rédigé sur la Tribune de cette bonne ville calviniste  à propos de la photo des Femen en action à Paris  parue le 19.11.2012 sur TDG version papier.

Un rédacteur  y nomme "groupe de féministes catholiques françaises"...ces Femen,  des activistes du sein en l'air  affublées pour l'occasion de  coiffes de nonnes.

Bigre ! De quoi rallumer une petite guerre de derrière les fagots...

Explication: le pauvre  plumitif a dû avoir la berlue, hyper troublé par les excroissances mammaires soumises aux intempéries dont la bise, froide mais caressante?

Bousingot rappelle que ces "agit'prop'  sont bien urkrainiennes et non hexagonales.

femen,tout l'immobilier,guerre de religion,tribune de geneve,dauphine libéré

 Les Femen sont d'ailleurs au féminisme ce que le Nord Coréen  Kim-Jong-Un serait à la démocratie....Ces jeunes femmes instrumentalisent  leur plastique avantageuse et leurs appendices frontaux dénudés comme outil de propagande.

De jolis corps  exposés, dynamiques. Un usage visuel commercialisé du corps féminin à vocation de médiatisation ... Exactement comme dans les pubs justement dénoncées par les féministes "traditionnelles" -Pour la peine, j'ai volontairement masqué les dites mamelles lactifères de la photo des grivoises de Kiev sur le blog !

Pire. En rédigeant, le journaliste de la Tribune  n' a pas pris conscience du grand danger qu'induisait sa légende maladroite  du cliché. A savoir, le  risque  majeur de conversions massives masculines chez les... lecteurs-protestants si les femmes...catholiques françaises  adoptaient désormais  ce   nouveau look"total  sexy" avec les poitrines si généreuses et mobiles !!!

 Ne pas oublier -nous sommes encore dans l'année Rousseau-que ce grand genevois n'avait pas hésité une seconde à parjurer sa foi calviniste afin de  mieux batifoler du côté de Chambéry. Pour ensuite réintégrér le berceau religieux lorsque Madame de Warens l'a laissé tomber !

Pour rigoler plus encore,  j'ai voulu chercher une réaction ...en  France voisine.

Un responsable de la com' d'un diocèse  catholique d'un département rhône-alpin que je ne nommerai pas a bien éclaté de rire, hier, lorsque qu'il a vu  la photo et son commentaire.

Et lui de me rappeler une...-sacrée !- bévue commise dans le quotidien Dauphiné Libéré par une certaine Alexandra dans son article du 2 juin 2002.

Envoyée à  l'Assemblée synodale des Diocèses Catholiques  de Savoie où de nécessaires réformes étaient évoquées dans l'actu de l'époque, la rédactrice- en manque évident  de culture - avait  titré son papier qui avait fait la Une : ...."l'Eglise savoyarde réformée" !

Ah, ces journalistes...

Sylvie Neidinger

suite : Femen, seins et guerre chaude

10/12/2012

Valérie Trierweiler, un ersatz !

Madame Trierweiler, Objet Politique Non Identifié, a beaucoup à voir avec Nicolas Sarkozy dans sa relation aux français !!!

Celle qui s’était récemment racheté une conduite (médiatique) en  affirmant rester désormais tranquille dans un rôle classique de « 1ere dame »  s’est encore fait remarquer.

 Chassez le naturel et il revient au galop !

Elle se compare à Marie-Antoinette, affirme à Bourges être  un « ersatz » de Hollande (!!) puis, lors de son procès contre les auteurs de "la Frondeuse "une personnalité "parapublique" (bigre)

Enfin son geste récent à Angers de recevoir des opposants au…Premier Ministre de son compagnon Président de la République choque.

On va encore parler d’elle. Il ne s’agit en aucun cas ici de « VT bashing » mais de l’absolue nécessité  d’évoquer désormais régulièrement un sujet qui devient majeur de la  politique française. Un  bizarre OPNI objet politique non identifié.

C’est bien elle et son tweet Falorni qui avait très prématurément  sonné le glas de l’état de grâce accordé au récent élu, élu de la nation et élu de son coeur, le faisant plonger dans les abymes sondagiers.

LE "TWEET-TWEET" AMBIANT APRES LE "BLING-BLING"

Nicolas Sarkozy avait profondément agacé les français par le jeu entre sa personnalité, ses excès narcissiques quelquefois violents et les Institution de la Vème république qu’il ne ménageait pas.

Son bling-bling dérangea au point de faire voter les électeurs de droite pour ….François Hollande lors des dernières présidentielles. Par anti-sarkozisme plutôt que par  pro-hollandisme.

Le candidat socialiste dans une longue tirade  télévisuelle « culte » avait donné des garanties pré-électorales. Il   s’était  engagé devant les français à ne pas mélanger le privé et le public.

La France  est servie…La plus grande surprise pour tous  est de constater qu’il ne tient absolument pas cet  engagement.

Une  ambiguité massive règne. Notamment pour tout ce qui tourne autour de sa compagne.

Et désormais de sa campagne...

 L’affaire du jour qui fait réagir l’info est liée à un acte hors norme de  François Hollande.

