Les Femen, leurs bombes frontales et la guerre chaude

Imprimer

Suivi de l'article:

" Femen, seins, guerre de religions et franche rigolade"

 Deux commentaires postés au pied de l'article consacré aux Femen  font avancer le débat

1-Sacha souligne combien les Femen sont financées. Il apporte une précision complémentaire le 18 décembre (merci!!)que j'intègre à l'article, en lui faisant confiance pour les données rapportées:

"1- La première enveloppe : les FEMEN tentent surtout de destabiliser le Kremlin en provoquant l'église orthodoxe (idem pour les Riot). Ca sent la NED : New Endowment for Democracy...
2- La deuxième enveloppe : En "Occident", elles sont manipulées par des activistes appartenant au milieu intellectuel et qui peinent à "percer". On retrouve ces activistes dans la branche radicale de la communauté gay, on ne peut plus sectaire (cette branche-là)
3- La troisième enveloppe : Récompenses pour l'exhibition
Ces propos me sont rapportés par des amis en Ukraine mal à l'aise de voir leurs compatriotes se livrer à de tels comportements.
Enfin, sans vouloir les décevoir, ce n'est pas la nouvelle génération Nestor Makhno."

2-Hélène Richard-Favre exprime la même chose avec, en plus, leur accès à la médiatisation maximale. Elle raconte sa  difficulté à ....contre-informer dans un journal: le Courrier. Sa note est intitulée "appel au meurtre"

La page wikipedia Femen-sous réserve de son exactitude-confirme le financement par un miliardaire américain et une riche allemande entre autres. Des intérêts financiers donc. Et pas seulement.

Comme dans toute enquête, il faut donc chercher à qui profite ce "crime" ???

Les Femen sont en attaque frontale contre le fait religieux : église orthodoxe (croix coupée) église catholique ( nonnes à Paris et projet éventé contre le Pape) islamophobie, appel au meurtre d'une autorité religieuse lancée à Paris le Patriarche  Kirill -Cyrille-comme le note de la blogueuse  Hélène R-F et confirmé par cette capture d'écran de leur représention à Paris (cf photo par "Petit Reportage")Il dirige une communauté de 165 millions de croyants.La dénomination est martiale (=camp d'entraînement)pussy riot,femen,world mass media,russie,gay,conflit est-ouest,guerre chaude

Peut-on conclure que certains milieux ...gays peuvent avoir un intérêt direct? La méthode activiste leur est familière. Les religions étant   traditionnelllement leurs principales sources d'empêchement à la réalisation de leurs objectifs sociétaux.

Une autre piste se dessine complèmentaire et pas exclusive de la première . L'observateur constate une grande proximité de méthode avec les Pussy Riot. Traduction de l'anglais :"émeute de chattes"!

-provocation maximale de l'église orthodoxe russe (et des religions en général)

-médiatisation totale, sans recul directement par ce que je nomme le WMMP "world mass média propagande "Celles qui pour s'être masturbées entre autre dans une église orthodoxe  se voient décerner par un certain "politiquement correct international médiatiquemement imposé " la médaille de.... démocrate. Et le bon peuple que nous sommes doit avaler la pilule en disant....amen.

- Madonna a donné de la voix pour  les Poussy Riot

Les Femen agissent au départ en Ukraine. Les Pussy Riot en Russie.

On peut nettement avancer l'hypothèse que Femen et Pussy Riot  sont des "bombes" dans le dispositif  stratégique moderne du combat est-ouest. Elles n'ont pas forcément été "inventées" à l'Ouest mais elles y ont été récupérées de toutes façons.

La provoc' est devenue leur fond de commerce. Les Femen ouvrent actuellement des locaux de représentation  dans plusieurs pays.

La stratégie de contrôler les opinions mondiales  est chaque jour plus présente, plus prégnante. Une partie majeure de la presse française par exemple  appartient à l'industrie de l'armement : soit Dassault , soit Lagardère. Sous couvert totalemment hypocrite évidemment de "liberté" et "démocratie" Où va-on mettre la pauvre  démocratie......?

