UA-65882359-1

25/06/2012

Et Monsieur Trierweiler dans tout ça ?

Valérie Trierweiler semble en pleine confusion. A commencer par le nom qu'elle porte. Au point que certains internautes la pensent encore mariée à son ex. Normal car elle a conservé le nom du second mari divorcé ! Séparation prononcée en 2010.

L'actuelle compagne du Chef d'Etat n'avait pas d'image négative avant l'élection, inconnue jusqu'alors. Elle vient en quelques semaines de fusiller son capital confiance auprès des français.

VT devient le prototype d'une harpie narcissique assoiffée de pouvoir qui fait virer tout le monde et met en scène une jalousie d'opérette.

Allant jusqu' à s'affubler... elle-même d'intitulés délirants « atout cœur pour la France »ou «journaliste N°1 de France »dans un de ces médias dont elle a usé et abusé.

Elle fut, est de toutes les couvertures. Omniprésente.

Il vaudrait mieux parler la concernant d'atout pique pour le pays !

Elle nous vend à longueur de colonnes son « histoire d'amour » Dans le réel : des relations infidèles au sein de couples avec enfants qui n'intéressent vraiment personne. Plutôt glauques.

Madame Royal avait la dignité de ne pas évoquer cette partie de sa vie privée avant d'être provoquée en réponse par le tweet.

Sa "rivale" journaliste spécialiste du PS semble finalement très attirée par le pouvoir politique ...au point de jalouser la Première Femme en France finaliste de Présidentielles en 2007 ?

Son acharnement à assassiner médiatiquement la mère des enfants de France Hollande lui revient en boomerang. Elle est décrite sur internet comme une « femme méchante, froide, arriviste » Une concubine qui aurait piqué la légitime.

VT se monte la tête à s'inventer un personnage surréaliste de femme indomptable, libre qui voudrait continuer à travailler « hyper » dans notre époque. Tout en gardant haute main sur la Présidence où elle bénéficie d'une cellule à sa disposition et sur le Président son compagnon.

A imposer ses vues aux français par ses tweets anti- démocratiques- car ce média ne s'adresse qu'aux happy few.

Diantre. Au passage, d'autres journalistes aimeraient ,eux -aussi, pouvoir faire vivre leur famille en rédigeant seulement 2 ou 4 articles par mois à Paris -Match !

Dans un élan de prétention, elle a « rhabillé pour l'hiver » les anciennes femmes de Présidents français qualifiées par ricochet de ...potiches ! Pas diplomate pour un sou.

Depuis le 6 mai, elle fait une OPA médiatique sur les institutions de la Vème République par l'entremise involontaire de son compagnon, placé au pouvoir suprême.

Or, Lui a été élu. Pas elle.

Elle clive les opinions. Et pas en sa faveur. Le baiser public sur la bouche dévoile une impudeur pathologique ou de mauvaise éducation.

Au lieu de s'arrêter, de se faire discrète, elle continue ! Ses faits et gestes alimentent le feu. Elle vient de légender un livre en évoquant ses ...nuits avec François Hollande « je le réveille pour lui parler de l'affaire DSK »

Les socialistes tentent de la remettre à sa place. Là où on attendait que le Chef d'Etat ne le fasse.

Jusqu'au 1er Ministre Ayrault qui a donné de la voix. En vain à ce jour.

Julien Dray vient très clairement de situer le problème. Le peuple a voté pour un Président. Le N°1 du pays est responsable du comportement de ses proches.

 

Garder le nom marital du mari divorcé : juridiquement possible mais tellement confus!

 

Les dégâts commencent à se mesurer. Plusieurs votants qui avaient choisi Hollande aux présidentielles contre Sarkozy (en raison justement du sarkozisme synonyme d'exposition personnelle bling-bling ) sont atterrés. Beaucoup ne se sont pas déplacés aux législatives, pour ce motif avec le sentiment de s'être fait rouler dans la farine.

Valérie Trierweiler, qui n'est pas « première de classe » vue la gestion catastrophique de son image continue à alimenter les commentaires sur internet. Elle a choisi la lumière et les déclarations à l'emporte-pièce. En retour, loi du genre, sa vie est scannée dans tous les recoins par les internautes, radio trottoir, radio immeuble.

La parole se libère, en toute démocratie.

« Concubine » revient très souvent. Aussi le fait inexact « qu'elle serait encore mariée à Denis Trierweiler ». Logique car elle se nomme ainsi.

Pourquoi garde-elle le patronyme de quelqu'un dont elle juridiquement séparée? Qui , en plus travaille encore pour Paris Match ? Une personne dont le nom de famille -et de sa famille alsacienne- est désormais mêlé involontairement  à un vaudeville national?

Le site  Alexia informe qu'en droit français, une épouse -ou un époux mais c'est plus rare - peut garder le nom marital après divorce en demandant avis du Juge.

Les motifs évoqués peuvent être professionnels. En l'occurrence on peut penser que le nom marital Trierweiler étant le nom de plume, elle a certainement voulu garder cette visibilité.

Les juristes indiquent que le mari peut retirer cette autorisation en motivant sa demande « lorsqu'il estime qu'un usage abusif est fait de son patronyme, usage qui lui cause préjudice ». Le site précise que l'autorisation n'a plus lieu d'être lorsque la personne se remarie.

Le statut de la femme du président, c'est ...un président marié!

 valérie trierweiler,paris match,denis trierweiler,françois hollande,sarkozisme,julien dray,depardon raymond

En France, on s'épouse sous la photo du Président de la République.

Le cliché Depardon raté a fait l'unanimité contre lui avec les drapeaux traités comme des carpettes qui pendent aux fenêtres dans la journée, comme dans les immeubles populaires.

