UA-65882359-1

10/12/2012

Valérie Trierweiler, un ersatz !

Madame Trierweiler, Objet Politique Non Identifié, a beaucoup à voir avec Nicolas Sarkozy dans sa relation aux français !!!

Celle qui s’était récemment racheté une conduite (médiatique) en  affirmant rester désormais tranquille dans un rôle classique de « 1ere dame »  s’est encore fait remarquer.

 Chassez le naturel et il revient au galop !

Elle se compare à Marie-Antoinette, affirme à Bourges être  un « ersatz » de Hollande (!!) puis, lors de son procès contre les auteurs de "la Frondeuse "une personnalité "parapublique" (bigre)

Enfin son geste récent à Angers de recevoir des opposants au…Premier Ministre de son compagnon Président de la République choque.

On va encore parler d’elle. Il ne s’agit en aucun cas ici de « VT bashing » mais de l’absolue nécessité  d’évoquer désormais régulièrement un sujet qui devient majeur de la  politique française. Un  bizarre OPNI objet politique non identifié.

C’est bien elle et son tweet Falorni qui avait très prématurément  sonné le glas de l’état de grâce accordé au récent élu, élu de la nation et élu de son coeur, le faisant plonger dans les abymes sondagiers.

LE "TWEET-TWEET" AMBIANT APRES LE "BLING-BLING"

Nicolas Sarkozy avait profondément agacé les français par le jeu entre sa personnalité, ses excès narcissiques quelquefois violents et les Institution de la Vème république qu’il ne ménageait pas.

Son bling-bling dérangea au point de faire voter les électeurs de droite pour ….François Hollande lors des dernières présidentielles. Par anti-sarkozisme plutôt que par  pro-hollandisme.

Le candidat socialiste dans une longue tirade  télévisuelle « culte » avait donné des garanties pré-électorales. Il   s’était  engagé devant les français à ne pas mélanger le privé et le public.

La France  est servie…La plus grande surprise pour tous  est de constater qu’il ne tient absolument pas cet  engagement.

Une  ambiguité massive règne. Notamment pour tout ce qui tourne autour de sa compagne.

Et désormais de sa campagne...

 L’affaire du jour qui fait réagir l’info est liée à un acte hors norme de  François Hollande.

 Le « Président de la République  garant de l’indépendance de la Justice» a  envoyé au Tribunal, 17ème Chambre civile de Paris  un  soutien de quelques lignes manuscrites griffonnées  pour témoigner  dans le  procès en diffamation  que son amie   mène contre les auteurs de sa biographie.(nota : La frondeuse, Editions du Moment)

( Manuel Valls en a fait de même sur papier à en-tête du... Ministère de l’Intérieur )

Quid de la parole présidentielle ?  

Madame Trierweiler est totalement en droit d'ester en justice, comme tout citoyen. Mais si cette dame perd son procès?  Quel affaiblissement de la présidentialité, envoyée en pâture dans les méandres d’un procès civil avec 6 lignes qui en plus n'apportent pas grand chose... Institutions de la Vème atteintes!

Si elle gagne, la suspicion d'influence majeure du Tribunal ne tardera pas à surgir. Le Syndicat de la Magistrature a peu apprécié.

La Présidence de la République se défend  de l’émoi suscité  en évoquant une démarche « citoyenne, individuelle et privée ». Ah bon ??? Cela peut aussi s’analyser comme le « viol de la séparation des pouvoirs  politique et judiciaire »  De la part d"un homme politique qui, surtout, avait pris l’engagement électoral ne pas se mêler de Justice...

Doit-on comprendre qu'il s'agit d'une lettre de François et non de Hollande?

Dire que c'est privé alors que c'est public est une parole déjà entendue. Oui. De la bouche de Valérie Trierweiler.

APRES SARKO, VALERIE.

 Valérie Trierweiler  qui était au départ  inconnue des français et sans image négative  apparait chaque jour comme complètement à côté de sa fonction qu’elle n’a encore pas compris. Elle n’en a pas pris la mesure.

Elle alimente le  tweet tweet ambiant par ses paroles ou gestes inappropriés. Or, rien n’est anodin lorsqu’on est dans la symbolique de la représentation de l’élément féminin du couple national en poste à l’Elysée.

La semaine dernière, en indiquant vouloir assister comme témoin à un mariage homosexuel, elle a pratiqué la politique non pas dans sa  version institutionnelle mais dans sa version politicienne.