A l'heure des  world mass média dont le net,  ces "happenings" font une audience maximale pour un court instant d'action avant   les habituelles arrestations par la police. Productivité massive :un quart d'heure d'agit'prop' devant caméras et une couverture mondiale s'ensuit. Efficacité redoutable !

Combien de combats d'opposition sont menés dans plusieurs pays (grêves de la faim de sans papiers etc..)  sans que jamais jamais la presse ne s'y intéresse. Avec ces femmes, la publicité est garantie automatiquement. Pour des femmes qui lancent des appels au meurtre "kill Kirill" que nos médias classiques relaient. Tout va pour le mieux...

En résumé, les seins des Femen-comme les gestes des Pussy Riot- seraient des... bombes au service d'officines occidentales dans le conflit est-ouest !

Bombes sur une des multiples voies de cette confrontation toujours latente entre les deux blocs. La plus moderne : celle du happening médiatique.

Sauf que  désormais, on doit changer notre vocabulaire avec ces "sextivistes"

On ne peut  plus parler de guerre froide mais bien de guerre...chaude !

Sylvie Neidinger

 

suite. Article avril 2013 Femen-évèques ULB photographes et déontologie

suite décembre 2013  leur financement en France : question d'une député

Commentaires

  • @S.Neidiger,j'aime beaucoup venir lire vos articles même si je ne les commente pas .J'en profite pour vous souhaiter de joyeuses fêtes de fin d'année et une année 2013 super éclatante pour la réalisation de tous vos projets

  • Merci Lovsmeralda au pseudo si agréable (nota toutes mes caricatures ont des petits coeurs! Un peu de Love dans un monde de brutes!!) Vos encouragements me touchent. D'ailleurs ce blog est croissant en terme de lectorat. C'est un blog cuisiné maison sur la base de cette recette : un esprit LIBRE, indépendant+des sujets d'actu+esprit critique, en alerte permanente+un travail de journaliste (vérification de l'info)+à chaque fois que cela est possible: traiter par l'angle de l'humour.( la caricature oul'article sur l'Amour au salon Icom a fait rire tout le monde)Franchement, les blogs sont chronophages ....pour le lecteur aussi. On ne peut commenter à chaque fois.Vous avez raison! Pour moi le fait d'imaginer que le lecteur soit sourit, soit rit, soit dit " vive la blogosphère et ceux qui vont tester des thématiques avec des points de vue que l'on ne lit pas ailleurs" tout va bien !. Un de mes projets, Lovsmeralda est de continuer à donner une identité forte à ces écrits.Et de vous lire aussi !!! Excellentes Fêtes . Vous êtes la première à me le souhaiter ... Abusez des chocolats ! Sylvie Neidinger

  • Votre analyse me semble pertinente et elle apporte des informations nouvelles.
    A présent, nous avons un peu de recul face à ces deux phénomènes.
    Au début, véritablement à chaud, il était difficile d'y voir clair.

    Les deux phénomènes ne sont probablement pas identiques quant à leurs origines "idéologiques", mais le résultat en occident est semblable. Est-ce que ces happenings ne restent pas, malgré tout, du domaine du spectacle, plutôt que de l'analyse politique ?
    J'ose croire que nous ne sommes pas assez obnubilés pour nous mettre à choisir ces personnes comme des phares dans la nuit ! ;-)))
    Cette focalisation sur des happenings un peu trash n'est pas faite pour redorer le blason des média.
    Ceci dit, même avant l'apparition des P.R. et des Femen, est-ce que nous avions l'impression que les média dominants s'intéressaient aux combats peu glamour ou peu "sexy", comme on en est venu à les nommer ? Ou pour reprendre vos lignes :
    "Combien de combats d'opposition sont menés ( grêves de la faim de sans papiers etc..) sans que jamais jamais la presse ne s'y intéresse. Avec ces femmes, le résultat est garanti."