Mais plus que ce cliché raté, le célibat du président reste surprenant. Surtout avec une compagne ultra visible et peu normale.

A ce stade et tout comme Julien Dray ne le dit, on peut  penser que François Hollande, élu, est lui Responsable du tweet-tweet ambiant !

                                                       Sylvie Neidinger

 

 

RUBRIQUE POLITIS FRANCE TRIERWEILER :

Article 2-Valérie TWEETweiler en fait trop Stupéfaction face à cette drôle de dame . Article prémonitoire, rédigé avant le tweet-royal

Article 1-La reine de Hollande devient reine de France aujourd'hui: découverte avec préjugé favorable de Valérie Trieweiler

 

 

Tags : valerie trierweiler, denis trierweiler, ségolène royal, françois hollande, sarkozisme, depardon,julien dray

 

Commentaires

Je pense qu'on peut considérer Valérie Trierweiler comme étant l'archétype même de la femme (française au sens large, les Genevoises sont dans le même panier...) : arrogante, stupide, totalement inconsciente des enjeux, prétentieuse jusqu'à l'absurde. Bref, une femme européenne moderne bien typique...

Écrit par : Géo | 26/06/2012

Le raccourci de Géo (volontairement provocateur ?) est beaucoup trop simpliste ! Toutes les femmes ne sont pas à mettre dans le même panier.

Disons plutôt que Mme Trierweiler est une cruche. Oui, elle qui ne voulait semble-t-il pas du titre de "première dame de France" est réellement et sans aucun doute possible la première cruche de France.

Écrit par : A. Piller | 26/06/2012

Oui, la phrase de Géo est provoc' Mais je l'ai acceptée en commentaire comme une caricature évidemment. Certains médias nous vendent l'attitude de VT comme du féminisme ! !!Or, c'est l'absolu contre- modèle du féminisme! La facilité de celles qui veulent tout et son contraire. Le beurre et l'argent du beurre...Je suis femme et cette position choque. Au début VT était inconnue et nous n'avions aucun préjugé. En 50 jours elle a réussi à heurter profondément les femmes et visiblement ...les hommes! Bizarre, sa normalité. Curieuse personnalité qui profite de la visibilité issue de sa position extra-ordinaire de compagne de Président pour imposer ses vues et s'étaler médiatiquement. En retour commentaires et articles fusent ! DEMOCRATIE. SN

Écrit par : SN | 26/06/2012

Je suis entièrement d'accord avec l'article de Sylvie Neidinger. Si la côte de popularité de François Hollande a baissé de 2 points, c'est certainement dû au comportement de cette intruse.

Écrit par : seeb | 27/06/2012

Je suis à 100% d'accord avec cet article.
D'abord, j'ai divorcé, en gardant le nom de mon "ex", car je voulais garder le même nom que mes enfants, qui étaient sous ma garde, et qui étaient scolarisés. Les nom nous tombent dessus à la naissance, ce sont pour moi, surtout, une façon d'être identifié pour l'état civil... Je n'y mets pas de symbole particulier. Il me semblait que pour les enfant, c'était plus rassurant et simple ... mais en lisant ces écrits, je ne demande si cela ne rendait pas les choses plus confuses pour eux. Je vais leur demander puisqu'ils sont adultes!
Cette attitude, irresponsable de la compagne du Président de notre pays, m'a fait penser qu'il s'agissait d'une "taupe", d'une Mata-Hari, envoyée par l'ennemi de droite (proximité avec les amis de Sarkozy par son travail), avec ses troupes de journaux, pour discréditer le PS et Hollande. Quant à lui, il pourrait s'être fait berner et aurait joué le jeu du partenariat qu'apportait cette journaliste pour accéder au pouvoir, et au flingage de La Rochelle sans avoir vraiment conscience des conséquences du tweet.
C'est un peu compliqué, mais pas tant que cela.L'histoire est remplie de trahisons en tout genre, et quand on a assisté à l'incroyable non- participation des socialistes à la campagne de 2007, aux tricheries à grande échelle de Reims, aux affaires Woerth-Bettencourt, Karachi, De Villepin, DSK, et j'en passe, on se dit : "en politique, tout est possible"!
Et à côté, Ségolène Royal parait étonnament hors des magouilles, intègre... ceci expliquant sans doute cela.
Quand on voit combien V T a préparé le dézingage de S Royal pendant des années après avoir détourné son compagnon, qui sait ...Mais ce serait encore moins inquiétant qu'une femme "incontrôlable" qui risque de ne pas s'arrêter là si le Président ne la suit pas, tant elle manque de discernement ... ou tant elle veut discréditer le pouvoir en place.

Écrit par : François | 27/06/2012

"Si la côte de popularité de François Hollande a baissé de 2 points, c'est certainement dû au comportement de cette intruse."

Ce n'est que le début. Une Raffarinade résume l'affaire : la route est droite mais la pente est forte.

Pour ce qu'il en est de l'intrigante, je doute qu'elle puisse refreiner bien longtemps ses pulsions. Passera-t-elle l'hiver ?

Écrit par : Giona | 27/06/2012

Tout à fait d'accord avec cet article. J'ai voté Hollande, on m'y reprendra plus.
Je pense qu'il a déjà perdu son prochain mandat (si jamais l'idée de se représentait lui venait...). Il a commit une faute en nous imposant sa copine (qui soit disant voulait être discrète..., mais vu et reconnu par le monde entier).
D'ailleurs je me pose la question : quand Arnaud de Montebourg disait "le problème de Ségolène, c'est son compagnon, de qui parlait 'il en fait ? De hollande tout court ou de l'influence de sa copine ?
Je pense qu'il vaut mieux être seul que mal accompagné, d'autant plus si on occupe la fonction de Président de la République.

Écrit par : Martine | 28/06/2012

Les commentaires sont fermés.