 Le « Président de la République  garant de l’indépendance de la Justice» a  envoyé au Tribunal, 17ème Chambre civile de Paris  un  soutien de quelques lignes manuscrites griffonnées  pour témoigner  dans le  procès en diffamation  que son amie   mène contre les auteurs de sa biographie.(nota : La frondeuse, Editions du Moment)

( Manuel Valls en a fait de même sur papier à en-tête du... Ministère de l’Intérieur )

Quid de la parole présidentielle ?  

Madame Trierweiler est totalement en droit d'ester en justice, comme tout citoyen. Mais si cette dame perd son procès?  Quel affaiblissement de la présidentialité, envoyée en pâture dans les méandres d’un procès civil avec 6 lignes qui en plus n'apportent pas grand chose... Institutions de la Vème atteintes!

Si elle gagne, la suspicion d'influence majeure du Tribunal ne tardera pas à surgir. Le Syndicat de la Magistrature a peu apprécié.

La Présidence de la République se défend  de l’émoi suscité  en évoquant une démarche « citoyenne, individuelle et privée ». Ah bon ??? Cela peut aussi s’analyser comme le « viol de la séparation des pouvoirs  politique et judiciaire »  De la part d"un homme politique qui, surtout, avait pris l’engagement électoral ne pas se mêler de Justice...

Doit-on comprendre qu'il s'agit d'une lettre de François et non de Hollande?

Dire que c'est privé alors que c'est public est une parole déjà entendue. Oui. De la bouche de Valérie Trierweiler.

APRES SARKO, VALERIE.

 Valérie Trierweiler  qui était au départ  inconnue des français et sans image négative  apparait chaque jour comme complètement à côté de sa fonction qu’elle n’a encore pas compris. Elle n’en a pas pris la mesure.

Elle alimente le  tweet tweet ambiant par ses paroles ou gestes inappropriés. Or, rien n’est anodin lorsqu’on est dans la symbolique de la représentation de l’élément féminin du couple national en poste à l’Elysée.

La semaine dernière, en indiquant vouloir assister comme témoin à un mariage homosexuel, elle a pratiqué la politique non pas dans sa  version institutionnelle mais dans sa version politicienne.

 Samedi dernier, comme on l’a dit, elle avait rencontré à Angers des opposants à …J M Ayrault, Premier Ministre de son compagnon-Président  et accepté de   transmettre leurs doléances.

Xavier Bertrand  soulignait  dimanche l’anormalité du geste. Il en a fait un cas politique.

 Elle  viendra  ensuite probablement se justifier devant les médias pour expliquer -comme son compagnon Président  ne le fait aujourd’hui avec sa lettre de soutien au procès en diffamation-qu’il s’agissait en fait d’un acte « citoyen, individuel et privé » et non de politique ! Et de continuer à  jouer sur tous les tableaux. Comme cela l'arrange, en fait !

 L’analyse précise des conséquences de son  geste commis à Angers  n’a que deux voies  d'explication:

1) Soit elle a eu  l’aval de François Hollande pour recevoir les opposants au Premier Ministre Ayrault. Dès lors,  on ne devra plus parler de « hollandisme » mais carrément de « machiavélisme » majeur inquiétant  et suicidaire pour la Nation. Alors se  poserait d’énormes questions sur la gouvernance actuelle du pays et sa  gravissime ambiguité.

2-Soit  l’initiative politique vient uniquement  d’elle seule, en autonome. Alors la presse  ne peut que commencer une nouvelle rubrique spécialement dédiée à l’inénarrable Valérie Trierweiler première dame-journaliste-politicienne-version people, qui dans la vie veut visiblement  tout et son contraire : le beurre et l’argent du beurre.

A l'observer, Valérie semble en fait le "parfait alter ego en miroir de Nicolas Sarkozy"

Lui était  « homme/président/ marié »  Elle : « femme/première dame/non mariée »

Tous les deux hors norme, avec probablement en commun un ego narcissique, une même propension procédurière, le fait de foncer sans écouter personne, l'alimentation régulière d'un feuilleton médiatique.

Elle serait  en fait, un Nicolas Sarkozy en jupons !

La différence : l’un gouvernait. L’autre non. A priori.

 Les actes inconsidérés, répétés de cette compagne entraînent l’actuelle gouvernance et présidence française  dans une véritable …purée illisible. 

Parapublique ou parapolitique?

 Sylvie Neidinger

 

RUBRIQUE POLITIS FRANCE TRIERWEILER :

Article 3. Et Monsieur Trierweiler dans tout cela?

Article 2-Valérie TWEETweiler en fait trop    Stupéfaction face à cette drôle de dame . Article prémonitoire, rédigé avant le tweet-royal.

Article 1-La reine de Hollande devient reine de France aujourd'hui: découverte avec préjugé favorable de Valérie Trieweiler alors inconnue

 

françois hollande,sarkozy,syndicat de la magistrature,neidinger,rayrault,opni,objet politique non identifié valérie trierweiler

 

 

02/12/2012

Dean Gill, chasseur d'orages en conférence au Salève

Dean Gill est passionné de ce phénomène naturel: l'orage en montagne. Il va évoquer son expérience. La Maison du Salève en collaboration avec la  Société historique Salevienne organise ce mardi 4 décembre à 20h30 une conférence gratuite sur le ce thème  à Présilly, Haute-Savoie à la  Maison du Salève, route de Mikerne.

orage.GIF

photo Dean Gill.  Son site wwwdeanostorm.chCapture.GIF

 Sylvie Neidinger