    Je l'ai déjà écrit en commentaire sur le blog d'H.Richard-Favre : à mon avis, la réaction des autorités russes face à P.R. a contribué à leur médiatisation en occident. En cela, elles ont aidé les personnes qui cherchent à prouver qu'en Russie, les libertés sont bafouées. Notre compréhension du statut de la religion est différente.
    Ceci étant dit, la Russie a ses lois. A Rome comme chez les Romains.
    Si même on y bafouait des lois internationales, comment aller y faire le ménage ?

  • 100% d'accord avec vous , Calendula et Homme Libre (libre: formidable pseudo). Les blogs sont là pour décrypter l'actualité qui se joue sous nos yeux et surtout de pouvoir intervenir avec nos points de vue hyper variés. Les médias classiques diffusent et le retour d'opinions contraires ou différentes est rarement possible dans la sphére des médias ordinaires. Ils se confrontent les uns aux autres, entre eux : un média de droite doit répondre à un média de gauche mais sans parole donnée hors ce circuit fermé ! Or, nos analyses sont tout autant pertinentes. Et ...libres car sans diffamation évidemment mais surtout sans peur du politiquement correct. Entre parenthèses: ceci doit expliquer la croissance en lectorat de ce blog Neidinger chaque mois... Sylvie Neidinger

  • Elles ont des seins, soit, mais... ont-elles encore leurs oreilles, ces femen? ;-)

  • Ok oui Homme Libre, j'avais lu que des callgirls, prostituées sont dans le combat Femen. Aucun jugement de valeur à avoir effectivement comme vous le dites. Mais nous sommes parfaitement dans notre droit de ne pas apprécier ce cirque médiatico-politique , leur violence ( appel au meurtre!) Nous ne sommes pas les seuls d'ailleurs. Nous exprimons vous et moi notre réprobation, stupéfaction avec des mots , sur des blogs. Sur le terrain que ce soit à Paris ou à Kiev récemment, elles commencent à se faire castagner. Quelle image de la femme elles donnent...Elles réclament entre autre leur droit à la nudité exposée.

  • 1- La première enveloppe : les FEMEN tentent surtout de destabiliser le Kremlin en provoquant l'église orthodoxe (idem pour les Riot). Ca sent la NED : New Endowment for Democracy...
    2- La deuxième enveloppe : En "Occident", elles sont manipulées par des activistes appartenant au milieu intellectuel et qui peinent à "percer". On retrouve ces activistes dans la branche radicale de la communauté gay, on ne peut plus sectaire (cette branche-là)
    3- La troisième enveloppe : Récompenses pour l'exhibition
    Ces propos me sont rapportés par des amis en Ukraine mal à l'aise de voir leurs compatriotes se livrer à de tels comportements.
    Enfin, sans vouloir les décevoir, ce n'est pas la nouvelle génération Nestor Makhno.
    Pour finir, je fais partie de la communauté gay et j'estime que les agissements de ces amazones n'apportent aucune crédibilité au contraire, finit de marginaliser. Après, elles font ce qu'elles veulent tout en se mettant en danger

  • Contente de voir que les points de vue que j'ai exposés dès le mois d'août sur les Pussy Riot puis sur les FEMEN commencent peu à peu à être partagés.

    Pour info, cet interview qui m'avait été demandée par "La Voix de Russie" en août dernier:

    http://french.ruvr.ru/2012_08_27/ecrivaine-Helene-Richard-Favre-interview/

  • Effectivement , Madame Richard Favre, ma prise de conscience Femen/Riot est un peu tardive. Elle est passée par une voie détournée. C'est en traitant de l'hiver arabe(cf ma série Surya)ce véritable combat ouest-est que j'ai pris conscience du mécanisme sous-jascent de ces Riots/Femen. Guerre froide qui passe comme très classiquement par une guerre de l'info. Je me suis alors aperçue en traitant des femen à Paris que ce nouvel activisme féminin est une instrumentalisation non seulement de la liberté (ici dévoyée) de la propagande ouest,mais aussi du corps de la femme. . Et que nous en Europe sommes conviés par le politiquement correct à ...applaudir ce qui n'est que stratégie géopolitique d'intérêts qui ne sont pas les nôtre".Sylvie Neidinger

Les commentaires sont fermés.