UA-65882359-1

06/07/2012

Le Pape, combien de divisions ? Une: la Garde Suisse ! Pile depuis 5 siècles ce 5 juillet 2012

garde suisse 001.jpgIl y a  pile 500 ans, le 5 juillet 1512 par la Bulle Etsi Romani Pontifices, Jules II confère aux Suisses le titre de « Defensores Ecclesiae libertatis = défenseurs de la Liberté de l'Eglise ». Le corps avait été  créé par le même en 1506.

Exceptionnelle longévité que cet accord international.

L'un des deux étendards offerts ce jour là est toujours visible  au Musée d'art et d'histoire de Fribourg.

Jean Paul II ( premier pape non italien depuis1523 ) en déplacement  à Berne  le 6 juin 2004 affirmait que  « le successeur de Pierre a une dette de reconnaissance particulière envers la communauté catholique  de ce pays d'où proviennent les gardes suisses depuis cinq siècles »

La garde suisse est totalement intégrée au protocole et à la  protection du palais-avec  quatre mois d'été passés  à Castelgandolfo.

Finalement  on ne peut faire l'économie de la question du lien d'un demi-millénaire entre le pays helvète et la défense de la vie du Pape.

Certes, historiquement, le mercenaire helvétique avait réputation  d'être bon soldat, loyal jusqu'à la mort parfois, à celui qui le rémunérait. Mais tout de même :  500 ANS !

Les feux médiatiques étaient récemment portés sur le Vatican avec les fuites organisées par le majordome personnel du Saint-Père, dignes d'un scénario de film.L'univers clos romain  s'expose rarement, plus fermé qu'une huître. Il  ne se découvre jamais volontairement.

D'où l'intérêt de lire ou relire Stéphane SapinGarde suisse au Vatican )  qui en ouvrant les clefs de son vécu,  entrouvre les lourdes portes de cette enceinte mythique.

Un témoignage positif sur son année passée à Rome à protéger la personne du pape qui appelle à  la réflexion à l'heure où la jeunesse est plutôt au bout de sa console de jeu à tuer des ennemis numériques ...

LES SAMOURAIS SUISSES DU PAPE

« Vatican et Garde Suisse », c'est comme « Big Ben et Londres »  : des couples aux images intrinsèquement liées. On ne pense même plus aux origines du rapprochement.

Et pourtant, quel historique mène la Suisse à protéger le Pape ? Et le Vatican à se définir par sa Garde suisse.

Plus surprenant : quelle motivation anime un jeune suisse du 21 ème siècle  à  lancer la lourde  hallebarde  obsolète,  à porter  le costume rayé et   le morion, ce casque espagnol du XVIème siècle à plume d'autruche rouge ????

Mais aussi  la fusil d'assaut suisse le Fass 90. (Nota : d'autres unités assurent la sécurité des locaux)

Un service éprouvant : debout 6 à 8 heures par jour. Sans bouger strictement pendant 2 heures comme sentinelle à la porte de bronze . Vivant 24h sur 24 en espace  cloitré « comme dans sous-marin » affirme Stéphane Sapin qui nomme d'ailleurs son corps d'élite de hallebardiers les « samourais du Pape » !

Il évoque un acte de foi personnel mais aussi les difficultés spécifiques de cette mission originale.

Le témoignage de Stéphane Sapin est précieux.  L'homme  fait partie de cette chaîne incroyable de jeunes suisses qui sur une durée de .... 500 ans continuent à assumer les exigences de la Bulle du 5 juillet 1512.... dans les mêmes conditions !

Probablement l'unique cas d'une telle longévité d'un accord international.

Le plus vieux régiment du monde est la Garde Suisse...grâce à la rigueur, la motivation de ces jeunes helvètes.

Sylvie Neidinger

 

Musée d'art de d'histoire de Fribourg

Société d'histoire du canton de Fribourg

Garde suisse au Vatican . Editions Cabédita. CH-Bière .Isbn 2-88295-421-2

 

vatican,garde suisse,editiond cabedita,5 juillet 1512,fusil fass 90;bulle de jules ii,stephane sapin

Commentaires

Oui, c'est le régiment en service le plus vieux du monde...

Écrit par : anselm zurfluh | 08/07/2012

Les commentaires sont fermés.