 Samedi dernier, comme on l’a dit, elle avait rencontré à Angers des opposants à …J M Ayrault, Premier Ministre de son compagnon-Président  et accepté de   transmettre leurs doléances.

Xavier Bertrand  soulignait  dimanche l’anormalité du geste. Il en a fait un cas politique.

 Elle  viendra  ensuite probablement se justifier devant les médias pour expliquer -comme son compagnon Président  ne le fait aujourd’hui avec sa lettre de soutien au procès en diffamation-qu’il s’agissait en fait d’un acte « citoyen, individuel et privé » et non de politique ! Et de continuer à  jouer sur tous les tableaux. Comme cela l'arrange, en fait !

 L’analyse précise des conséquences de son  geste commis à Angers  n’a que deux voies  d'explication:

1) Soit elle a eu  l’aval de François Hollande pour recevoir les opposants au Premier Ministre Ayrault. Dès lors,  on ne devra plus parler de « hollandisme » mais carrément de « machiavélisme » majeur inquiétant  et suicidaire pour la Nation. Alors se  poserait d’énormes questions sur la gouvernance actuelle du pays et sa  gravissime ambiguité.

2-Soit  l’initiative politique vient uniquement  d’elle seule, en autonome. Alors la presse  ne peut que commencer une nouvelle rubrique spécialement dédiée à l’inénarrable Valérie Trierweiler première dame-journaliste-politicienne-version people, qui dans la vie veut visiblement  tout et son contraire : le beurre et l’argent du beurre.

A l'observer, Valérie semble en fait le "parfait alter ego en miroir de Nicolas Sarkozy"

Lui était  « homme/président/ marié »  Elle : « femme/première dame/non mariée »

Tous les deux hors norme, avec probablement en commun un ego narcissique, une même propension procédurière, le fait de foncer sans écouter personne, l'alimentation régulière d'un feuilleton médiatique.

Elle serait  en fait, un Nicolas Sarkozy en jupons !

La différence : l’un gouvernait. L’autre non. A priori.

 Les actes inconsidérés, répétés de cette compagne entraînent l’actuelle gouvernance et présidence française  dans une véritable …purée illisible. 

Parapublique ou parapolitique?

 Sylvie Neidinger

 

RUBRIQUE POLITIS FRANCE TRIERWEILER :

Article 3. Et Monsieur Trierweiler dans tout cela?

Article 2-Valérie TWEETweiler en fait trop    Stupéfaction face à cette drôle de dame . Article prémonitoire, rédigé avant le tweet-royal.

Article 1-La reine de Hollande devient reine de France aujourd'hui: découverte avec préjugé favorable de Valérie Trieweiler alors inconnue

 

françois hollande,sarkozy,syndicat de la magistrature,neidinger,rayrault,opni,objet politique non identifié valérie trierweiler

 

 

Commentaires

Je suis d'accord: recevoir les opposants est un geste politique fort et ce n'est pas son rôle. C'est surréaliste.

Il fallait s'attendre à ce qu'elle recommence. Hollande en perd toute autorité.

Écrit par : hommelibre | 11/12/2012

Face aux tentations de la chair, nos "grands" hommes politiques sont apparemment aussi faibles que des adolescents accros à leurs premiers films x. Ou peut-être est-ce encore à l'image de leur maman qu'ils obéissent?

Écrit par : Mère-Grand | 11/12/2012

"Hollande en perd toute autorité."

Carrément! Donc il n'a plus qu'à démissionner...
Je vois que certains préfèrent que la femme soit une potiche. Mois je dis bravo à elle si elle reçoit les opposants de gauche à Ayrault qui avec l'affaire de l'aéroport et celle de Florange s'est déconsidéré. Ce n'est pas de femme que Hollande doit changer, mais de premier ministre. Il y a erreur de casting.

Écrit par : Johann | 11/12/2012

Jalouse, Valérie Trierweiler envoie un tweet à Falorni pour contrer Ségolène Royal.

Jaloux, François Hollande envoie une lettre au juge pour dénoncer la rumeur de la relation de Valérie Trierweiler et de Patrick Devedjian.

Pauvre France gouvernée par un couple qui fait passer leur guéguerre d'adolescents instables avant l'intérêt de la FRANCE.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 13/12/2012

Les commentaires sont fermés.