UA-65882359-1

10/03/2012

Enfances suisses perdues: le livre document d'En-Bas

editions en-bas,neidinger,jean-françois haas,enfants misés enfances perdues,le chemin sauvageL'éditeur d'En-Bas, basé à  Lausanne publie  le livre " Enfants placés, enfances perdues" cité avec forte émotion par l'écrivain Jean-François Haas dans sa récente interview accordée à ce blog ( interview web ) . Il est évidemment toujours disponible chez l'éditeur.

L'écrivain fribourgeois  avait été particulièrement ému par cet ouvrage qui compulse une quarantaine de témoignages vécus. Son témoignage :

"Un film,  vient d'être réalisé en Suisse alémanique sur les enfants placés et une version sous-titrée ou doublée en français devrait sortir prochainement. Une exposition circule depuis plusieurs années en Suisse sous le titre « Enfances volées ».Il y a dans ce domaine une prise de conscience, plus forte en Suisse alémanique qu'en Suisse romande.

Les Editions d'En-Bas ont publié un recueil de témoignages : "Enfants placés, enfances perdues". Cette lecture est une descente aux enfers, et je n'emploie pas ces mots pour phraser ; si j'avais eu ces témoignages en main au moment où j'ai commencé à écrire Le Chemin sauvage, je me serais peut-être arrêté, tant mon texte est en-deçà de ce que ces enfants ont vécu"                            

                                                                           Sylvie Neidinger

 « Enfants  placés, enfances perdues » 2009. Editions d'En-bas Lausanne.Isbn : 978-2-8290-3767.9

 

 

Série N°3 #BlogNeidinger Suisse: enfants misés

1- Enfants misés le Conseil Fédéral interpellé par un ....roman! Le Chemin Sauvage du Fribourgeois Jean François Haas 7/03/2012

2-Enfances suisses perdues aux Edition d'en bas  10/03/2012

3 L'enfance volée maintenant le film de Markus Imboden 20/04/2012

4 L'enfance suisse volée sur arte ce soir et en replay 5/09/2014

rubrique a lire blanc.png

Commentaires

Enfance meurtrie ,ces gosses sont des enchainés à tout jamais à leur passé,malgré les ans ils ont beau essayer de comprendre mais le destin semble-t'il leur offre aux plus chanceux ayant eu leur sauvegarde assurée grâce aux ordures municipales car se cachant dans les détritus pour fuir les nombreuses séparations,ceux là découvrent avec horreur qu'ils ont joué aux billes en périodes plus sereine dans l'endroit même ou un nazi mettaient ses propres enfants en vacance,ensuite on s'étonne des nombreuses délations offrant ainsi au fameux programme PJ d'innocents enfants à interner malgré eux
Aussi ne nous parlez jamais de réincarnation,une fois suffit pas deux,la comédie du grand amour ,ces enfants savent ce qu'elle représente,l'esclavage ni plus ni moins

Écrit par : lovsmeralda | 11/03/2012

@Sylvie Neidiger.permettez que je revienne sur cette période qui nous a tellement affectés.Certains davantage que d'autres peut-être plus culottés ou tellement habitués aux coups qu'ils préférèrent vivre leur vie dans leur tête en disant le monde des adultes est stupide ,ignorons-le.
Peut-être je dis bien mais avec le recul je tiens tout de même à rendre hommage à des êtres qui font souvent grincer les dents.Des gens qui nous ont ouvert les portes du monde du travail sans se soucier de notre passé,de nos airs d'endormis il faut bien l'admettre qui nous faisait très souvent ressembler à des autistes .ils sont fait de nous des adultes éclairés il s'agit des Francs Maçons !Des gens ouverts sur le monde et grâce auxquels de nombreux gosses de ma génération ont appris à être à l'écoute d'autres encore bien plus malheureux je veux parler des internés en psychiatrie,notre voie était grande ouverte et chaque jour du fond de mon coeur je les en remercie encore aujourd'hui.D'enfants abandonnés à nous mêmes et maltraités psychiquement et physiquement en grandes pompes à 20 ans nous étions armés pour relever d'autres défis qui ne nous ont jamais été épargnés ni aux uns ni aux autres mais et là c'est encore plus magique ce fut le souvenir et le regard du Général Guisan qui pris le relai dans nos souvenirs,l'Armée avec laquelle nous vivions en symbiose avaient réussi à marteler nos vie d'une cadence frénétique qui nous permi alors de travailler dans les hopitaux ,même cadence et mêmes ordres forcément les Patrons étaient tous de hauts gradés
Voilà ,je tiens à vous remercier pour votre blog et Vous souhaite Madame une excellente journée

Écrit par : lovsmeralda | 07/09/2012

il est étonnant après tant d'années de voir les irresponsables aujourd'hui qui étaient alors enfants à cette époque de gens qui dénoncèrent très souvent des parents entrain de divorcer afin de les séparer de leurs enfants à tout jamais.Très souvent en y repensant et en colère je dois l'admettre j'ai dis,ils se sont trompés c'est pas nous et les autres qui aurions dû subir pareil châtiment aussi en voyant ce qui se passe je me dis dommage ceux qui aimaient tant emmener ces gosses sans très souvent qu'ils aient eu le temps même d'embrasser leurs parents auraient fort à faire aujourd'hui...Comme quoi chassez le naturel il revient au galop car la méchanceté elle ,est aussi héréditaire.

Écrit par : lovsmeralda | 17/09/2012

Les commentaires sont fermés.